Tue04242018

Last updateMon, 23 Apr 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO

Régions Info

GHARDAÏA:Nourredine BEDOUI:‘’ Effacer définitivement les stigmates des malheureux événements vécus’’ 

Le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Noureddine Bedoui, a appelé, jeudi en fin d’après-midi à Ghardaïa, l’ensemble des acteurs sociaux à "fédérer leurs efforts, pour effacer définitivement les stigmates des malheureux événements qu’a connus cette wilaya". S’exprimant à l’issue de la cérémonie de clôture des travaux de la commission interministérielle de prise en charge du développement de Ghardaïa, en présence des cadres et élus locaux, le ministre de l’intérieur a convié l’ensemble des citoyens et autres responsables à "déployer leurs efforts dans les quinze jours à venir, afin d’éliminer les traces qui sont restées de ces incidents". "Le ministère de l’Intérieur s’attèle à la mise à niveau des collectivités locales de Ghardaïa, à travers le soutien matériel et technique qu’il apporte aux collectivités locales, dans le cadre de la reprise de la vie normale et le retour de la quiétude et de la paix dans la région", a-t-il souligné. "D’importants pas ont été franchis dans la mise en £uvre des mesures nécessaires au retour à la vie normale et à la paix, il reste à effacer les signes des événements et rattraper les retards enregistrés dans différents domaines, à travers une vision intégrée et en concertation avec la population", a-t-il ajouté. "Il faut agir ensemble afin de relever les défis auxquels fait face la région en matière de développement local, d’amélioration du cadre de vie de la population et de promotion de l’attractivité de la région", a estimé M. Bedoui. Le ministre a pris connaissance des résultats des travaux de la commission, énoncés par le secrétaire général de la wilaya de Ghardaïa après une évaluation exhaustive qui s’articule autour des projets de développement, le retard enregistré dans l’avancement des programmes inscrits et les dysfonctionnements et causes relevés. Les différents cadres et responsables de la commission ont identifié et priorisé, dans ce cadre, les besoins et attentes locales, afin de résoudre définitivement les multiples problèmes que connait Ghardaïa en matière de développement. Noureddine Bedoui a engagé, au cours de la cérémonie de clôture, un débat avec les élus locaux, sur des projets de développement mais aussi des préoccupations des acteurs locaux en matière d’investissement, d’agriculture, de santé et d’habitat. Auparavant, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a visité un projet de dédoublement du chemin de wilaya 106, la zone d’activités de Métlili et la zone industrielle de Ghardaïa, avant de présider la clôture des travaux de la commission interministérielle pour la prise en charge du développement de la région de Ghardaïa, instituée en juillet dernier sur instructions du Président de la République. Cette commission est composée des secrétaires généraux et hauts cadres des différents départements ministériels rappelle-t-on.                                                                               R.R

TEBESSA:Trois douaniers tués dans un accident de la route

Trois douaniers sont morts, lundi, dans un tragique accident de la route. Leur véhicule, s'étant renversé, sur le tronçon routier reliant les localités de Meskiana (wilaya d'Oum El Bouaghi) et Morsott, dans la wilaya de Tébessa. Les corps des victimes ont été déposés à l'hôpital ‘Ali Houam' de Morsott, a-t-on appris. Pour rappel, dimanche, un autre accident de la route a fait une dizaine de blessés parmi les voyageurs d'un autocar, assurant la desserte El Oued-Tébessa, après sa chute dans un oued, près du col de T'noukla, à une vingtaine de kilomètres, à l'est de Tébessa.

Ain Defla:Secousse tellurique d'une magnitude de 4,0 degrés

Une secousse tellurique d'une magnitude de 4,0 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée samedi à 03h54 (heure locale) dans la wilaya de Ain Defla , a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG).L'épicentre de la secousse a été localisé à 6 km au nord-ouest de la localité de Ain Kherba (wilaya de Ain Defla), a précisé la même source.

DJELFA:MARCHéS à BESTIAUX:Grande animation et des moutons à des prix distincts

A quelques jours de l’Aid El Adha, une grande animation caractérise les marchés à bestiaux de Djelfa, conjuguée à la pratique de prix distincts pour le mouton du sacrifice de cette année, a-t-on constaté. La wilaya de Djelfa est annuellement le point de convergence d'un nombre considérable de citoyens et vendeurs de bétail, de tout le pays, en quête de moutons pour la fête du sacrifice. Aussi les nombreux marchés de bétail de la région, dont ceux de Hassi Bahbah, El Birine, Messaâd, Dar Echioukh, Ain Ibel et El Idrissia, ainsi que le marché hebdomadaire de la ville de Djelfa, qui se tient chaque lundi, sont ces jours ci, le théâtre d’une grande affluence, aiguisée, il est vrai, par une importante offre de moutons, proposés à des prix "quasi- stables", selon les spécialistes du domaine. Ainsi en est-il du marché hebdomadaire du chef-lieu, ou le prix d’un bélier cornu varie entre 50 et 65.000 da, au moment où le mouton dit "Thniane" (ne dépassant pas deux ans) est proposé entre 40 et 44.000 da, tandis les moutons de moins d'une année, appelés localement "Allaliche", sont cédés dans une fourchette allant de 35 000 à 45. 000 DA la tête. De nombreux maquignons, rencontrés sur place par l’APS, ont jugé ces prix "raisonnables", et à la portée de tous, "localement, cela s’entend", ont-t-ils souligné, estimant que les "prix imposés ailleurs sont le fait des intermédiaires (vendeurs saisonniers)", tout en affirmant que les prix pratiqués à Djelfa sont "régis par la règle de l’offre et de la demande, qui diffère d’un marché à un autre". D’autres maquignons locaux ont tenu à faire le récit des "difficultés rencontrées dans la préparation des bêtes du sacrifice", soulignant que l’idée selon laquelle "ils gagnent beaucoup d’argent" est "totalement fausse", car les préparatifs de la bête durent toute une année d’efforts, conjugués à la cherté des prix des fourrages, et au manque de main d’œuvre, ont-ils déploré. "Ce sont les intermédiaires qui gagnent le plus, avec la hausse des prix des bêtes, car c’est eux qui imposent la marge du gain, surtout au niveau des marchés à bestiaux des régions Nord et Est du pays, d’où ils sont issus, ceci d’autant plus que leurs gains ne sont pas tributaires des efforts d’élevage et de préparation des bêtes, tout au long de l’année", ont affirmé les éleveurs de Djelfa. Des vendeurs de bétail, dit saisonniers notamment, ont soutenu pour leur défense, que le "transport des bêtes d’un marché à un autre, est un grand risque pour notre argent", assurant qu’ils consacrent de grands efforts pour un "gain relatif", car ce "n’est pas toute l’offre qui est acquise par les citoyens". "Les rumeurs selon lesquelles nous sommes derrière la hausse des prix ne sont que pure spéculation", a affirmé l’un deux. Un citoyen, venu d’Alger, en compagnie de ses amis, pour acquérir le mouton de l’Aid, a déclaré, quant à lui avoir constaté "une stabilité des prix comparativement à l’année dernière", estimant que l’abondance de l’offre a contribué dans la "consécration d’un équilibre au niveau du marché, où chacun peut trouver chaussure à son pied".

Mostaganem:L’ORGANISATION NATIONALE DES VICTIMES DU TERRORISME ET DES AYANTS DROITS :Un camp d’été pour des familles victimes du terrorisme à Ain-Nouissy

undefined undefinedC’est dans un climat convivial que l’école primaire Hassiba Benbouali d’Ain-Nouissy, a abrité le 26 juillet dernier une rencontre nationale de l’organisation des victimes du terrorisme et des ayants droits sous la présidence de Mme Rabha Tounsi, présidente de l’ONVTAD. Cette rencontre rehaussée par la présence de plusieurs invités dont le chef de la daïra de Hassi-Mameche assurant l’intérim du chef de daïra d’Ain-Nouissy en congé, le directeur de la pêches et des ressources halieutiques, le directeur de la jeunesse et de sports, les membres du bureau national de l’ONVTAD, les représentants de 35 wilayas, des membres de l’APW de Mostaganem, les présidents des APC d’Ain-Nouissy et d’El-Haciane et les représentants du mouvement associatif. Devant un parterre de 300 à 400 personnes que Mme Mekora Meriem, secrétaire de wilaya de l’ONVTAD de Mostaganem et membre du bureau national, a tenu à remercier tous les présents pour avoir répondu à l’invitation de son organisation à l’effet d’assister à cette rencontre dont l’objectif est de venir en aide aux familles victimes du terrorisme et de réitérer leur soutien aux efforts de l’Etat Algérien dans le processus du développement national engagé par le président de la république . Avant de passer la parole au chef de la daïra de Hassi Mameche, et la levée des couleurs nationales et Kassamen entonné par les jeunes scouts ‘’El-Amel’’ d’Ain-Nouissy, Mme M.Mekora a sollicité l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire des soldats tombés au champ d’honneur à Ain-Defla suite à une attaque terroriste perpétrée par des hordes sanguinaires contre une patrouille de l’ANP. Dans son allocution d’ouverture, le chef de la daïra de Hassi Mameche a tenu à remercier les responsables de l’ONVTAD et à leur tête Mme Rabha Tounsi d’avoir choisi la commune d’Ain-Nouissy pour cette rencontre nationale qui va sans nul doute renforcer les liens entre non seulement les familles victimes du terrorisme à travers le territoire national mais aussi raffermir ces liens entre tous les algériens ainsi que l’unité des rangs pour la défense et la protection des acquis nationaux et la préservation de l’indépendance du pays et de sa souveraineté. C’est au tour du maire d’Ain-Nouissy Mehdi Azizi de prendre la parole où il n’a pas manqué de souligner que l’APC d’Ain-Nouissy et toute la population sont fiers aujourd’hui d’accueillir cette rencontre nationale de l’organisation des familles victimes du terrorisme tout en remerciant les responsables de l’ONVTAD d’avoir choisi Ain-Nouissy notamment Mme Rabha Tounsi, présidente nationale et Mme Mekora Meriem, secrétaire du bureau de wilaya de Mostaganem et membre du bureau national. La parole a été donnée ensuite à Mme Rabha Tounsi, présidente nationale de l’ONVTAD qui a d’emblée, tenu à présenter ses chaleureux remerciements aux autorités locales de la wilaya de Mostaganem dont le chef de la daïra de Hassi-Mameche, aux maires d’Ain-Nouissy, d’El-Haciane et de H.Mameche pour toute l’aide et l’assistance apportées pour la réussite et le succès de l’événement qui revêt selon l’oratrice un caractère important du fait de la présence des représentants de 35 wilayas du pays. Il y a lieu de souligner que des dizaines de familles victimes du terrorisme venues des quatre coins du pays sont pris en charge pour une session de plus de 15 jours allant du 19 juillet au 05 Août 2015 pour les vacances d’été au bord de la mer. C’est au niveau de l’école primaire Hassiba Benbouali que ces familles sont logées. Aussi, ce camp de toile est ouvert à toutes les familles victimes du terrorisme qui viendront passer leurs vacances au bord de la mer. A noter dans ce cadre que l’APC de Hassi Mameche à mis à la disposition de ces familles des matelas neufs tout en assurant logistique et transport. Rappelons dans ce contexte, l’impeccable cordon de sécurité mis en place par la sûreté de daïra d’Ain-Nouissy où plusieurs policiers ont été mobilisés pendant toute la durée de cette rencontre à l’effet d’assurer la sécurité des lieux et des personnes. Ainsi, un vibrant hommage a été rendu au cours de cette rencontre à l’ensemble des cadres et policiers de la sûreté de daïra d’Ain-Nouissy pour leur disponibilité, leur professionnalisme et leur sens élevé du devoir.

TISSEMSILT:AIDES SCOLAIRES:12,3 milliards de centimes pour 41.000 élèves nécessiteux

La wilaya de Tissemsilt a débloqué une enveloppe financière de 12,3 milliards de centimes pour cette rentrée scolaire 2015/2016 pour le versement de la prime de 3.000 DA au profit de 41.000 parents d'élèves nécessiteux au niveau des 22 communes que compte la wilaya, apprend-on. L'opération de distribution de cette prime a été lancée dimanche dernier avant la rentrée scolaire dans le but d'apporter une aide aux parents nécessiteux afin de subvenir aux besoins de leurs enfants scolarisés, indique-t- on. Avec les 41 000 élèves nécessiteux ainsi que les élèves de la première année élémentaire, les enfants du secteur de l'éducation recevront aussi les livres gratuitement ainsi que l les enfants scolarisés des autres paliers, mais issus de familles défavorisés. Soulignons que toutes les dispositions matérielles et organisationnelles ont été prises par la direction de l’éducation de la wilaya de Tissemsilt, en vue de garantir toutes les conditions de succès de cette opération de solidarité. Nessma

AIN TEMOUCHENT:DIRECTION DU COMMERCE :19 locaux commerces fermés en juin

Le bilan établi par les services de la direction du commerce de la wilaya d’Ain-Temouchent, lié au mois de juin 2015, fait état leurs différentes services en charge du contrôle de la qualité et de la pratique commerciale, ont établi un nombre de 1370 interventions effectuées soldées par l’enregistrement de 208 infractions commerciales et l’établissement de 119 PV aux fins de poursuite judiciaire. Il y a été recensé, dans le domaine de la pratique commerciale,618 interventions au cours desquelles 92 infractions liées à la réglementation commerciale ont été constatées avec la proposition de 03 décisions de fermeture de locaux commerciaux, tandis que dans le domaine du contrôle de la qualité, il a été enregistré 752 interventions , soldée par la saisie de 290,6 kg de différents produits impropres à la consommation dont le montant est estimé à une valeur de 67.799 dinars avec la demande de 16 décisions de fermeture de 16 locaux commerciaux. Ce qui totalise 1370 interventions effectuées ayant permis la constatation et l’enregistrement de 208 infractions avec la saisie de 290,6 kg de produits périmés avec une valeur estimée de 97.799 dinars, et 19 décisions de fermeture de locaux commerciaux. Les produits avariés saisis se répartissent en boissons gazeuses de limonade, levure, biscuit, et viandes blanches. De même, dans le cadre de la protection du consommateur, 26 échantillons de produits alimentaires, des bonbons, des merguez, de semoule etc… ont été prélevés aux fins d’analyse microbiologique et physiologique par le laboratoire du commerce. A.Benlebna

CHLEF:OULED BENABDELKADER:Un malade mental s’est arrosé d’essence avant d’enflammer son corps

Un jeune malade mental s'est donné la mort en s'immolant par le feu sous les yeux de nombreux passants dans la commune de Ouled Abdelkader dans la wilaya de Chlef. De nombreux citoyens présents sur les lieux au moment de la tragédie à Hay Djilali Bounaama, ont été pris de panique devant l’horreur d’un être humain transformé en torche vivante et qui criait sous l’effet du feu qui consumait son corps. Il s’agissait d’un aliéné mental répondant aux initiales de B.B, âgé de 46 ans; malgré l’intervention des pompiers, l’infortuné a rendu l’âme sur place. Pourquoi a-t-il agi de la sorte? L’enquête lèvera sûrement le voile sur les dessous de cette affaire qui a choqué les citoyens de ce tranquille village. Chanez

Mostaganem : La wilaya renaît de ses cendres : Avec le nouveau chef de l’exécutif

Il n’est un secret pour personne, et nul n’ignore que la belle wilaya de Mostaganem a été l’otage de la mauvaise gestion et d’erreurs d’aiguillage par le passé, par le fait que plusieurs projets décidés à la hâte, sans consultation et encore moins de concertation, ont défiguré cette belle région et plus particulièrement le chef-lieu de wilaya. La désorganisation, la saleté et l’insalubrité, l’anarchie, la prolifération des marchands ambulants, le désordre dans l’ordre, ont pu régner en maitres dans cette capitale du Dahra, devenue méconnaissable. Le quartier mythique de Derb, véritable centre de rayonnement de vie, où tous les corps de métiers de l’artisanat y étaient exercés, dans une animation toute particulière, Médina mythologique avec ses us et ses coutumes, a été tout simplement rasée our être remplacée par des constructions ordinaires, ne répondant pas à l’âme urbanistique de ce mythique quartier. Par ailleurs, depuis quelques années on a continué de démolir à coup de pelle et de chargeur, sans y remédier à la situation, alors que les carcasses et les ruines sont à l’abandon, au vu et au su de tout un chacun. Même des maisons et lieux historiques ont été rasés. La magnifique plage de la salamandre qui recèle toute une histoire, a été transformée radicalement en zone d’habitation. Le port de ‘’Petit port’’ situé dans la daïra de Sidi Lakhdar, n’a été qu’une véritable catastrophe, réalisé sur un site sablonneux sans aucune étude sérieuse. La réalisation ainsi que la réhabilitation du court de la culture de la cité d’El-Arssa, n’a été qu’un projet sans stratégie, moins une réflexion approfondie. Le jardin du 20 août situé sur les auteurs de la ville livré à lui-même, constitue un lieu de débauche et de délinquance à l’instar des habitations démolies au niveau des quartiers populaires. Selon les observateurs, Mostaganem a connu un vrai massacre ces dernières années (2015-2017) et entre 2004-2010, en plus de ce décor très affligeant, cette capitale du Dahra a été jetée en pâture dans un état déplorable, la désorganisation, le laisser aller, l’insalubrité règnent en maitre. Elle a perdu de son attrait et de son relief, et reste en quête d’une réelle prise en charge. Il est utile de signaler, que sur le vu de la situation catastrophique qui a prévalu dans un passé récent en matière du cadre de vie du citoyen, au niveau de la plupart de nos communes, alors que nos assemblées élues sont dans l’incapacité de gérer le phénomène de l’enlèvement des ordures, l’éclairage public, la voierie, la circulation urbaine, considérés comme des premières urgences signalées, alors que les partis plaident pour le renforcement des prérogatives des assemblées élues, et la prise de décision en vue de dynamiser le développement local, ce qui suscite moult interrogations, dans la mesure où les missions et prérogatives actuelles qui leur sont assignées ne sont que partiellement accomplies, une amère réalité à ne pas occulter. En tout état de cause, le jour où le choix des candidatures aux élections sera basé sur les compétences, l’expérience, le militantisme et l’esprit de citoyenneté avérés, le culte du savoir, l’élargissement des prérogatives de l’élu s’avèrera indispensable et même d’une extrême nécessité… sans commentaires.Aussi, faut-il reconnaitre aujourd’hui, en toute objectivité et sans complaisance aucune, qu’avec le nouveau wali M. Mohamed Rabhi Abdenour, sur le vu des changements opérés depuis sa prise de fonction, sa volonté d’y remédier à la situation sereinement, avec tact et platitude, sans trompette ni tambour, l’espoir est permis pour que les pendules soient remises à l’heure, et que Mostaganem retrouvera la place qui lui sied. H.Abderrrahmane
  • Mostaganem

    Lacinia vitae In ante ipsum Sed nec dapibus et orci dictumst. Vel lacus amet dictumst et sapien est ac Curabitur pellentesque ultrices. Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Oran

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tlemcen

    Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Saida

    Neque libero natoque Nunc egestas fermentum senectus mauris at metus Integer. Velit quis Sed Sed Nam felis sagittis a Mauris ac rutrum. Nulla et habitant et tellus ipsum lacinia ac hendrerit Sed ac. Fames pellentesque et Aenean et neque convallis.

  • relizane

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tiaret
  • Ain-Témouchent

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • MASCARA

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar