Thu07192018

Last updateWed, 18 Jul 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO relizane

Régions Info

HYGIÈNE ET SALUBRITÉ, DE VAINS MOTS ! : Et la campagne de dératisation tarde à venir...

L’hygiène et la salubrité publique sont de vains mots à Relizane. Partout où l’on côtoie des citoyens, qu’ils soient résidents d’immeubles, locataires colocataires ou auto constructeurs, les réactions sont les mêmes : ‘’ Relizane est ville sale où l »hygiène publique n’existe pas’’. Les immeubles sont envahis en cette période par des rongeurs en quête de pitance, mais non sans risques. Notamment pour les enfants qui restent vulnérables sans surveillance.Ils envahissent les caves et les alentours des cités, se faufilent même le jour dans les cages d’escaliers, et surtout représentent un danger permanent pour les habitants. Les ensembles urbains n’ont jamais connu un tel envahissement de rats, d’après les familles qui attendent toujours des actions de dératisation susceptibles de freiner cette dangereuse prolifération. La dernière campagne date de l’an dernier, et, faute de produits ou de programmation, elle n’a pas été répétée, et donc, son effet aura été de courte durée. A en croire les déclarations faites hier par un responsable de l’APC, il s’avère que les produits commandés en décembre dernier ne seront réceptionnés par les magasins du service d’hygiène, que dans une dizaine, voire une quinzaine de jours. Là aussi, les lourdeurs de l’administration aussi bien dans la passation des marchés que lors des attributions des enveloppes financières se répercutent négativement sur la vie des citoyens, surtout quand il s’agit de prendre en main des opérations rapides et immédiates, comme l’a regretté notre interlocuteur. Le service d’hygiène de l’APC qui avait pourtant pris ses précautions à temps pour réceptionner les produits de dératisation, ne pourra lancer la campagne salvatrice que tard dans l’année, au moment où la prolifération s’aggrave, d’autant plus que « les ordures qui jonchent la majeure partie des quartiers des cités urbaines sont une véritable aubaine pour les rats et les insectes nuisibles ». Dans un autre contexte, rappelons- le, même retard apporté dans le paiement des pécules pour les handicapés, dont les listes restent souvent bloquées pendant des semaines, voire des mois, toujours dans le lent processus de l’attribution financière dont souffre cette partie de la société. En 2016, une catégorie de handicapés aura attendu plus de six mois pour qu’enfin l’inspection financière, après un contrôle le des plus rigoureux, donne enfin son feu vert pour le paiement.

SÛRETÉ DE WILAYA : Intenses activités durant le mois de septembre

Le service de la voie publique de la sureté de wilaya de Relizane a enregistré durant le mois de septembre en cours 7 accidents de la route qui ont fait 3 morts et 5 blessés. Les raisons de ces sinistres selon le communiqué du service presse et relations publiques, sont liées aux conducteurs eux-mêmes qui n’observent aucun respect au code de la route en utilisant le téléphone portable au volant, la fatigue, le dépassement dangereux, l’excès de vitesse et la conduite en état d’ivresse. Les services de police ont contrôlé également durant ce même mois de septembre 11789 véhicules où 70 infractions au code de la route ont été relevées ainsi que 15 défauts de maitrise. Les policiers ont dressé aussi 1205 amendes forfaitaires et le retrait de 223 permis de conduire. Dans le même ordre d’idée, les éléments de la sureté de wilaya de Relizane ont immobilisé 170 véhicules et 48 mobylettes dont 20 engins et 103 mobylettes ont été mis en fourrière et ce pour moult contraventions tel que l’absence du port de casque qui diminue à 70% le risque de mortalité précise le dit communiqué, le défaut d’assurance et l’excès de vitesse. Concernant les activités de la brigade de l’urbanisme, cette dernière a enregistré 35 crimes inhérents à l’environnement dont 13 sont liés à l’urbanisme, conclut le communiqué de la sureté de wilaya de Relizane. Wassim

