Thu07192018

Last updateWed, 18 Jul 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

SAIDA : LE WALI LORS DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L'ARBRE : " Encourager la création des pépinières "

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l'arbre, le wali Seif El-Islma Louh accompagné d'un nombre important de responsables dont celui de la conservation des forêts, des élus et du mouvement associatif, s'est rendu au niveau de la plage rouge située en plein centre-ville du chef-lieu de wilaya. Par : A.Lotfi Avant de visiter les différents stands d’exposition de nombreuses espèces de plants, le chef de l’exécutif a eu à écouter des explications des responsables concernés sur la gestion forestière et les moyens qui sont mis en exploitation pour la préservation de cette richesse naturelle. M. Seif El-Islam Louh a visité également d’autres espaces dédiés aux produits réalisés à partir des ressources florales. Profitant de cette journée mondiale de l’eau, le wali a déclaré en s'adressant aux investisseurs pour les sensibiliser sur la question et mettre en exergue les efforts déployés par l'Etat pour la promotion et la préservation de cette richesse naturelle. Il ajoute :"Le moment est venu pour encourager l’investissement dans la réalisation de pépinières.".En lançant un appel aux investisseurs, le wali essaie de faire comprendre son message à travers lequel il explique que l'arbre reste un être vivant qui, non seulement, embellit notre environnement mais aussi un créneau juteux pour toute personne qui voudrait se lancer dans son exploitation. Il permettra aussi de créer de nombreux emplois et participera au développement du pays. M. le wali a invité tous les responsables notamment ceux de la conservation des forêts à ouvrir les portes à toute personne qui a l'intention d'investir dans les pépinières. Par ailleurs, le chef de l’exécutif a donné le coup d'envoi pour le reboisement de tous les quartiers du chef-lieu de wilaya et des autres communes. Avant de rejoindre le siège de la wilaya, M. Louh a mis sous terre un arbuste afin de donner l’exemple en la matière.

SAIDA : NOUVEAU CENTRE DE FORMATION DE FOOTBALLEURS Le wali reçoit Rabah Saâdane

Comme il a été annoncé par le Président de la Fédération Algérienne de Football (FAF) M. Kheireddine Zetchi, à la suite de son intronisation à la tête de cette institution en mars 2017, quatre centreS de formation d’élites sportives en football, seront réalisés sur le territoire nationale à travers les quatre régions, Nord, Sud , Est et Ouest. Pour cette dernière, le choix a été porté sur la wilaya de Saïda. Par : Lotfi Dans ce contexte, une équipe chargée par le Président de la FAF à sa tête l’ex entraineur national des verts et actuel Directeur technique national, a été reçue par le wali Seif El-Islam Louh à l’effet de discuter du choix de l’implantation de l’assiette devant servir à la réalisation du nouveau centre de formation. Le DTN était accompagné des Directeurs, de la Jeunesse et des Sports, et de l’Urbanisme et de la construction de la wilaya de Saïda, du Président de la ligue régional de football et celui de la ligue de wilaya de Saïda et d’autres figures emblématiques du football à l’image de M. Abdelkrim Benaouda sélectionneur auprès de la FAF. Les éléments d’information en notre possession relatifs à ce dossier font état du choix de l’assiette devant servir d’implantation du nouveau centre. Cette structure destinée aux futurs footballeurs sera érigée dans l’agglomération d’Ain-Zerga dans la commune de Rebahia, commune située à quelques encablures du chef-lieu de la wilaya de Saïda. Si toutes les démarches avancent à pas de géant sans aucune difficulté du point de vue administratif où toutes les facilités ont été accordées, croit-on savoir par le wali Louh, il n’en demeure pas moins que la polémique enfle au sujet de la gestion et la prise en charge de ce nouveau centre. Les spéculations et les folles rumeurs vont bon train. Selon certaines indiscrétions, des manœuvres sont opérées ici et là par des groupes d’intérêt dans la perspective d’avoir la gestion de cette nouvelle structure. En tout état de cause et quelque soit les circonstance, cette nouvelle infrastructure sera d’un apport considérable pour la wilaya et toute la région de l’Ouest du pays. Le choix de la wilaya de Saïda, selon certains observateurs ayant pignon sur rue, n’est pas du tout fortuit, celle-ci possède des atouts qui lui ont permis d’être retenue dont nous citons la richesse hydrique et la position géographique qui lui confère le statut de wilaya des hauts plateaux. Les citoyens en général et les sportifs en particuliers attendent avec impatience la réalisation de ce nouveau pôle sportif qui contribuera sans nul doute dans le développement du sport national et du football en particulier

GARE ROUTIERE SANS ECLAIRAGE : Plus de 45 milliards de centimes débloqués et des interrogations !

La réalisation de la station routière inter-wilayas située à la sortie de Saida en allant vers la wilaya de Tiaret a englouti une enveloppe financière qui dépasse 45 milliards de centimes, toutefois, elle enregistre encore un manque flagrant d'éléments du cahier de charges. Le visiteur qu arrive pour la première fois au niveau de la station en question pense qu'il est dans une gare datant de l’ère coloniale. Elle s'étend sur des dizaines d'hectares, un espace dépourvu de toutes les commodités, ni espace vert, ni caméras de surveillance, ni hygiène, encore moins l’éclairage extérieur. Et pourtant, des dizaines de milliards de centimes ont été consentis, mais en vain. La nuit c'est l'obscurité . Les voyageurs sont souvent livrés à eux-mêmes, la peur est présente à tout moment et les risques de plus en plus inquiétants. Pas de taxis, un endroit déshérité, aucun moyen de transport pour se rendre chez soi ou chez des proches. Le client est obligé de passer la nuit sous un froid glacial avec la peur au ventre. La station en question a été inaugurée en 2011 seulement, manque de tout. A Lotfi

LE WALI DE SAIDA COMMENCE A DÉRANGER déja ! Qui a intérêt à mettre les bâtons dans les roues?

le wali de Saïda ne ménage aucun effort pour venir à bout ds problèmes posés et les contraintes soulevées de part et d'autre, mais, il semble que le train d'exacution ne suit pas comme il faut et qu'il va falloir secouer le cocotier et mettre en garde certains responsables qui ne veulent pas sortir de leur léthargie en portant ainsi un sérieux coup à ces efforts. En effet, M. Louh, n'a pas raté une seule occasion lors de ses sorties inopinées ou programmées, pour interpeller les responsables à tous les niveaux de s'impliquer dans la valorisation de l'environnement à travers des opérations de nettoiement à commencer par la mise en place d'un planning sérieux de rammassage ou de collecte des ordures ménagères. Il n'y a pas plus d'une semaine, le wali a présidé une rencontre qui a regroupé tous les cateurs concernés ayant pour ordre du jour '' la gestion des déchets'', et ce, en présence du Directeur Gnéral des Centres d'enfouissement technique, les représentants de la société civile et les édiles des 16 communes de la wilaya. La communication du wali a été pourtant très claire et surtout transparente quant au respect de la protection de l'environnement et la préservation du tissu urbanistique, mais au grand dam de la ville, les choses ne semblent pas bouger d'un iota. Hélas, ce qui est constaté aujourd'hui, c'est le non-respect des ces nouvelles recommandations, les responsables en charge de cette opération ne semblent pas s'inquiéter outre mesure, de ce qui a été édicté lors de cette rencontre. Encore faut-il noter que le citoyen ne s'implique pas lui aussi. Les déchets ménagères jonchent toujours le sol toute la journée et dans tous les coins à l'image de ce spectacle hideux qu'offre le quartier ''Boukadda Habib'' où il a fallu attendre deux jours pour voir enfin l'apparition de la benne tasseuse. Ce genre de pratique laisse libre court à la spéculation... Le wali commence à déranger certains responsables mzal à l'aide devant la déterminzation du premier responsable de la wilaya. Cherchent-ils son départ? Tout porte à le croire! Des citoyens que nous avons abordés sur des espaces publics, sont tous unanimes, 99% d'entre eux estiment que pour la première fois, la wilaya de Saïda a eu un wali émérite, travailleur et honnête et rmercient son Excellence Monsieur Le Président de la République Abdelaziz Bouteflika pour ce choix judicieux pour la wilaya de Saida. A Lotfi

CONSEIL DE WILAYA : Priorité accordée aux projets à l’urgence avérée

Dans le cadre de l'étude des projets au titre du programme de développement 2018, M. Djelloul Boukarabila wali de Saida, a présidé la réunion du Conseil exécutif de la wilaya en présence de M. M’barek El-Bara Secrétaire Général de la wilaya et l'ensemble des directeurs de l’exécutif. Lors de cette rencontre, le wali a donné des orientations quant au choix des projets à retenir en tenant compte des besoins exprimés pour chaque secteur. Toutefois, les directeurs de l’exécutif sont appelés à faire la part des choses en accordant la priorité aux projets à l’urgence avérée. Cette remarque du chef de l’exécutif est venue à la suite de l’intervention du Directeur des Ressources en eau qui a proposé pour son secteur 29 projets, ce qui a fait réagir le wali, en sollicitant du responsable concerné de revoir ses propositions en tenant compte des priorités. Cette recommandation est adressée à l’ensemble des Directeurs de l’exécutif. En ce qui concerne le secteur de la santé, beaucoup reste à faire en matière d’infrastructure notamment. En ce sens, l’on relève l’intervention du chef de la daïra d’Ouled-Brahim, qui a proposé la réalisation d’un hôpital 60 lits au niveau de cette daïra pour éviter les déplacements fréquents de la population de cette région. Mais cette proposition a reçu un niet du premier responsable de la wilaya qui ne voit pas en cela une urgence du fait que le nouvel hôpital de Hassasna à 27 km seulement, ouvrira ses portes prochainement et pourra répondre ainsi aux besoins exprimés en matière de couverture sanitaire à la population de Ouled-Brahim. Mais le chef de la daïra n’a pas baissé les bras en interpellant le wali sur l’impérativité d’un tel projet en mettant en avant un exemple qui a coûté la vie à une parturiente et son bébé, faute d’une bonne prise en charge et d’ambulance. Intervenant encore une fois, le wali a mis un terme à la discussion sur ce sujet, avant de passer à autre chose. En effet, le wali n’a pas manqué d’informer l’assistance de l’installation du nouveau Directeur de l’OPGI M. Mohamed Halimi . A.Lotfi

EN VISITE AU CHEF-LIEU DE WILAYA de saida Le wali insiste sur le respect des délais d’exécution

Dans le cadre de son programme de travail et d'inspection, le wali Louh a effectué une visite d’inspection à travers plusieurs chantiers au chef-lieu de wilaya. Il était accompagné d'un nombre important de responsables. Cette tournée a permis au wali de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux et donner des instructions fermes pour l’achèvement des projets dans les temps impartis. Aussi, il a insisté sur le respect des délais d’exécution et la dotation des nouvelles cités en infrastructures scolaires qui vont permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité dans de meilleures conditions au titre de la prochaine rentrée scolaire. La première étape fut le projet de réalisation de 2000 unités LPL confiés à une entreprise Turque et dont l’état d’avancement des travaux a atteint un niveau appréciable. Le deuxième point fut le projet de réalisation des 1000 logements socio-locatifs. La réalisation de ce projet est confiée à la société chinoise ZIEC. Les mêmes recommandations ont été relevées par le wali. Le troisième point fut la construction de 1200 logements qui sont sur le point d'être achevés et il ne manque que l'aménagement extérieur. En marge de cette visite, nous nous sommes approchés du responsable du projet M. Khatir Amine et l'entrepreneur M. Hadj Sallah Mohand, avec qui nous avons suivi le déroulement des travaux d'aménagement, lesquels, à titre de rappel, sont en avance par rapport au délai qui est de 6 mois et ce, grâce au professionnalisme de l'entreprise en question. La quatrième étape fut le projet des 600 logements de la cité Essaada et HCLM. C'est une opération qui s’inscrit dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire. Sur place, le wali a exhorté les responsables à terminer dans les meilleurs délais les travaux d'aménagement afin de permettre de reloger les familles recensées dans ce cadre. A titre de rappel les 600 unités ont été réalisées par l’entreprise chinoise BLCC. Le wali a achevé sa tournée inspection par le projet des 1900 logements ‘’AADL’’, confié à une entreprise turque. Avant de quitter les lieux, M. Seif El Islam Louh a invité les partenaires à déployer plus d’efforts pour éviter tout retard. A Lotfi

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL : Saisie de 3120 unités de boissons alcoolisées dans un bus

Les éléments de la police relevant de la sûreté e wilaya ont réussi à saisir plus de 3120 unités de boissons alcoolisées dans un bus, apprend-on de source policière. Selon notre source d'information, la police a agi à la suite de l'exploitation d'une information faisant état qu’un bus desservant la ligne Sidi Bel-Abbes vers Saida transporte une quantité de boissons alcoolisées. Sur ce, la police a rapidement dressé un barrage routier à la sortie de Saida en allant vers la wilaya de Sidi Bel-Abbes. Quelques instants plus tard, le moyen de transport ciblé a été intercepté, mais le chauffeur a réussi à prendre la poudre d’escampette. Lors de la fouille du bus, les policiers ont découvert plus de 3120 unités de boissons alcoolisées transportées sans aucune autorisation et sans facture. L’enquête menée par les éléments de la police, a permis d’identifier le chauffeur qui demeure toujours en fuite. Dans le même sillage, les services de police relevant de la 3ème sûreté urbaine, ont pu démanteler une association de malfaiteurs composée de six (6) sinistres individus dont deux mineurs âgés de 16 ans. Selon notre source d'information, la police a ouvert une enquête suite à une plainte déposée par le propriétaire d'un véhicule de marque Peugeot 307. La voiture a été endommagée par le groupe qui a réussi à s'emparer de deux attachés-cases dont un contenant des documents administratifs. Les investigations menées par les limiers de la police ont abouti à des résultats probants en identifiant un autre élément de la bande de malfaiteurs. Le mis en cause aurai été dénoncé ses acolytes, lesquels ont fait l’objet de procédures judiciaires et présentés par devant le procureur de la république près tribunal de première instance de Saida pour répondre de leurs actes dont ils sont poursuivis à savoir, constitution d’une association de malfaiteurs et vol qualifié. A Lotfi

ÉLECTIONS LOCALES : Le FLN dans le doute

Tout ce qu'on peut avancer concernant la campagne électorale qui s’est clôturée hier dimanche à minuit, c’est qu’elle est passée dans la plus totale timidité contrairement aux précédentes échéances électorales. Pour le doyen des partis le FLN, de sérieux problèmes ont été posés lors de la confection des listes, ce qui a engendré des conséquences négatives sur le déroulement de la campagne électorale. D’autant plus que plusieurs cadres et militants du parti se sont vus écartés des listes pour des raisons que tout le monde sait. Il n’est un secret pour personne les tergiversations et autres manœuvres dans les coulisses qui ont abouti à la propulsion de certaines candidatures inattendues au détriment des véritables militants. Ces manières de faire ont influé négativement sur la suite des événements notamment la campagne électorale aussi morose que terne. Pour le rendez-vous du 23 novembre 2017, le FLN s'est contenté d'organiser un meeting animé par un membre du bureau national au niveau du théâtre régional ‘’Sirat Boumedienne’’. Selon des estimations, le FLN n’obtiendrait pas des résultats au-delà de ceux obtenus lors des législatives du 4 mai dernier. .A Lotfi

réunissant les directeurs de l’exécutif de la wilaya : Le wali Boukarabila remet les pendules à l’heure et donne son aval aux projets prioritaires

La machine du développement de la wilaya de Saida pourrait être grippée par les retards inconsidérés enregistrés dans plusieurs secteurs d’activité et/où de nombreux projets en connaissent cette réalité dont nous citons à titre d’illustration, le projet d’Oued El-Ouakrif lancé fin 2012 avec une enveloppe financière qui dépasse les 200 milliards de centimes, l'hôpital (EHS) mère-enfant dont la a capacité d'accueil est estimée à 120 lits pour désengorger la seule maternité que compte la wilaya de Saida, les 4000 logements LPL, etc… Tous ces projets ont été lancés et accusent des retards dans la réalisation exception faite pour celui de l'EHS mère-enfant dont le dossier est encore dans les tiroirs en dépit des promesses du Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. Pour ce faire, le wali de Saïda Djelloul Boukarabila qui, depuis son installation n’a ménagé aucun effort pour remettre justement cette machine du développement de la wilaya sur les bons rails, mais la tâche n'est de tout repos. Ainsi et afin de relancer ces projets et d’en évaluer la situation, le premier responsable de la wilaya a présidé une rencontre a laquelle ont pris part le Secrétaire Général de la wilaya et les différents directeurs de l’exécutif et responsables de la wilaya. Le premier point abordé fut la réalisation de marchés de proximité dont celui des fruits et légumes prévu non loin de la cité ‘’Zitoune’’ et un marché à puces au niveau du quartier ‘’ Lamarine’’. Le nouveau marché sera une bouffée d'oxygène pour les commerçants qui ont été victimes à deux reprises par l'incendie du marché. Le wali Djelloul Boukarabila a été très clair ;’’ la ville de Saida a besoin d’un marché de fruits et légumes de grande envergure qui répond aux normes doté de toutes les commodités’’. Dans ce sillage, la maquette présentée par le directeur de l’urbanisme et de la construction (DUC) envisage justement une infrastructure normalisée qui renferme 130 stands et 30 boutiques pour diverses activités à usage commercial dont le délai d’exécution ne saurait dépasser huit mois. Pour ce qui est du ‘’souk’’ du quartier ‘’Lamarine’’, le secrétaire général de la wilaya qui a pris la parole, avance que l'enveloppe financière pour la réalisation du nouveau marché en remplacement de celui existant, sera débloquée du fonds de la wilaya. Selon le même orateur, l'enveloppe est évaluée à 40 milliards de centimes. En ce sens, le S.G de la wilaya a interpellé le DUC pour entamer sans délai les travaux de ce projet. Au cours de cette réunion, un autre projet a été présenté par l'agence foncière, il s'agit d'un centre commercial moderne. Cette infrastructure qui est encore en gestation n’a pas laissé le wali indifférent pour intervenir et remettre les pendules à l’heure. En ce sens il dira :’’ Pour l'heure, la wilaya a surtout besoin d'un marché de fruits et légumes qui répond à la demande et qui reste une priorité’’ Pour rappel, le délai de réalisation de ce marché selon nos sources d’informations est de huit mois. S’agissant de la proposition de l’agence foncière concernant la réalisation d’un centre commercial, elle a été prise en considération et les responsables concernés ont été invités à revoir la maquette pour d'autres créneaux d'utilité publique. Concernant le parc d'attraction dont les travaux ont été lancés il y a plusieurs mois, accusent un retard, la directrice de l'environnement est intervenue pour mettre en exergue les différents lots qui sont en cours de réalisation en s'appuyant sur des arguments justifiant les retards en registrés.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar