Le traitre court toujours !

Si on parle de liberté des uns, il faut bien qu’elle s’arrête à la limite de celle des autres ! Car il faut bien en tenir compte, et j’espère qu’on est bien d’accord… Et bien lorsque des énergumènes comme ceux appartenant au MAK, mouvement drivé par Ferhat Mehenni qui ne veut pas rester justement ‘’Mehenni’’, s’exhibent en public en organisant un déjeuner en plein ramadhan pour revendiquer leur soit  disant liberté de conscience, cela dépasse tout entendement et s’inscrit tout simplement dans la provocation politicienne du MAK. Sous la couverture de cette liberté, ces non-jeûneurs ont mangé, bu et fumé pour dénoncer à leurs yeux ‘’ l’inquisition’’ du pouvoir et encore, soit disant ‘’l’instrumentalisation de la religion’’. Tous les prétextes sont bons pour verser dans la provocation et dans
l’exhibitionnisme immoral. Le HCI a condamné avec force cette attitude qui relève de la provocation et de l’exhibitionnisme», qui critique cette «minorité d’individus » qui ont affiché «avec ostentation leur non-respect du jeûne en plein jour». L’instance officielle affirme sa «solidarité avec la population de TiziOuzou et à sa tête les imams et les forces politiques représentatives de la région qui se sont fermement opposés à cette minorité de semeurs de discorde». Citant l’un des préceptes de l’islam sur la liberté de conscience, le HCI estime que les manifestants «ne se seraient pas livrés à une telle provocation s’ils n’étaient encouragés par certains cercles à l’intérieur du pays, notamment certains médias, mais aussi à l’étranger, qui oeuvrent à déstabiliser notre nation». Avons-nous oublié le traitre qui s’est réuni avec des israéliens pour comploter contre l’Algérie après avoir eu un entretien avec le vice-président de la Knesset? Avons-nous oublié que le traitre a reçu des mains de Mohamed V du Maroc un chèque dans le but de fomenter des complots contre notre pays à partir de la France ? Avons-nous oublié que le traitre s’est déplacé aux États-Unis en 2011 pour solliciter un  soutien de l’administration américaine. Il avait demandé à être reçu à la NSA (agence de sécurité nationale, une structure d’espionnage) et au Pentagone. Mais ses demandes sont restées sans réponse ? Aux Etats-Unis, on n’aime pas les traitres et ce n’est pas à ce grand pays qu’on va donner des leçons de patriotisme ! Le traitre en puissance de l’Algérie Ferhat Mehenni doit être déchu
de sa nationalité algérienne. On ne peut se dire êtrealgérien et en même temps, comploter contre l’Algérie et pousser le pays vers l’abime. Si son père était encore en vie il l’aurait renié.Ferhat Mehenni a voulu vendre la peau de l’Ours avant de le tuer, alors il s’est
mis au service de Sa Majesté. En somme, Mehenni n’est qu’un pion de la pire espèce, car un homme politique digne du nom même déçu ne se vend pas comme il le fait aux juifs, il n’insulte guère les opposants à ses idées, il ne dénigre pas les peuples, il n’appelle pas des parties étrangères à intervenir militairement, il ne dit pas que la colonisation est un grand malentendu etc… La liste est longue. Le déchoir de la nationalité est une bonne chose. Tout le monde le sait, il est derrière tout ce qui se passe en Kabylie. Mais chose qu’il oublie peut-être, les kabyles ne sont pas tous des Mehenni Dieu merci ! La Kabylie est une terre algérienne, une et indivisible… Va voir ailleurs s’il te reste quelques euros à gaspiller, sinon tu peux toujours frapper à la porte de tes maîtres…en Israël… Ici ce n’est
pas chez toi, tu es renié par le peule que tu as renié toi-même !!


le 10 Août 2013


Les commentaires sont fermés