DIRECTION DE L’ÉDUCATION : 1.526 nouveaux enseignants contractuels recrutés

Usant de transparence en application des orientations du ministère de tutelle, la direction de l'Education de la wilaya de Relizane a réussi son pari dans le recrutement des enseignants dans les trois paliers de l'enseignement à savoir le primaire, le moyen et le secondaire. En plus des candidats reçus sur concours, les responsables de l'Académie ont eu recours aux listes d'attente pour combler le déficit afin d'assurer une rentrée scolaire sans trop d'embûches. Les statistiques fournis par la cellule de communication font ressortir que jusqu'à l'heure actuelle pas moins de 1526 enseignants tous paliers confondus ont rejoint leurs postes respectifs dans les écoles primaires, les collèges et les lycées. Ainsi, 896 professeurs de l'enseignement primaire parmi lesquels 21 sortants des écoles supérieures, 385 admis dans le concours de recrutement de l'année 2016 et 490 repêchés dans les listes d'attente sont déjà opérationnels s'ajoutant à eux 411 professeurs du moyen dont 126 issus des écoles supérieures dans différentes matières, 124 reçus lors du dernier concours toutes matières confondues, 145 appelés dans les listes d'attentes et 16 assurant la suppléance. Pour le secondaire, le bilan chiffré de l'Académie montre que 219 enseignants où l'on compte 99 des écoles supérieures, 49 ayant réussi le concours organisé par la direction de l'Education, 47 rappelés à partir des listes d'attente et 24 recrutés dans le cadre contractuel sont à leurs postes. La directrice de l'Education rencontrée dans son bureau a indiqué avec preuves à l'appui que tous les postes à pourvoir dans le secteur d'enseignement ont été comblés avec sérieux et une transparence totale en les affichant sur le compte face book de l'Académie. L.Hamri

M. AEK CHERIF FELLAG DIRECTEUR DE L’ANEM A OUEST-INFO : ‘’ Nous avons largement dépassé les prévisions en 2016 et nous comptons faire plus en 2017’’

A l’instar des autres agences des wilayas du pays, l’ANEM de Relizane a mis en œuvre tous les moyens humains et matériels pour atteindre les objectifs assignés par la tutelle en matière de placements plus particulièrement dans le secteur économique qui demeure, en dépit des difficultés rencontrées par les entreprises et les contraintes soulevées, un secteur générateur d’emplois.En effet, selon, le jeune Directeur M.Abdelkader Cherif Fellag, les objectifs assignés au titre de l’année 2016 ont été largement dépassés au 30 septembre dernier, trois mois donc avant les échéances fixées. Ceci démontre si besoin est, les efforts déployés par l’Agence de wilaya et locales, afin de sensibiliser les entreprises publiques et privées à l’effet de participer à cet effort qui a pour but principal, la résorption du chômage dans le cadre de l’insertion professionnelle prônée par l’Etat. Autre facteur positif soulevé par le Directeur de l’ANEM de Relizane, celui de l’évolution par rapport à l’année 2015 (toutes agences locales confondues) où l’on a noté 868 placements ‘’DAIP’’, 418 placements dans le cadre du Contrat de Travail Aidé ‘’CTA’’, 5732 au titre du placement classique soit un taux de réalisation de l’ordre de 114%. En 2016 (situation arrêtée au 30 septembre), l’ANEM de wilaya a enregistré 411 placements au titre du ‘’DAIP’’, 232 au titre du ‘’CTA’’, et 5005 placements classiques soit un taux de réalisation de 132% par rapport à la demande enregistrée ces neuf premiers mois de l’année en cours. Une évolution de 18% qui sera amenée à augmenter encore d’ici la fin de l’année, puisqu’il ne s’agit là, que des objectifs atteints à la fin du 3ème trimestre 2016. Par ailleurs, le bilan établi par les services de l’ANEM de la wilaya de Relizane, fait état à titre comparatif, en matière de placements classiques :- En 2015, l’objectif fixé était de 5040, le nombre de placements réalisés a atteint 5732 soit 692 placements de plus. En 2016 l’objectif pour l’année entière est de 3780, le nombre de placements réalisés au 30 septembre dernier est de 5005 soit une évolution de 1225 placements ce qui dépasse largement les prévisions. Les prochaines statistiques seront largement plus positives puisqu’elles concerneront les chiffres à ajouter du 4ème trimestre de 2016. Aussi, faut-il relever, selon M.Abdelkader Cherif Fellag, que le nombre de demandes a diminué cette année par rapport à 2015 de 2000 demandes. Ces résultats plus que satisfaisants sont le fruit selon notre interlocuteur, des moyens mis à la disposition de l’ANEM et la modernisation des équipements informatiques notamment, ce qui a contribué grandement aux campagnes de sensibilisation menées tout azimut en direction des entreprises économiques publiques et privées. Aussi, ajoute M. Fellag, la transparence des offres et les campagnes publicitaires mises en avant ont permis d’autre part, d’établir une relation de confiance et de respect mutuels entre les opérateurs économiques locaux et l’ANEM. Sur le plan interne, M. Fellag assure que les choses ont beaucoup évolué également, notamment en matière d’accueil et surtout de communication qui reste un facteur déterminant dans le dialogue avec les partenaires et les demandeurs d’emplois. Ceci dit, beaucoup de problèmes ont été pris en charge et résolus grâce justement à la communication. Une avancée remarquable quant à la recherche des solutions appropriées et durables. Il souligne par aileurs, que l’Agence de wilaya est désormais passé à une étape ‘’ qualitativement supérieure’’ en privilégiant une insertion durable dans le monde du travail notamment les placements en contrat de travail aidé. Sur la question du chômage, M. A.C Fellag, explique que la majorité écrasante des demandeurs d’emplois sont des jeunes d’où la nécessité d’encouragement et de promotion de la première insertion professionnelle à savoir le placement classique. Pour cela, notre interlocuteur enchaine :’’ un gros travail est en train de se faire tant au niveau de l’agence de wilaya qu’au niveau des agences locales de Oued-Rhiou, Mazouna et Ammi Moussa, en application des orientations contenues dans la feuille de route du Ministère de Tutelle. Et de conclure :’’ nous avons un programme de travail dense et diversifié, de longue durée, dont sommes comptables des résultats’’.

BENDAOUD : Un mort et six blessés dans un accident de la route

Un accident de la circulation s’est produit au lieudit « Pépinière », situé à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de Relizane ayant occasionné la mort d’un individu sur place et six autres blessés. L’accident a eu lieu entre trois voitures touristiques qui se sont télescopées, selon des sources concordantes a-t-on appris. La dépouille mortelle a été acheminée vers le service de la médecine lé gale de l’établissement hospitalier public Mohamed Boudiaf tandis que les six autres blessés pour recevoir les soins nécessaires ajoutent notre source d’information. Par ailleurs, une enquête a été aussitôt ouverte par les éléments de la brigade de gendarmerie nationale de Bendaoued pour déterminer avec exactitude les causes et circonstances exactes de ce drame ayant endeuillé une famille à l’approche de l’Aïd El Adha. A.Wassim

LES TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT URBAIN AVANCENT BIEN : Le chef-lieu se relooke au grand soulagement des citoyens

Les travaux de l’aménagement urbain, lancés depuis quelques semaines au niveau du chef-lieu communal de Zemmoura, au sud de la wilaya de Relizane, avancent à un rythme satisfaisant. La pose des bordures et le dallage des trottoirs sont en train d’être faits au niveau de la nouvelle cité, à l’extrémité du chef-lieu communal. Quant au centre, l’entreprise décape les trottoirs pour entamer les travaux. Cette situation génère plein de bouchons à longueur de journée mais, « c’est pour la bonne cause. On ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs », disent les habitants. Il est également à signaler que la gadoue a envahi la ville depuis le début de l’hiver dernier. Les eaux pluviales non évacuées, les fuites du réseau de l’AEP et de l’assainissement mais aussi le lavage des voitures par certains commerçants ont également leur part d responsabilité dans cet état de fait. « La mission est difficile, de mauvais réflexes sont ancrés dans les esprits et il est difficile de changer certaines mentalités. Toutefois, nous sommes armés d’une volonté de fer pour mener ce chantier à terme et redorer le blason de notre chef-lieu », dira le vice-président d’APC. Rappelons que la commune a bénéficié, dans le cadre du programme de l’amélioration urbaine, d’un montant de 1,3 milliard de centimes, destiné à la réalisation des trottoirs, et d’une autre somme pour la réfection de l’éclairage public et le bitumage de 2,5 kilomètres de routes. A.Wassim

RENTRÉE SCOLAIRE : Près de 176.000 élèves sur le chemin de l’école

A l’instar des autres wilayas, Relizane vivra aujourd’hui dimanche 07 septembre 2016, la rentrée scolaire 2016/2017 dans une atmosphère des retrouvailles entre enfants, enseignants et parents d’élèves. Aujourd’hui, ce sera une journée particulière, elle marquera le début d’une nouvelle année de labeur et de persévérance. Aussi, un autre paramètre dont il faut tenir compte et qui n’est pas des moindres, celui de la sécurisation des établissements scolaires.Ainsi, pour assurer les meilleures conditions d’accueil des élèves et leurs parents en cette première journée, et dans le but d’assurer une sécurisation optimale des écoles, collèges et lycées, un dispositif sécuritaire exceptionnel a été mis en place par les services de sécurité compétents en territoire de compétence. Des moyens humains et matériels colossaux seront déployés en ce premier jour pour la sécurité des enfants et de leurs écoles. D’autres mesures sont prises dans ce contexte ; telle l’interdiction de stationnement à proximité des établissements scolaires ainsi que la délimitation de périmètres de sécurité tout autour des enceintes du savoir à l’effet de parer à toute éventualité. En sens, il y a lieu de souligner que près de 176.000 élèves, tous cycles confondus, rejoindront aujourd'hui leurs établissements scolaires, après les vacances d'été. Le personnel administratif, pour sa part, a repris ses fonctions le 28 août dernier, et les enseignants ont rejoint leurs postes le 31 septembre. D'autre part, en perspective de cette rentrée scolaire, les services de la wilaya de Relizane ont débloqué une enveloppe financière pour des travaux de rénovation d'une quarantaine d'établissements scolaires répartis entre plusieurs communes. 175.333 scolarisés de la wilaya rejoindront l’école aujourd’hui dimanche, à l'instar de ceux du territoire, les 250 établissements implantés sur les territoires des 38 communes qui reprennent le chemin du savoir. Du neuf vêtus, 62.525 élèves sont appelés à rejoindre les bancs des classes des 453 écoles primaires, 57.288 élèves du cycle moyen et 25.520 du secondaire sont concernés par ce retour en classe par une journée ensoleillée, mise à profit par les scolarisés pour exhiber «les habits de la rentrée».

BENDAOUD : Un homme découvert sans vie à bord de sa voiture

Les habitants de Bendaoud, une localité située à quelques encablures du chef-lieu de Relizane ont été ébranlés depuis la nouvelle découverte du cadavre d’un jeune homme, sans vie à bord de sa voiture touristique. En effet, le jeune homme originaire de la ville de Yemma Gouraya «Bejaia», a été découvert hier, sans vie à bord de sa voiture par des passants. La nouvelle est répandue telle une trainée de poudre et a vite fait le tour de la ville de Bendaoud et les communes avoisinantes. La dépouille mortelle a été déposée au niveau de la médecine légale pour autopsie. Par ailleurs, l’on nous signale qu’une enquête a été aussitôt ouverte par les services de sécurité territorialement compétents pour lever le voile sur ce drame ayant endeuillé toute une famille. Pour rappel, la commune de Bendaoud n’en n’est pas à sa première découverte, puisque cela fait près de six mois, un autre corps sans vie a été découvert tout près des canaux d’irrigation. Mais cette fois, il s’agit assure-t-on, d’une personne qui serait originaire de la wilaya de Sétif et n’avait, apparemment, aucune raison d’être là. En tout état de cause, l’enquête que mènent les services de sécurité compétents, mettra toute la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette affaire.A.Wassim

COMMUNE D’OUED-DJEMAA : La canicule s’installe, l'eau s'en va et les problèmes s’accumulent

Alors que la canicule semble bien installée dans le temps, le problème de l'eau resurgit avec force au niveau de certains douars de la commune d’Oued Djemaa, particulièrement celui de Chehaidia, plus connu sous le nom d’Akarma. Des habitants de cette localité nous ont rendu visite, hier matin, pour se plaindre de «l'indifférence des autorités locales, pourtant relancées à maintes reprises». Selon ces citoyens, la localité est sans eau potable depuis une bonne semaine, juste après une première interruption qui aura duré plus d’une dizaine de jours. Ces perturbations ne trouvent pas d'explications aux yeux des pères de famille qui parlent «d'injustice et de hogra», alors que la majeure partie d’Oued Djemaa est alimentée le plus normalement du monde. Et d'ajouter qu'ils ont été privés de ce précieux liquide en pleine période d'examen et à l'orée d'un été qui s'annonce torride. Le manque d'eau, toujours selon ces citoyens, résonne comme un grincement sinistre dans un rouage déjà grippé par de nombreuses pannes. De ces nombreux citoyens en colère, certains évoquent le temps «béni» où l'APC était chargé de distribuer le fameux liquide. «Nous connaissions des pannes mais elles n'étaient que passagères. Alors que le fléau, soulignent-ils, s'est aggravé et même généralisé depuis que la gestion a changé de main». Du côté de l’ADE, les explications sont sans équivoque. La ville, en matière d'alimentation en eau potable, est entièrement tributaire de la wilaya de Relizane et particulièrement du grand barrage de Gargar. Toujours selon la réponse qui nous a été fournie par ce secteur, des travaux seraient actuellement en cours de réalisation pour refaire la conduite principale qui alimente le quartier en cause et même donner au barrage son ancienne efficacité et sa réputation. Concrètement, cela veut dire que les pannes et les coupures seront inévitables avant que ne soient réglés tous les problèmes d'ordre technique à propos desquels les responsables du secteur des Ressources en eau se disent préoccupés. Pour rappel, il est utile de souligner, que la wilaya de Relizane, dans un passé pas lointain était classée parmi les premières wilayas du pays en matière de fournitures d’eau potable à ses habitants. Avec les deux grands barrages de Gargar situé entre les daïras d’Ammi-Moussa et Oued-R’hiou et Es-Saâda à Sidi M’hamed Benouda en plus de la retenue collinaire de Merdjet Sidi Abed, la wilaya de Relizane devenait de facto, une wilaya exportatrice d’eau vers les wilayas de Mostaganem et d’Oran à travers le MAO. Aussi, avec l’apport du nouveau barrage de Jdiouia, les choses semblaient aller vers l’autosatisfaction, mais au grand dam des habitants de plusieurs localités notamment rurales, cet objectif n’a pas été atteint du moins il ne l’est pas encore. Pour y faire face justement, les Autorités ont dû recourir ces derniers temps à la station de dessalement de la Macta pour subvenir aux besoins des populations d’une trentaine de communes environ. Les travaux sont en cours de réalisation, leur taux d’avancement, selon nos sources, est appréciable. Ce projet d’approvisionnement en eau potable d’une bonne partie des populations suburbaine et rurale, atténuera des effets négatifs engendrés et règlera définitivement dans un proche avenir le problème d’alimentation en eau potable sur l’ensemble du territoire de la wilaya. En effet, de wilaya excédentaire, Relizane est devenue wilaya déficitaires en matière de production d’eau potable voire de l’irrigation agricole. Pour ce faire, les autorités de la wilaya tenant-compte, des nouvelles orientations nationales en matière de diversification des richesses, ne ménagent aucun effort pour accélérer la cadence et faire de Relizane, un carrefour économique attractif pour les investissements notamment dans le secteur de l’Agriculture, des Ressources en Eau et de l’Industrie, qui demeurent des secteurs vitaux pour tout développement homogène, porteurs de richesses et générateurs d’emplois.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar