SIT-IN DE PROTESTATION DEVANT LE SIÈGE DE LA DIRECTION DE L’ÉDUCATION

Les syndicats autonomes (Alliance) demandent le départ de la directrice Les professeurs et enseignants affilies à l’UNPEF, CELA, SATEF, SATE et SNAPEP se sont des élites de la société civile, des centaines d’enseignants, professeurs et travailleurs se sont regroupés, hier, devant la direction de l’éducation de Tissemsilt pour exiger le départ de la directrice de l’éducation. Ces syndicalistes se sont jaloux des institutions de la République déclarant leurs condamnation de la situation que le secteur de l’éducation a atteint à un niveau insupportable, se débat dans les mêmes problèmes, induisant une instabilité chronique aux conséquences très préjudiciables tant sur la scolarité des élèves que sur la stabilité de toute la région. Les syndicats ont beau alerter les pouvoirs publics pour une prise en charge effective des doléances de ce secteur névralgique, la situation demeure de plus en plus préoccupante et pourrait même déboucher sur de pires scénarios”. Des slogans soulevés pour défendre le cas de l’enseignante N.T, qui a exercée dans le secteur de l’éducation pendant une trentaine d’années et se trouve limogée, les protestataires (syndicalistes) demandent la régularisation de la situation de cette enseignante dans les plus brefs délais ainsi que d’autres enseignants qui se plaignent. Les syndicalistes reprochent à la directrice de l’éducation et certains de ses collaborateurs leur mépris à l’égard des enseignants, des professeurs ainsi qu’aux travailleurs de l’éducation. “Aujourd’hui, nous revendiquons son départ. Elle n’est pas capable de gérer une académie”, martèlent les syndicalistes. “La directrice de l’éducation doit partir. C’est la première mesure urgente capable de remettre réellement sur les rails le secteur de l’éducation à Tissemsilt’’, c’est ce qu’a préconisé l’UNPEF, CELA, SATEF, SATE et SNAPEP, hier, lors d’un sit-in de protestation devant le siège de la direction de l’éducation de la wilaya de Tissemsilt.


le 1 Fév 2020


Les commentaires sont fermés