Sun12092018

Last updateSun, 25 Nov 2018 9pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES

Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : SERVICE DE REANIMATION DU CHU HASSANI : Un lieu propice pour les microbes

SIDI BEL ABBES : Entretien des cimetières : Même les morts reposent dans des lieux pollués

Une visite sur place fait découvrir le degré de dégradation dans laquelle se trouve ce lieu. Des tombes sont complètement envahies par les broussailles et autres herbes sauvages, . L ’ancien cimetière de Sidi Bel Abbés offre actuellement un décor désolant. Des tombes sont dégradées, les ordures envahissent les espaces et les mendiants squattent les lieux. Cet endroits est-il réellement un lieu de recueillement ? Le cas du cimetière de Sidi Bel Abbès est édifiant. Situé à la sortie est, sur la route qui mène vers Sidi Lahcen, ce lieu fait face à une multitude d’aléas dont l’homme est à l’origine. Sur place, le constat est effarant. Les visiteurs et les familles qui viennent se recueillir évoquent l’absence de gestion du cimetière.Des mendiants accompagnés de leurs enfants harcèlent les gens. Dès qu’une famille se présente au cimetière, ils se dirigent vers elle pour demander l’aumône avec insistance. le mur qui sépare le cimetière et le bidonville est occupé par de jeunes oisifs. D’autres préfèrent s’installer sur les bordures des tombes. Pire encore. Réputé autrefois pour la salubrité des lieux, le cimetière de Sidi Bel Abbés est devenu un véritable dépotoir à ciel ouvert. Des détritus sont éparpillés, s’ajoute à cela le problème des eaux usées qui se déversent sur les tombes. « Hélas, les morts ne se manifestent jamais », soupire un visiteur navré. Ces eaux usées dégagent des odeurs nauséabondes et font fuir les gens qui ne peuvent pas emprunter les escaliers qui servent de raccourci sans se boucher le nez. Ce cimetière semble dans un état de délaissement. Des bouteilles vides, des cartons et d’autres objets jonchent l’intérieur de ce cimetière. Un décor peu accueillant pour les visiteurs qui viennent nombreux se recueillir sur les tombes. Conscients de l’état déplorable dans lequel se trouve actuellement le cimetière, les bélabbésiens se disent abasourdis par une telle dégradation. A. Hocine

SIDI BEL ABBES : Le wali Tahar Hachani rend visite à Ouest-Info : « Je salue le courage des journalistes d'Ouest-Info »

Ouest-Info a vécu hier en début d'après-midi un moment fort et hautement symbolique, en recevant dans les locaux de son siège, le chef de l'exécutif de la wilaya. Comme promis, le wali Tahar Hachani. accompagné du président de l’APW Atmane Kheddar et de représentants du Darak El Watani, de la sûreté de wilaya, du directeur de la protection civile et du directeur de la jeunesse et des sports, a honoré le journal de sa présence, à l'occasion de la célébration de la 25 ème édition de la journée internationale de la liberté de la presse.Sa visite annoncée pour jeudi dernier, pour partager la fête avec le personnel du journal avait été reportée pour hier en raison des contraintes liées à son agenda chargé (mission hors wilaya). Cette visite, si emblématique du chef de l'exécutif, ne constitue pas une surprise pour ceux qui connaissent le commis de l' Etat, humble, modeste, proche des citoyens, elle porte une forte charge émotionnelle et révèle, en fait, l'intérêt particulier que le wali accorde depuis son installation à la tête de la wilaya, à la presse, et plus particulièrement à Ouest-Info, à son rôle et au regard porté sur les événements que vit la wilaya, les activités des différents secteurs, et sur la diffusion de l'information institutionnelle et notamment à la publication de faits qui pourraient échapper à ses propres sources d'information Accueilli au niveau du siège du journal par notre confrère Belhadj Belghoul, le wali est allé directement saluer et donner l’accolade aux journalistes et techniciens ( ces travailleurs de l’ombre) , se disant tout heureux d'être parmi la grande famille d’Ouest-Info avant de prendre place au salon. Une discussion à bâtons rompus dans un climat convivial entre le wali et le collectif du journal dura plus d'une heure. Le wali Hachani répondant volontiers à toutes les questions dans une ambiance fraternelle, et sans forme protocolaire. Dans son allocution, le wali s’est dit très heureux de partager ces moments de fête avec la grande famille d’Ouest-Info Enfin, c’était au tour des gâteaux et des boissons gazeuses d’être dégustées. Des prises de photo souvenirs ont été prises avec le wali. Avant de quitter le siége, le wali Hachani s’est dit ravi de la qualité du travail accompli par notre journal, saluant le professionnalisme et le courage des journalistes d' Ouest-Info. A. Hocine

SIDI BEL ABBES : 1333 logements tous confondus attribués : Les habitations précaires doivent être impérativement démolies

Toutes les habitations précaires ou menaçant ruine et dont les ex-occupants ont été relogés dans des logements neufs doivent être impérativement démolies, a instruit le wali de Sidi Bel Abbés, M.Tahar Hachani lors de la sortie effectuée hier dans un périple à travers la wilaya de Sidi Bel Abbés. Accompagné d’une forte délégation, le P/APW, du P/APC des autorités civiles et militaires ainsi que les élus des chambres haute et basse. Le premier point est la daïra de Sidi Ali Boussidi où 80 logements sociaux ont été distribués, hier lundi, au pôle urbain de Sidi Ali Boussidi (Graba) au sud-ouest du chef-lieu de wilaya Sidi Bel Abbés au grand bonheur des citoyens qui attendaient depuis des années cette attribution. Le deuxième point est la démolition des habitations précaire où le wali a donné le starter pour éradiquer l’ensemble de ces logements de fortune. En effet, le wali donna l’ordre au chef de daïra de Sidi Ali Boussidi «toutes les habitations précaires situées dans le vieux quartier Graba et dont les occupants ont été relogés dans des logements sociaux neufs doivent être démolies au plus tôt pour éviter que d'autres personnes opportunistes ne viennent les occuper à nouveau et s'imposer de facto en tant que demandeur potentiel de logement social. La priorité doit être accordée aux personnes handicapées moteurs et les pères de famille nombreuse», a encore instruit le wali ajoutant que d'autres listes de bénéficiaires seront rendues publiques au fur et à mesure de l'achèvement et la livraison des programmes en cours de construction de logements sociaux. Retour au chef-lieu de wilaya pour la pose de la première pierre du centre d’accueil des cancéreux et leur famille (Dar Errahma) qui habitent hors Sidi Bel Abbés. Le troisième point cité AADL 1500 Logements 3ème tranche 403 logements La cérémonie qui a eu lieu au niveau de cette nouvelle cité Le Bosquet AADL 1500 logements a rassemblé les bénéficiaires, les autorités et les élus locaux et des représentants de la société civile et du mouvement associatif. Ainsi, plus de 1077 logements ont été distribués depuis le début de l’année qui a bénéficié d’un important programme de réalisation de logements ces trois dernières années, tous types confondus. La cérémonie de remise des clefs a été marquée par le nombre important des personnes handicapées ayant bénéficié de logements lors de cette opération. Ils n’ont pas manqué d’exprimer leur émotion et leur soulagement. Le quatrième et dernier point est la pose de la première pierre au niveau de la cité des 640 logements Le Rocher, type de logements F2 50 m2, F3 70 m2 et F4 85 m2. Maitre de l’ouvrage l’agence foncière de Sidi Bel Abbés AWGRFU. Des logements LPA et promotionnel. A. Hocine

SIDI BEL ABBES : Le wali Hachani à Ouest-info : "Une grande fête populaire célébrant la victoire en Coupe d’Algérie, prévue après le match face à Biskra"

lors de la visite effectuée, hier , au quotidien ouest info, à l’occasion de la journée mondiale de la presse, le wali Hachani Tahar a révélé qu’une grande fête populaire sera organisée en l’honneur des vainqueurs de la coupe d’ Algérie, juste après le match décisif contre Biskra, une grande fête qui aura lieu dans un endroit approprié à la hauteur des sacrifices consentis par les joueurs, le staff technique, supporters , bref tout le monde . « si le club surmonte l’écueil biskrien ce samedi nous organisons une fête immense deux ou trois jours après « La coupe n’appartient pas uniquement aux enfants belabbesiens mais à toute la région oranaise, notamment les enfants d’Elbahia qui ont fait preuve , avant , durant et après le match , d’une grande sympathie pour El Khadra dira le wali . pour cela, il invita , le directeur de la jeunesse et des sports à réfléchir des maintenant aux modalités d’organisation de nature à permettre à la gente féminine de prendre part à la fête. Durant la discussion, le wali Hachani dont la joie de la consécration rayonnait sur son visage, a, notamment l’avenir du club ‘ » l’quipe est appelé à jouer, à l’avenir, sur plusieurs fronts, d’où la nécessité impérieuse de multiplier les efforts pour lui assurer des sources de financement. Il a cité aussi de la pépinière du club en référence aux jeunes joueurs qui ont battu, haut la main le MCA dans son antre. B.Belhadj

SIDI BEL ABBES : Le président de la commission de l’éducation de la formation professionnelle, des affaires religieuses et de l’enseignement supérieur de l’APW, Elhamel Mohamed, à Ouest Info : « Les cantines scolaires sont otages d’une mafia »

Le président de la commission de l’éducation , de la formation professionnelle, des affaires religieuses, et de l’enseignement supérieur, Elhamel Mohamed, a révélé, au cours d’un entretien express, dans son bureau au niveau de l’assemblée populaire de la wilaya, l’existence de dépassements relatifs à la gestion des cantines scolaires. En effet, après six mois seulement à la tête de ladite commission , et suite à un premier diagnostic de certains établissements scolaire, M. Elhamel Mohamed a découvert , selon lui, une curieuse « cassation » des prix par rapport aux clauses des cahiers de charges dont les fournisseur avaient , au préalable, approuvés. A titre exemple, il nous citera , deux cas édifiants parmi tant d’autres, à l’image d’une école située à Mcid (Sfisef )où le fournisseur a soumissionné pour 1 milliards de centimes à raison de 45da le repas mais, sur le terrain , l’enfant vit une situation tout à fait autre puisque il ne consomme, en fait, qu’un repas de 20da uni. Y a t-il complicité quelque part, a-t-on demandé ? Certainement, réplique M. Elhamel qui refuse d’accuser qui ce soit mais les chiffres sont têtus et d’ajouter « si les prix sont fixés à 45da, et le l’enfant perçoit un repas estimé à 20 da, c’est qu’il y a anguille sous roche ! comment font-ils donc ?Ils ‘jouent, selon les analyses du président de la commission sur le menu transcrit sur le cahier de charges qui prévoit un désert à chaque repas et celui de la réalité du terrain où les enfants reçoivent le dessert que deux ou trois fois par semaine . cette situation de « cassation » des prix qui a fait fuir les vrais fournisseurs, touche les hommes de demain qui ignorent qu’ils sont victimes d’un « vol » qui ne dit pas son nom . Plus grave encore, les repas témoins exigés dans le cahier de charge et à qui on doit recourir en cas d’incident, comme l’intoxication alimentaire sont loin d’être appliqués. Quant aux médecins de la santé scolaire, notre interlocuteur dira que certains établissements servent des repas sans l’aval ni l’examen des repas par les médecins. Pis encore, les laboratoires chargés d’analyser les repas n’existent pas non plus, tout autant que le contrôle et le suivi qui laissent à désirer . B.Belhadj

SIDI BEL ABBES : CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE : Le SG de la wilaya, M. Bradai Abdelkader, partage la fête avec le personnel d’Ouest-Info

Le secrétaire général de la wilaya, M Bradai Abdelkader, accompagné du chef de cabinet du wali, M. Gouacem Amar et du chef de daira de Sidi Bel Abbès, M. Saadi Abdelkader, ont été jeudi dernier les hôtes d’Ouest-Info, pour partager avec le personnel du journal, la réception traditionnellement organisée à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse. Reçus à l’entrée du siège du quotidien par le rédacteur en chef, (en l’absence du DG, M. Abdelaziz Houmad se trouvant actuellement à l’étranger), les journalistes et le personnel de la rédaction, les hôtes du jour ont visité les locaux du journal, avant d’écouter un bref aperçu sur le parcours d’ Ouest-Info et les combats menés par le journal. Puis, dans des échanges avec le personnel du journal, le secrétaire général de la wilaya M Bradai Abdelkader a tenu à exprimer sa satisfaction sur la qualité du siège du journal et des conditions de travail, félicitant le DG d’Ouest-Info et les journalistes pour les efforts consentis dans l’accomplissement de leur noble mission et dans la couverture des différents évènements officiels, non sans revenir sur l'évolution remarquable qu'a connue la presse locale. « J’aimerais qu’Ouest-Info consacre quotidiennement au moins 2 pages à la couverture des activités et des évènements qui se déroulent dans la wilaya de Sidi Bel Abbès », a affirmé le secrétaire général de la wilaya M Bradai Abdelkader, tandis que le chef de cabinet, M. Gouacem Amar, a exprimé le souhait de voir le journal désigner un journaliste pour le spécialiser à temps plein pour couvrir les activités des services de la wilaya. Le rôle, les missions et les règles déontologiques régissant la presse nationale (notamment à la lumière de son parcours pluraliste qui ne date qu’un peu plus d’un quart de siècle, ont été également abordés tout comme celui de la diffusion de l’information par les cellules de communication au niveau des différentes directions de l’exécutif. La réception s’est poursuivie avec la découpe de la tarte spécialement concoctée pour l’occasion, la 25 ème édition de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse, et avec des moments de convivialité et de réjouissances dans une ambiance fraternelle, égayée également par des enfants de travailleurs présents à la fête. A.B.Mounira et Aberkane Hocine

SIDI BEL ABBES : Le directeur de l’action sociale et de la solidarité de la wilaya de Sidi Bel Abbès, Baghli Choaib, au forum d’Ouest Info : « La politique sociale envers les démunis et les personnes aux besoins spécifiques, se poursuit avec la même v

Réalisé par : Ahmed BrahimMounira L'invité de la quatorzième édition du forum d'Ouest-Info , tenu jeudi dernier , à la salle des conférences de la bibliothèque Kabati Mohamed , a été le directeur de l’action sociale et de la solidarité de la wilaya de Sidi Bel Abbès M. Baghli Choaib en présence du directeur régional de l’ADS , des cadres et responsables de la direction , des directeurs des différents établissements de la DAS, des représentants du mouvement associatif et de confrères . Tout d’abord, une brève biographie de notre invité, M. Baghli Choaib est né le 16.07.1958 à Tlemcen, père de 03 enfants, issu d'une famille révolutionnaire, il a eu son baccalauréat scientifique en 1978, il a fait son cycle universitaire à Oran, sanctionné par un diplôme d'ingénieur en travaux publics, promotion 1983, désigné DIB à Oran, de 1985 à 1987, il a effectué son service national, puis DIB de Tlemcen, ensuite chef de département technique à l’ERCO, enseignant à l'USTO, département d'architecture module résistance des matériaux, master en management des entreprises, et un certificat de maîtrise de la gestion des marchés publics. En 2010, il est chercheur associé au développement social et économique au niveau de la DAS de Mascara, puis promu en qualité de DAS de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Il est également membre d'associations de lutte anti-cancer à Oran et Mascara. Avant de commencer la conférence M. Baghli Choaib a remercié le Wali de Sidi Bel-Abbès pour sa contribution au programme de la DAS.A l’ouverture du forum et après les souhaits de bienvenue à l’invité et aux présents, la parole a été donnée au directeur de l’action sociale et de la solidarité pour exposer une présentation générale sur les différentes établissements et projets que comprend la DAS , afin de prendre en charge les démunis et les personnes aux besoins spécifiques tout en concrétisant les programmes de l’Etat en matière sociale par la réalisation de foyers des personnes âgées , des établissements spécialisés , des pouponnières . « Notre direction gère également l’octroi de plusieurs allocations à savoir : l’allocation forfaitaire de solidarité (AFS), celle du programme de l’ADS , aide directe versée à des catégories de populations défavorisées et pour la frange des handicapés moins de 100% , La couverture sociale (sécurité sociale) de chaque bénéficiaire, calculée sur la base de 6% du SNMG, est à la charge de l'ADS. Nous gérons aussi le dispositif d’activité d’insertion sociale (DAIS) qui consiste à insérer des chômeurs, sans qualification, pour une durée de deux années renouvelable deux fois avec des avantages tels que l’octroi d’une indemnité, la durée d’insertion de deux années renouvelable deux fois, la couverture sociale, la possibilité de bénéficier d’une formation avec attestation, du repos légal et du congé annuel, une attestation d’insertion en fin de période d’insertion ». « L’Etat soutient avec force les démunis, les personnes aux besoins spécifiques, les personnes âgées , les femmes divorcéEs , les veuves , les personnes sans domiciles fixe …etc. », a ajouté M.Baghli. La DASS prends en charge les handicapés tous type confondus , il a enregistré durant l’année 2017 /2018 , 12855 handicapés répartis comme suit : 4419 handicapés moteurs, 4857 handicapés mentaux , 225 handicapés mal voyants , 795 handicapés sourd muets , 259 différentes handicaps. « La wilaya de Sidi Bel Abbès compte 09 établissements spécialisés à savoir l’établissement des sourds muets qui compte 73 enfants , le centre médico-pédagogique pour enfants handicapés mentaux qui compte 120 enfants ( en internat) , le centre spécialisé de protection à Sidi Brahim prends en charge de 18 à 35 enfants , le centre spécialisé de la rééducation à Hassi Dahou, le foyer des personnes âgées avec la prise en charge de 60 à 62 personnes âgées (femmes et hommes) , la nouvelle pouponnière inaugurée le 19 Mars à l’occasion de la fête de la victoire et le centre médico-pédagogique des handicapés mentaux à Sfisef . Tous ces centres sont équipés des matériaux nécessaires avec des médecins spécialistes , des psychologues , et des orthophonistes pour la bonne prise en charge des enfants et les personnes aux besoins spécifiques. » « Sans oublier la maison des associations qui regroupe les associations locales qui activent dans le domaine caritatif ». « Pour ce qui concerne, le transport scolaire, il y a 114 bus à travers tous les 52 communes pour assurer le transport scolaire, nous avons envoyé une correspondance à madame la ministre de l’action sociale et de la solidarité pour disposer de 09 bus nouveaux, la réponse est attendue dans les prochains jours. Pour ce qui est d'associations à caractère social et humanitaire, elles bénéficient annuellement d’une subvention financière allouée par la wilaya selon le programme d’action, dans leur domaine respectif et l’élaboration des bilans d’activités, la mise en commun de moyens, les membres des associations s'obligent à mettre en commun d'une façon permanente leur connaissance ou leur activité. Cette participation peut être physique, matérielle, intellectuelle, etc....., mais dans tous les cas, la wilaya de sidi bel abbés compte un nombre important d’associations caritatives, qui sont soutenues et accompagnées dans l’organisation de leur activités de solidarité avec les démunis ». A la fin de l’exposé de été le directeur de l’action sociale et de la solidarité de la wilaya de Sidi Bel Abbès M. Baghli Choaib, la parole fut donnée à l’assistance pour soulever des questions et préoccupations relatives au secteur de l’action sociale et de la solidarité .Des intervenants ont soulevé le phénomène de la pauvreté comme étant une réalité à Sidi Bel-Abbès. Contrairement aux assurances exprimées par les autorités, il y a des milliers de familles qui vivent dans d’inqualifiables conditions. Dans le même contexte , le directeur de la DASS a fut interrogé sur les activités de solidarité durant le mois sacré en direction des familles nécessiteuses , ce dernier a estimé que : «pour l’année 2018 , la wilaya de sidi bel abbés compte 51324 familles démunies dont 46 324 familles recensées par les APC et 4000 familles démunies identifiées par la direction des affaires religieuses , nous avons programmé p 51851 couffins qui seront distribués 15 jours avant le mois de ramadhan, le kit alimentaire contient 16 produits d’une valeur de 7000DA , en comparaison durant l’année 2017, il y avait 11 produits alimentaires d’une valeur 5000DA. Concernant les restaurant d’Errahma , jusqu’à ce moment nous avons reçu 14 demandes d’ouverture de restaurants , ils recevront leurs agréments d’ouverture durant les prochains jours. M. Baghli Choaib fut interpellé aussi par un confrère sur les problèmes vécus l’année passée sur la distribution des produits dans les couffins de ramadhan de l’année, des produits périmés à des gens démunis et pauvres qui n’ont pas d’autre choix que de les consommer ’’ notre invité a répondu : « Je démens catégoriquement cette allégation mensongère , pour votre information, une semaine avant qu’on distribue les couffins ,nous travaillons avec une commission de contrôle et d’hygiène qui compte des membres de la direction du commerce , de la santé et de la DASS dans le but de contrôler et vérifier la qualité des produits et éventuellement leurs dates de préemption », a réagi M. Baghli. D’autre part, un numéro vert, le 1527, est opérationnel, pour permettre à tout citoyen de signaler des démunis ou de SDF sans se déplacer, ce numéro est disponible 24h/24 et 7j/7, géré par les membres de la cellule d’écoute de la DASS. A la fin du forum,le directeur de la DASS a profondément remercié la ministre de l’action sociale et de la solidarité et le wali de Sidi Bel Abbès pour leur soutien financier et moral au profit des démunis et des personnes aux besoins spécifique. M. Baghli Choaib a tenu également à remercier l’assistance, pour les débats fructueux qui ont animé le forum, sans oublier de saluer le staff d’Ouest-Info pour son professionnalisme et son engagement et de lui exprimer sa gratitude pour l’invitation qui lui a permis d’exposer les actions menées par la DASS dans le cadre de la politique sociale engagée par les pouvoirs publics en direction des catégories sociales défavorisées.

SIDI BEL ABBES : VENTE DE TICKETS POUR LA FINALE DE LA COUPE D'ALGERIE : Anarchie, bousculades,,,,,et des milliers de billets au marché noir !

Très tôt hier dimanche , un dispositif de sécurité impressionnant sur les lieux stade du 24 février (OPOW) pour sécuriser la vente des billets de la finale de la 53ème édition de la coupe d’Algérie qui se déroulera mardi prochain au stade du 5 juillet (Alger). Des scènes de désolation, jet de pierres, insultes et grossièretés envers les dirigeants de l’USMBA, accusés par les supporters d'avoir affirmé que la vente des billets se fera le dimanche matin et non le samedi après-midi, et surtout d'être responsables des scènes de pagaille et d'anarchie qui ont émaillé les opérations de vente...à cause du nombre limité mis en vente au niveau des guichets du stade. Selon des sources concordantes, sur le quota de 25000 tickets attribués au club de la Mekerra, l’OPOW n’a reçu que 11.800 tickets (décharge à l’appui) le reste, soit les 13.200 tickets restants, s'est retrouvé comme par enchantement sur le ....marché informel, le ticket se négociant entre 700 et 1.000 dinars, soit le double de son prix de vente. Une situation scandaleuse. Un seul guichet de l’OPOW avait été ouvert au public, samedi à 14h30. Des supporters, pour acquérir le fameux sésame, ont dû passer la nuit dehors, près du stade. Vers 17h30, 10.000 billets ont été écoulés.. En effet, selon des témoins oculaires, plusieurs personnes qui sont parvenus jusqu’au guichet s’en retournaient avec de gros paquets de tickets d’entrée dans les mains. Renseignements pris, ces personnes achetaient « en gros» des tickets d’entrée à 500 dinars, or que le prix fixé à 400 dinars l’unité. Ce qui est inadmissible dans cette histoire est le caractère «prémédité» de la chose puisque des gens se sont présentés, bien avant l’ouverture des guichets, avec d’énormes sommes d’argent en espèces, avec la ferme intention de faire des affaires avec la complicité de certains, bien sûr. Inadmissible ! Juste après que les guichets eurent été fermés, les personnes qui faisaient la chaîne des heures durant ont vite déchantés et compris qu’ils devaient acheter leur ticket au marché noir. Ce qui a fini par provoquer un petit mouvement de colère suivi d’un petit accrochage avec les forces de l’ordre dépêchées sur les lieux. Il n’y a eu heureusement aucun blessé, Sur les lieux du stade (OPOW), Said et son ami Abbès, deux fervents supporters, ont acheté leurs billets pour la finale à 1.000 dinars chez des revendeurs près du stade. Les deux billets ont été achetés avec leur souche,,,, En, fait, une scabreuse manipulation qui a permis à certains de réaliser de "juteux bénéfices" sur le dos des supporters, Les dirigeants du club sont interpellés pour justifier cette mascarade qui a failli dégénérer. Et situer les responsabilités des uns et des autres,,, A. Hocine

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar