Fri07282017

Last updateMon, 10 Jul 2017 11am

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES

Sidi Bel Abbés

Une française et un espagnol se convertissent à l’Islam

Lors de la prière du vendredi dernier, une ressortissante française s’est convertie à la religion musulmane. La cérémonie de récitation de la « chahada » a eu lieu à la mosquée « Ibnou Taimia » en présence de nombreux fidèles ainsi que le directeur des affaires religieuses qui a supervisé l’opération. La jeune Française, âgée de 33 ans s’appellera désormais « Amina Serrour ». Par ailleurs un ressortissant espagnol s’est converti à l’islam à la fin de la semaine écoulée lors de la prière du Maghreb dans la mosquée « Zaid Ibnou Tabet ». Le nouveau converti a abandonné le prénom d’Angel pour le prénom musulman Abdelmalek. M Delli

MAISON DE JEUNES DE SIDI LAHCEN : Des élèves célébrent la journée du chahid

Dans le cadre de la commémoration de la journée du Chahid , la maison de jeunes de Sidi Lahcen a réussi à rassembler, ce mardi après midi , une centaine d’élèves de la localité. Se voulant célébrer cet événement historique , les organisateurs qui ont jugé utile de faire participer les trois établissements scolaires locaux entre autres CEM Nouveau , CEM Belkaid Boubakr et CEM Djaber Ibn Hayane ont concocté un riche programme d’activités pédagogiques et culturelles le moins qu’on puisse dire attrayantes.En effet, un concours inter –établissements animé par des groupe d’élèves de la 4 ème année moyenne , une pièce théâtrale interprétée à merveille par les élèves du lycée Mohamed Boudiaf , des jeux de détente, de la poésie … ont agrémenté cette manifestation à laquelle ont pris part les responsables des différents établissements éducatifs, des enseignants et des parents d’élèves . Menée de main de maitre par les dynamiques encadreurs de la maison de jeunes et à leur tete le premier responsable, M. Nacer, cette louable initiative a été appréciée par l’assistance présente y compris les participants qui se sont permis le luxe d’échanger des expériences et de profiter du climat à double aspect historique et pédagogique dans une perspective , d’abord de prévoir préalablement les conditions d’examen du brevet d’enseignement moyen ( BEM ), ensuite découvrir cette bâtisse qui est dotée de toutes les commodités de préparation à une échéance scolaire , entre autres une bibliothèque, une connexion à l’internet , des ateliers variés en dessin, théâtre , cinéma, musique, travail artisanal … Enfin , comme le résultat importait peu, hormis l’esprit de la motivante concurrence , les responsables concepteurs de cette fête grandiose ont attribué des cadeaux symboliques à l’ensemble des acteurs ayant honoré à merveille de leur présence cette opportunité . R.B

Une salle de body building, pas comme les autres

Ouverte au public, il y a huit mois, la salle de musculation, sise à hauteur du boulevard Zabana, en face du centre scientifique relevant de la direction de la jeunesse et des sports, n’a rien à envier aux salles d’outre mer . Bien aménagée, la structure est pourvue de toutes les commodités nécessaires à la pratique de ce sport « légendaire », bien ancré dans la wilaya , et dont la « notoriété » acquise, au prix de sacrifices, dans les années 70 et 80, a été sérieusement « égratignée. Doté d’un matériel de dernière génération de fitness, aérobic, d’esthétique destinée aux soins du visage et du corps, d’une restauration diététique en voie de réalisation, de douches, et d’une belle terrasse, la salle assure , aussi, un rôle socio-culturel , dans la mesure, où un café littéraire est sur le point d’être ouvert au grand débat. A notre arrivée sur les lieux, nous avons été invité à une virée à l’issue de laquelle nous avons réalisé qu’un lourd investissement a été consenti. A première vue, la différence, tant sur le fond que sur la forme, entre les salles réparties sur le territoire de la wilaya, et celle du boulevard Zabana, est indéniable. Il y a, tout d’abord, cette organisation impeccable, qui tranche radicalement avec le déjà vue marquée par l’improvisation. D’ailleurs, des que vous mettiez le pied, dans la salle vous êtes vite attirés par ce bureau sobre, sous forme d’arc, liés, à l’internet haut débit, faisant office de salle d’accueil ou l’adhérent est chaleureusement accueilli. Au premier étage, une salle de musculation, équipée qui fait face à une salle de sunna et une pâtée de douches à la couleur jaune vive. Un peu plus bas, une salle d’aérobic entièrement couverte de tapis noir vous donne, d’emblée , l’envie de s’y inscrire. Selon M. Taib, le responsable des lieux, « nous pourrons faire des miracles pour peu que nous croyons en nos capacités » B. Belhadj

Apiculture : Un engouement encourageant

Depuis quelque temps une nouveauté a fait son apparition, a travers les superficies agricoles de la région en l’occurrence l’engouement pour l’apiculture d’un grand nombre de fellahs résidents dans des zones adéquates pour la production du miel. Dans ce contexte avec les nouvelles mesures incitatives du ministère de l’agriculture et du développement rural a la production agricole mise en œuvre dans le cadre du FNDA les conditions d’une véritable relance dans la filière ont été réunies. A noter que l’intérêt suscité pour l’apiculture s’explique par les recettes appréciables que procure actuellement la vente du miel et la cire d’abeille et entre autres le caractère très motivant des soutiens accordés par l’Etat depuis 2001 au monde rural. Aussi, assimilée pendant longtemps à une activité très marginale, l’apiculture tend aussi a s’imposer localement comme une filière à part entière ou les spécialistes estiment que les contrées de la wilaya sont en mesure théoriquement de mettre en place des colonies d’abeilles de 30,000 à 100,000 ruches environ. A signaler cet avantages qui est caractérisé par la diversité florale à savoir, l’arboriculture, les forêts, les zones maraîchères et autres plantes dans les differentes régions de la wilaya de Sidi Bel Abbès. A cet effet, afin d’assurer une implantation réelle de la filière et passer véritablement d’une apiculture à cueillette à celle plus moderne, il est impérativement nécessaire d’impliquer l’ensemble des structures agricoles a cette œuvre de grande haleine. Enfin, il y a lieu de relever la présence d’un grand nombre de ruches côtoyant les parcelles des produits maraîchers dans beaucoup d’exploitation agricoles, signe évident d’un certain engouement pour cette activité devenue très rentable Mehdi Kada

Une policière blesse « son fiancé » aVEC son arme de service : L’hypothèse de l’accident avancée

Une policière a blessé avant-hier son fiancé avec son arme de service, a-t-on appris de sources concordantes. L’incident a eu lieu à Ben Badis , une localité située à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya. Pour le moment, il est difficile d’identifier les circonstances de ce drame puisqu’une enquête interne a été ouverte et la policière serait en état d’arrestation. Une hypothèse avancée par la police privilégie la piste de l’accident. A priori, la policière se trouvait en civil en compagnie de son fiancé à bord d’un véhicule particulier. Elle aurait opéré le nettoyage de son arme de service et une balle serait sortie a pour blesser accidentellement la victime au niveau de l’abdomen. Le blessé a été transporté en urgences au CHU de Sidi Bel Abbès. Des sources d’information en provenance de la région avancent l’éventualité d’un différent entre la policière et le blessé qui aurait tourné au vinaigre. Pour rappel, en mai 2013 , une officière de police a tiré sur sa collègue avec son arme de service en plein siège de la sûreté de wilaya. Le chef de sureté de wilaya a été à l’époque relevé de ses fonctions et l’affaire a été portée devant tribunal criminel. Zebida Abdelkader

Prestation de serment de 922 officiers de police

C’est sous la présidence du Président de Cour et du procureur général, que s’est tenue à la cour de Sidi Bel Abbès la cérémonie de prestation de serment de 922 lieutenants de police, qui a eu lieu mercredi dernier et ce en présence, des autorités locales. Les officiers de police sortants ont bénéficié d'une formation de deux ans, au niveau de l'Ecole de police Tayebi Larbi, pour dispose de connaissances en plusieurs matières théoriques et pratiques et spécialités en police judiciaire, renseignements généraux et police des frontières, afin d'assurer dans les meilleurs conditions les missions qui leur seront assignées après leur affectation . K.Benkhelouf

Les travailleurs de la commune de Lamtar sans salaires depuis 2 mois

Dans la matinée du Lundi dernier, les travailleurs communaux de la commune de Lamtar sise à quelques encablures du chef lieu de wilaya, ont observé un Sit-in devant le siège de l’APC de Lamtar ou la colère exprimée traduisait pleinement leur exaspération, devant le laxisme de l’administration, chargé de leur régulariser leurs salaires en suspend depuis deux mois. Ces travailleurs parvenus à bout, ont tenu à dénoncer vivement, cet état de chose, ou les services de trésorerie et du contrôle financiers chargés de la question, ne réfléchissent nullement à l’état des pères de famille, qui n’ont rien d’autre que leur rémunération pour subvenir aux besoins de leurs familles. Cette démonstration de force vise à dénoncer le retard qu'ils qualifieront de flagrant dans le versement de leurs salaires. Les protestataires estiment que leur action est légitime. « Ce retard inexpliqué dont ils ne sont pas concernés pour ce qui leur revient de droit, incombe à une mauvaise gestion qui se répète » déclareront-ils. Comment ne pas devenir fou lorsque pendant 2 mois nous restons sans le moindre sou ?, Comment acheter les moyens de subsistance à nos enfants, sans nous endetter d’avantage ?. Ils déclarent être prêts à toutes les procédures pour sensibiliser les hauts responsables sur cette situation qui se répète. Nous apprendrons, d’une source fiable, que le retard des versements ne se situe pas au niveau de la tutelle et relève de la responsabilité des services du contrôle financier. Selon quelques échos en liaison avec l'affaire, les mêmes services ont refusé d'approuver les états signés par le chef de daïra, et avaient exigé la signature du président de l'’APC, même procédure suivie par les services de trésorerie qui avaient rejetés les états non signés par le contrôleur financier, qui a refusé automatiquement de payer les salaires des agents communaux. K.Benkhelouf

Le syndicat de Naftal revendique un centre médico-social

Le syndicat du centre du gaz butane de Naftal revendique un centre médico -social au niveau de la wilaya de Sidi Bel Abbès. Ils sont plus de 150 travailleurs dans ce centre qui sont confrontés à des déplacements vers la wilaya de Tlemcen pour des examens médicaux spécialisés. Il y a d’autres unités de Naftal au niveau de la wilaya de Sidi Bel Abbés qui pourraient profiter de ces prestations salutaires pour les travailleurs. Selon le secrétaire de la section syndicale, M. Belfodil, il s’agit d’une revendication que le syndicat a porté devant l’employeur en attendant son éventuelle satisfaction. Zebida Abdelkader

MAGOUILLE A LA DUC ? : Une entreprise moins-disante, non retenue !

On apprend qu’une entreprise de réalisation, a vécu, dernièrement, une ahurissante situation au niveau de la direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction de la wilaya de Sidi Bel Abbès (DUC). Déclarée « moins disant », après avoir soumissionné pour l’octroi d’un important marché d’aménagement urbain au niveau du chef-lieu de wilaya, l’entreprise fut pourtant écartée ! On lui aurait « conseillé » de ne pas trop s’attarder … sur cette « injuste » élimination, et de faire des offres sur un autre projet moins juteux ( travaux d’étanchéité, où ses chances seraient, lui a t-on assuré, intactes. Ainsi, de nombreux marchés de travaux, notamment lorsqu’il s’agit de juteux projets d’aménagement urbain, sont devenus, au sein de cette direction, de véritables chasses gardées pour…certains prédateurs. Comment peut-on qualifier de tels agissements qui restent des violations avérées du code des marchés publics ? Et ce cas est-il, pour autant, unique ? Yamina Ouhibia

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar