Sun04222018

Last updateSat, 21 Apr 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO

Régions Info

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ : 03 dealers arrêtés et saisie de 900 psychotropes et des armes blanches

Les éléments de la brigade de lutte contre la drogue relevant du Service de Wilaya de la Police Judiciaire de la Sureté de wilaya d’Ain-Temouchent ont, après avoir exploité une information qui leur est parvenue, faisant état que des individus se permettent de commercialiser des comprimés psychotropes en empruntant l’axe routier Alger –Ain-Temouchent, entrepris des recherches et des investigations rentrant dans le cadre de cette affaire, qui se sont soldées par l’identification , l’interpellation et l’arrestation des membres de ce réseau qui se compose de O3 individus avec la découverte et la saisie d’une quantité de 900 psychotropes de marque « Rivotril » et des armes blanches .IL s’agit des dénommés ci-après :-B.A, âgé de 30 ans, demeurant à Terga (commune de Terga-daïra d’El-Malah), R.N,36 ans, domicilié à Ain-Temouchent, et 3)- B.H, âgé de 26 ans, demeurant à Alger. Soumis à la procédure d’usage, ces derniers ont présenté au tribunal d’Ain-Temouchent où ils ont été mis en détention préventive. A. Benlebna

RENCONTRE WALI-INVESTISSEURS : «Nous ne tolèrerons aucune spéculation sur les terrains de l’État »

‘’Nous ne tolérerons aucune spéculation sur les terrains appartenant à l’Etat attribués dans le cadre de l’investissement. Tout projet qui n’a pas encore vu le jour depuis des années se verra annulé et le terrain récupéré sans aucune concession. Les investisseurs qui se sentent incapables de s’engager pleinement qu’ils s’abstiennent et restituent le terrain à l’Etat’’, a tonné le wali Hamou Ahmed Touhami. M. Hamou Ahmed Touhami wali d’Ain-Temouchent a présidé dans la matinée du 20 octobre dernier à la salle des délibérations de l’APW une rencontre en présence des chefs des daïra, des directeurs de l’exécutif, des présidents d’APC, des élus APW, des directeurs de l’agence foncière de la wilaya, des sociétés nationales AMIREF, ADE, SONELGAZ, ONA, ANDI, des investisseurs, des promoteurs, des entrepreneurs, des responsables des chambres professionnelles. Le chef de l’exécutif a tenu à rappeler que cette rencontre revêt un caractère de la plus haute importance plus particulièrement en cette période marquée par les perturbations que connait actuellement le marché pétrolier et qui pourrait avoir des répercussions sur le développement du pays si des mesures concrètes et significatives ne soient pas prises à tous les échelons. ‘’La conjoncture nous incite à redoubler d’efforts à tous les niveaux notamment en matière d’investissement’’, souligna le wali. A ce sujet précisément puisque considéré comme le point nodal de l’ordre du jour de cette rencontre, le chef de l’exécutif n’est pas allé du dos de la cuillère signifiant aux acteurs concernés de faire preuve de plus de responsabilité et d’être à la hauteur des défis à relever. En ce sens, il s’est adressé aux investisseurs présents : « Nous n’accepterons aucune défaillance, les investisseurs sont tenus de par leur engagement à respecter le contrat, faute de quoi, il ne sera plus possible de collaborer ou de parler d’un quelconque accompagnement et de ce fait les terrains de l’Etat seront restitués sans aucune concession’’, avertit le wali, et d’ajouter : ‘’ les temps des spéculations sont révolus, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur’’. Toutefois, le premier responsable de la wilaya a affirmé que les pouvoirs publics sont là pour accorder toutes les facilitations et faire accompagner les investisseurs dans le cadre de la concrétisation de leurs projets dans le strict respect de la loi. ‘’Pour ceux qui ont bénéficié d’assiettes de terrain et qui n’ont pas encore investi pour des raisons ou pour autres, l’Etat récupèrera ces terrains pour être réattribués aux véritables investisseurs connus pour leur sérieux et leur disponibilité à participer au développement local’’, souligne le chef de l’exécutif. ‘’ C’est une aberration que de constater cette anarchie sur le terrain’’ déplore-t-il. Enchainant, Mr.Hamou Ahmed Touhami a réaffirmé :’’ Est révolu le temps du Calpi et du Calpiref. Aujourd’hui, nous en tenons en matière d’investissement à la stricte application de la loi et aux orientations de la dernière rencontre Gouvernement-Walis présidée par le Premier ministre et le ministre de l’intérieur et des collectivités locales’’. Par ailleurs, le wali n’a pas manqué de souligner son mécontentement concernant la zone d’activités de Tamzoura dans la daïra d’Ain-Larbaâ, qui s’étend sur une superficie de 206 hectares sans toutefois recevoir un seul projet d’investissement. Ce faisant, le wali a interpellé les responsables de l’administration à tous les niveaux de bannir à tout jamais de leur lexique les mots ‘’lenteur et bureaucratie’’ tout en sommant les concernés de ne plus être considérés comme l’entrave à tout projet de développement. Aucun manquement ne sera toléré en ce sens. Tout contrevenant, verra l’application stricte des dispositions contenues dans la circulaire n° 2144 du ministre de l’intérieur et des collectivités locales. Ensuite, c’est le président de l’APW qui a intervenu en abondant dans le même sens du chef de l’exécutif en soulignant que la wilaya d’Ain-Témouchent recèle d’énormes potentialités agricoles, halieutiques, industrielles, touristiques, culturelles, un atout majeur pour l’investissement, d’autant plus que tous les projets entrant dans le cadre du développement local se verront accordés toutes les facilités en matière de procédures et démarches administratives avec un accompagnement jusqu’à leur concrétisation. C’est au tour du directeur de l’industrie, des PME et des PMI de la wilaya d’intervenir. Celui-ci a présenté une communication détaillée sur la situation des projets d’investissements publics et privés inscrits, lancés, en cours de réalisation et réalisés dont les assiettes leur ont été affectées au niveau des zones d’activités économiques et des huit zones d’expansion touristique retenues à travers la wilaya.

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE: 05 arrestations, 91 gr de kif traité et 81 comprimés psychotropes saisis

Suite au refus d’obtempérer aux injonctions des éléments de la brigade de recherches et d’investigations lors d’un barrage routier, un véhicule à bord duquel se trouvaient 05 passagers, les policiers l’ont pris en chasse jusqu’à ce que le conducteur dudit véhicule fût obligé de s’arrêter. Le contrôle d’identité a révélé que ce dernier répondait aux initiales de B.B.H, âgé de 19 ans, résidant à Sidi-Bel-Abbès, tandis que ses acolytes D.H, âgé de 23 ans, domicilié également à Sidi-Bel-Abbès, L.M.A, âgé de 24 ans d’Ain-Temouchent, H.H, âgé de 26 ans résidant également à Ain-Temouchent et B.Y 23 ans, domicilié à Sidi-Bel-Abbes. La fouille du véhicule effectuée par les enquêteurs, a permis la découverte et la saisie d’une plaquette de kif traité de 95 gr et 81 comprimés psychotropes dissimulés soigneusement sous les sièges avant dut véhicule Soumis à la procédure d’usage, les mis en causes poursuivis pour détention de stupéfiants et de comprimés psychotropes aux fins de commercialisation ont été présentés par devant le tribunal d’Ain-Temouchent où ils ont été mis en détention préventive par le juge d’instruction en charge de l’affaire. A.Benlebna

JOURNÉE NATIONALE DE LA PRESSE : La radio régionale abrite les célébrations

La commémoration de la journée nationale de la presse a eu lieu au siège de la radio régionale a abrité, dans la matinée du 22 octobre dernier, en présence les autorités locales civiles et militaires de la wilaya à leur têt le wali, le président de l’APW.M. Benoud Nasredine directeur de la radio régionale d’Ain-Temouchent a prononcé une allocution en soulignant l’importance que revêt la commémoration de cette journée nationale décidée par le Président de la République, tout en donnant un bref historique de la presse nationale avec la mise en exergue la date du 22 octobre 1958, qui a connu la naissance du journal « La résistance » lors de la lutte de la libération nationale. Il a clôturé son allocution par le souhait de meilleurs succès de réussite à l’ensemble des confrères et consœurs de la presse nationale aussi bien radiophonique, audiovisuelle et écrite qui ne ménagent aucun effort tendant ,notamment dans la presse de proximité. Ensuite, M. Hamou Ahmed Touhami, wali d’Ain-Temouchent a pris la parole pour tout d’abord présenter ses meilleurs vœux à l’ensemble des journalistes à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la presse, et que les portes des différentes administration de la wilaya et des autres secteurs sont ouvertes tout en soulignant que le journaliste qui informe l’opinion publique, est un partenaire dans le développement local de la wilaya en saluant les gens de la presse des efforts qu’ils ne cessent de consentir dans l’accomplissement de leurs nobles missions. Cette intervention a été suivie par celles du président de l’APW et du secrétaire du bureau de wilaya de l’ONM qui ont également présenté leurs vœux de bonheur et de prospérité à l’ensemble des journaliste, ont souligné l’importance que revêt cette journée nationale et la presse dans la vie des peuples dans les domaines politique, économique, sociale, culturelle, etc…Ensuite, les autorités de la wilaya ont présidé une cérémonie de distribution de cartes de journaliste professionnel suivie des prix et des cadeaux, Omra, un micro ordinateur portable, téléviseurs et autres offerts par des organismes publics et privés au profit des lauréats des concours culturels et cultuels organisés par la radio régionale, durant le mois de ramadan dernier. Des impressions des journalistes présents ont été enregistrées par les confrères de la radio régionale.

AIN-TEMOUCHENT : le wali LORS DE L’INSTALLATION DES QUATRE NOUVEAUX CHEFS DE DAÏRA : ’’ Aucune entrave bureaucratique ne sera tolérée’’

M. Hamou Mohamed Touhami, wali d’Ain-Temouchent a présidé cette semaine la cérémonie d’installation de nouveaux chefs de daïra en présence du président de l’APW, des autorités civiles et militaires, des parlementaires et des présidents d’APC relevant des circonscriptions administratives concernées. Ainsi, M. Gueriche Mostefa a été installé en qualité de chef de la daïra d’Ain-Laarba. M. Kerdah Mohamed, ex chef de daïra de Taghit dans la wilaya de Béchar, a pris ses fonctions à la tête de celle de Hammam-Bou-Hadjar. Mr. Zine Mohamed qui a occupé précédemment les mêmes fonctions au niveau de la daïra d’Ain-Kermes dans la wilaya de Tiaret, a été installé à la tête de la daira d’El-Malah et enfin M. Benali Sadek qui vient de la wilaya de Tlemcen, a été installé en qualité de chef de la daïra d’Ain-Temouchent. Le chef de l’exécutif de la wilaya a, dans son allocution prononcée au cours de la cérémonie d’installation des nouveaux chefs de daïra, a mis en exergue la situation qui nécessite, de tout un chacun un redéploiement sur le terrain et de conjuguer les efforts en collaboration avec la société civile, le mouvement associatif et l’ensemble des intervenants à l’effet de redynamiser l l’économie nationale et ce par notamment, la création de créneaux au profit d’investisseurs locaux et nationaux voire étrangers, comme il a été décidé et recommandé à l’issue de la rencontre Gouvernement-Walis présidée par le premier ministre, et la réunion avec les walis tenue avec le ministre de l’intérieur et des collectivités locales. Enchaînant, le chef de l’exécutif a indiqué que ‘’la wilaya d’Ain-Temouchent avec son littoral d’une longueur de 80 kilomètres, ses potentialités thermales et balnéaires, ses potentialités avérées dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche, de l’industrie, de la PME/PMI, du tourisme, de la culture, a la possibilité de se hisser aux premières loges en permettant la création de la richesse qui engendra dans le même sillage la création de milliers de postes d’emploi’’. Il a également insisté sur la prise en charge des préoccupations des citoyens au niveau des administrations et des collectivités locales avec mise en place de toutes les conditions d’accueil et de prise en charge. A ce sujet, le wali n’est pas parti du dos de la cuillère en soulignant qu’ ‘’il ne tolèrera aucun acte ou manœuvre bureaucratique aussi bien au niveau des services administratifs qu’économiques ou autre. Toutes les démarches dont le citoyen en a besoin doivent être entreprises dans un cadre de transparence, d’objectivité et surtout d’impartialité. Il a donné en ce sens des instructions fermes tendant à l’amélioration du cadre de vie des citoyens à l’image des campagnes contre les décharges anarchiques, l’insalubrité publique et l’entretien des caves des immeubles où sont stagnées des eaux usées où s prolifèrent les moustiques et autres insectes nuisibles à la santé et à la sécurité des citoyens. Les nouveaux chefs des daïras ont à leur tour fait part de leurs impressions à la presse en déclarant ‘’qu’ils sont là pour exécuter à la lettre les instructions données par le premier responsable de la wilaya dans tous les domaines et qu’ils ne ménageront aucun effort pour accéder aux préoccupations des citoyens et d’y répondre dans les meilleurs délais possibles.

DÉVELOPPEMENT D'UNE PÊCHE DURABLE : Visite d’un expert de pêche coréen aux ports de Bouzedjar et Beni Saf

Un expert de pêche de la Corée du Sud a effectué, lundi, une visite aux ports de pêche de Bouzedjar et Beni Saf dans la wilaya d’Ain Temouchent, dans le cadre du programme algéro-coréen de développement d’une pêche durable. Représentant l'Agence coréenne de coopération internationale (Koica), Jeom-Sik Choi, accompagné par Lazaar Abdelhakim, sous-directeur des ports et abris de pêche au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, s’est enquis sur place des possibilités d’investissement dans le secteur de la pêche. Il a pris connaissance, également, des techniques de pêche utilisées et des équipements et matériels exploités dans ce cadre. Au cours de cette tournée le représentant de la Koica s’est entretenu avec les professionnels, patrons de pêche et responsables administratifs, sur l’organisation et modes de travail appliqués sur le terrain. Il a visité, au niveau des deux ports, les glacières et les pêcheries, notamment, tout en prenant connaissance des moyens mis à leur disposition. Au port de pêche de Bouzedjar, les professionnels ont demandé, devant le représentant du ministère de tutelle, la levée des épaves stationnées au niveau des quais pour les désengorger, le renforcement de l’énergie alimentant la glacière, outre la réglementation de leur relation avec l’entreprise de gestion portuaire (EGPP). Intervenant à ce propos, le représentant du ministère a annoncé la création prochaine d’une entreprise de gestion des ports de pêche dans le cadre de la restructuration de SOGEPORTS. S’agissant des tarifications, le ministère travaille pour l’unification de ces tarifs au niveau national, a-t-il indiqué. Un programme d’urgence initié par l’EGPP permettra, par ailleurs, l’amélioration des conditions de travail, notamment par la réalisation de 80 cases pour pêcheurs. La réalisation d’une nouvelle pêcherie de catégorie 1 reste, par ailleurs, confrontée à un dossier en justice concernant l’actuelle pêcherie, a-t-on indiqué. Lors d’une séance de travail tenue à l’antenne de pêche, l’expert sud-coréen s’est intéressé aux statistiques de la production halieutique de ces dix dernières années concernant principalement le poisson bleu, en premier la sardine. Lazaar Abdelhakim a rappelé, à cette occasion, que le ministère attend les résultats de la campagne d’évaluation de la biomasse effectuée par le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture (CNRDPA). A rappeler qu’il s’agit de la quatrième visite de ports de pêche à travers le pays effectuée dans ce cadre par cet expert, selon le représentant du ministère. Les ports de pêche d’Alger, Tipasa et Boumerdes ont été déjà inspectés, a-t-il rappelé. Pour l’expert coréen, Jeom-Sik Choi, le projet DEEP de développement du secteur "constitue le fer de lance dans ce domaine", ajoutant toutefois, que le développement de l’aquaculture en est l’élément clef. R.R

AIN-TEMOUCHENT : LE WALI SUR LE TERRAIN : Plusieurs projets inspectés à Sidi Benadda

Clôturant ses visites d’inspection à travers le territoire de la wilaya, qu’il a entamées une fois désigné à la tête de la wilaya d’Ain-Temouchent, le wali M. Hamou Ahmed Touhami, s’est rendu en compagnie des autorités civiles et militaires dans l’après midi du 13 Octobre dernier à la commune de Sidi-Ben-Adda relevant administrativement de la daira d’Ain-Temouchent.Dans cette commune, le wali s’est enquis du taux d’avancement des travaux de réalisation des projets de 142 logements publics locatifs, et ceux des 84 et 48 Logements rentrant dans le cadre du programme de la résorption de l’habitat précaire .Là, le chef de l’exécutif a donné des instructions afin que ces projets soient achevés dans les meilleurs délais.Dans lemême cadre, le wali a demandé au chef de la daira d’Ain-Temouchent et au maire de Sidi-Ben-Adda à ce que tous les dossiers des postulants des logements soient étudiés d’une manière objective, impartiale et transparente, afin que tout postulant méritant bénéficied’un logement et que tout bidonville ou logement précaire, une fois, le bénéficiaire logé, soit détruit automatiquement en insistant que les terrains récupérés serviront aux nouveaux projets d’habitat et d’équipements publics, qui devront être réalisés dans le cadre des projets sectoriels ou projets Communaux de Développement . Selon le responsable local de la commune de Sidi-Ben-Adda, 3000 demandes de logement y ont été déposées auprès des services concernés. Certains souscripteurs LSP ont soulevé devant le wali qu’ils attendent d’être logés depuis 2008, nonobstant qu’ils se sont acquittés de la totalité des versements liés aux logements, et qu’ils attendent toujours les clés. Le chef de l’exécutif a répondu que leur préoccupation aura une solution tout en les exhortant à lui donner du temps pour étudier ce problème avec les responsables concernés. De même, le wali a assuré certains promoteurs que le retard accusé dans l’aide financière fera l’objet d’une attention de sa part , pour être réglé d’une manière définitive. La commune du chef-lieu de la wilaya d’Ain-Temouchent a été la 28ème et dernière collectivité locale visitée par le wali, durant la journée du 14 octobre 2O15.Le chef de l’exécutif de la wilaya a insisté auprès des responsables concernés notamment les chefs des dairates, les maires, les directeurs de l’environnement, des forets , de l’urbanisme, sur le lancement des opérations liées à la réhabilitation ,l’aménagement des jardins publics, des places publiques, du parc d’attraction (manège),les espaces verts avec le gardiennage jour et nuit pour que ces sites soient des endroits récréatifs, de loisirs , de repos, d’une part et donneront une beauté paysagère et naturelle de nos villes de la wilaya d’autre part , et que l’exploitation s’effectue avec un cahier de charge prescrivant l’exploitation de tout parc abandonné ou non exploité à travers la wilaya par tout investisseur. Rappelons dans cet ordre d’idée, qu’un projet important sur la réalisation d’un parc d’attraction citadin avec une, foret récréative s’étendant sur une superficie de 15 hectares, implanté au niveau du POS Sud-est 2, dont l’étude a été achevée et les travaux lancés avec une enveloppe de 30 .000.000 dinars , avec en première étape l’entame des travaux de terrassement suivis d’un mur de clôture, ensuite, la viabilisation ainsi qu’un lac de végétations et l’installation des équipements de loisirs et de villégiature. A l’issue de cette visite, le wali a déclaré à la presse que la visite lui a permis de s’enquérir sur le terrain de l’état d’avancement sur les différents projets liés à l’habitat, à l’environnement ect .. et qu’il a donné des donnés des instructions aux responsables concernés que les jardins publics, les espaces verts, les jets d’eau soient réhabilités, réaménagés et exploités afin que le citoyen trouve toutes les conditions nécessaires de repos, de villégiature et que ceci redonne une bonne image de beauté paysagère et naturelle. De même , il a assisté que les logements sociaux achevés soient distribués avant la fin de l’année en cours, et tout problème administratif, foncier ,technique ou matériel doit être résolu afin que tout projet socio-économique inscrit ou lancé soit réalisé dans les délais impartis ainsi que la prise en charge de la solution des préoccupations sociales des citoyens.

célébration de la JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’ALIMENTATION : L’hygiène alimentaire au menu

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation, la salle des conférences de l’école de formation des techniques de pêche et d'aquaculture de la plage du puits à Béni-Saf a abrité dans la journée du 18 octobre 2015, une journée scientifique sur l’alimentation pour le respect des dispositions d’hygiène et des besoins nutritifs. L’assistance composée du directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Ain-Temouchent, des médecins, des représentants de la société civile, des stagiaires de l’EFTPA a suivi plusieurs interventions. Bien s’alimenter pour une meilleure santé » présentée par Mme BENSENANE N. diététicienne spécialisée en santé publique, éducatrice thérapeutique à l’hôpital de Béni-Saf, par laquelle elle a déclaré que le gouvernement avait placé l’amélioration de la sécurité alimentaire pays au sommet de ses priorités sous le slogan national « Soyons vigilants sur tout ce que nous consommons tout en mettant l’accent sur la protection de la sécurité sanitaire des fruits, des légumes, des œufs, etc …. de tout ce qu’on mange avec une alimentation saine et équilibrée pour préserver notre santé sans exclure la nécessité d’une attention rigoureuse sur la composition et la qualité de nos menus avant que Mme Zerrouki présente sa communication titrée « les bienfaits de la sardine »par laquelle elle a développé la sardine sur le plan nutritionnelle, et ses effets positifs sur la prévention des maladies graves chroniques notamment sur le cancer des mamelles, Elle a précisé que la sardine contient 20 grammes de protéines pour 100 grammes est l’équivalent d’un bon steak , et que les acides sont des éléments essentiels pour les phénomènes biochimiques les anticorps , les enzymes, les hormones et pour se faire des muscles Ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme humain et doivent être apportés par la consommation d’aliments riches en protéines de bonne qualité tel que les sardines. acides aminés sont des brûleurs de graisses ,en augmentant l’appétit et améliorant l’humeur. Cette intervention a été suivie par celle portant un titre « la consommation du sucre et du pain raffiné » par le docteur Agha Mooradj, par laquelle il a donné des explications sur ce que provoquent le sucre et le pain raffiné de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, voire même des cancers. Dans ce même ordre d’idées, il a évoqué même la consommation abusive du sel qui se répercute souvent très négativement sur l’état de santé notamment l’hypertension artérielle, des reins , etc… ….A cet effet il a sensibilisé l’assistance et les consommateurs en particulier les enfants, les femmes enceintes, les malades diabétiques, obeses, hypertendus d’éviter la consommation abusive de sucre, sel, pain blanc, les pates etc. ……tout en conseillant d’éviter la sédentarité par l’exercice sportif marche ou autres .La quatrième communication portant thème «Qualité et Revalorisation des produits de pèche par laquelle il a donné des explications sur les maladies qui peuvent affecter les poissons ,ce qui nécessite des contrôles de l’eau de mer avec une analyse physico-chimique des endroits ou vivent les poissons et produisent en eau de mer ou eau douce ,tout en précisant Le contenu approximatif en cholestérol de différents aliments dérivés du poisson, des mollusques et fruits de mer, en précisant que le poisson, en tant qu’aliment se compose principalement de l’eau, des protéines, des lipides, des sels minéraux, des vitamines. Mme Rahali professeur à l’ETPA de Béni-Saf a présenté une intervention sur la durée de la biodégrabilité des déchets rejetés en notamment les papiers, les sachets en plastique, les bouteilles en verre, les boites en conserve, les bois, les tissus, etc. dont les mouchoirs en papier durent entre 2 et 4 semaines alors que certains produits durs et solides peuvent durer plus , voire 2OOO ans, tels que les filets de pèche. Mme Merini Souad, directrice de l’EFTPA de Béni-Saf a déclaré à la presse, en marge de cette rencontre commémorant la journée internationale de l’alimentation , que la thématique revêt une importance en raison de la consommation des poissons qui sont produits de mer , ceux aquacoles .Et comme le sait tout le monde, le secteur de la pêche et de l’aquaculture a un rôle à jouer , qui est d’ailleurs très important dans la sécurité alimentaire et l’économie du pays, au point de vue consommation et exportation vers l’étranger .Cette rencontre a été marquée par un débat instauré parmi l’assistance liée à la bonne alimentation par la consommation équilibrée de la viande, de la volaille, du poisson, des œufs, du lait, du beurre, du fromage, des fruits de la mer, des fruits et des légumes, des conserves, des gâteaux, etc… avec le respect des mesures hygiéniques, sanitaires, scientifiques, médicales, nutritives pour la protection de notre santé.

AIN-TEMOUCHENT : LA MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE ATTENDUE DEMAIN : Des inaugurations et inspection de plusieurs projets au programme

La ministre de l’éducation nationale Mme Noria Benghebrit effectuera demain dimanche 11 Octobre, croit-on savoir, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Ain-Témouchent où elle aura à inaugurer plusieurs réalisations et inspecter plusieurs projets relevant de son secteur. La visite de travail la conduira dans les communes de Béni-Saf, Sidi-Safi, Sidi-Ben-Adda où elles inspectera la cadence des travaux concernant les projets de réalisation d’infrastructures scolaires tous paliers confondu, avant de clôturer sa visite par l’inauguration d’un nouveau lycée de 800 places pédagogiques et l’inspection d’un autre lycée similaire en cours de réalisation. Rappelons que le secteur de l’éducation dans la wilaya d’Ain-Temouchent dispose de 198 écoles primaires avec 45.327 élèves dont 5766 inscrits dans le préscolaire répartis à travers 1516 classes pédagogiques avec une moyenne de 30 élèves. Le cycle de l’enseignement moyen comprend 66 établissements scolaires (CEM) avec 28.668 élèves répartis dans 910 classes soit une moyenne de 31 élèves par classe. Pour ce qui est de l’enseignement secondaire, l’on compte 24 lycées avec 54.601 répartis en 546 classes avec une moyenne de 27 élèves par classe. Rappelons que ce secteur a connu ces dernières années, plusieurs actions qui sont venues renforcer la pédagogie notamment par la création d’un centre de formation pédagogique, administratif et comptable au profit des enseignants et des fonctionnaires des établissements des différents cycles de l’enseignement, le renforcement des établissements scolaires en moyens informatiques, la restauration (cantines et réfectoires), la création des conditions de chauffage au niveau des classes, les nouvelles structures pour l’animation culturelle et sportive aussi bien à travers les zones urbaines que rurales ainsi que le transport scolaire, et ce avec l’apport du ministère de tutelle, de la wilaya, des daïras et des communes. A.Benlebna
  • Mostaganem

    Lacinia vitae In ante ipsum Sed nec dapibus et orci dictumst. Vel lacus amet dictumst et sapien est ac Curabitur pellentesque ultrices. Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Oran

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tlemcen

    Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Saida

    Neque libero natoque Nunc egestas fermentum senectus mauris at metus Integer. Velit quis Sed Sed Nam felis sagittis a Mauris ac rutrum. Nulla et habitant et tellus ipsum lacinia ac hendrerit Sed ac. Fames pellentesque et Aenean et neque convallis.

  • relizane

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tiaret
  • Ain-Témouchent

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • MASCARA

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar