Fri06222018

Last updateMon, 18 Jun 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

COMMUNE D'AIN EL HADJAR : Un trou de 2, 3 milliards de cts à la recette principale des impôts

Les services de la brigade économique et des finances relevant de la sûreté de wilaya de Saida, mènent actuellement une enquête judiciaire au niveau de la recette principale des impôts du chef-lieu de la daïra d'Ain El Hadjar de 9 km de la capitale de la wilaya, croit-on savoir de source bien informée. Selon cette dernière, bon nombre de responsables et de fonctionnaires de la recette des impôts défilent en ce moment dans les locaux de la police judiciaire pour être auditionnés par les enquêteurs chargés de l’affaire. En effet, selon la même source, les policiers ont auditionné le premier responsable de la recette des impôts de la commune d’Ain El-Hadjar, le directeur par intérim des impôts qui a été contraint d’interrompre ses vacances passées en Tunisie. Il a été appelé à fournir des explications sur le trou financier enregistré au niveau de la recette. Selon certains éléments d’informations en notre possession, le receveur principal de la recette des impôts d'Ain El Hadjar n' aurait pas effectué comme le dicte la législation en vigueur, pendant une semaine de dépôt de fonds fruit des versements des contribuables à la banque. Le trou financier est estimé à 2 milliards et 300 millions de centimes. L’enquête suit son cours, nous y reviendrons plus en détail dans l’une de nos prochaines éditions. A Lotfi

SÛRETÉ URBAINE : Arrestation d’un transporteur et saisie de 150 unités de boissons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre la commercialisation des boissons alcoolisées sans autorisation, et autres produits illicites, les services de police de la sûreté urbaine du quartier Daoudi Moussa ont réussi à saisir plus de 150 unités de boissons alcoolisées apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, le mis en cause âgé de 32 ans transporteur de son état a été pris en flagrant délit en train d'écouler des boissons alcoolisées à bord de son véhicule de marque Mazda sans aucune facture et sans registre de commerce. Le mis en cause a été présenté par devant le juge d’instruction en charge de l’affaire pour commerce de boissons alcoolisées sans autorisation. .A Lotfi

COMMUNE D'AIN SEKHOUNA : Dayath Zragat sans aucune commodité

Dayat Zragat, une agglomération relevant de la compétence d'Ain Sekhouna à 88 km du chef-lieu de wilaya souffre de son isolement et son éloignement. Selon notre source, les habitants de cette agglomération rencontre d’énormes difficultés pour leurs besoins les plus élémentaires soient-ils. En effet, la même source ajoute que ces habitants puissent s'alimenter en eau potable, ils sont contraints de se rendre au chef-lieu de commune où les accès sont complètement dégradés décourageant le plus audacieux des automobilistes. Les habitants sont obligés de s'arrêter loin de leur agglomération et pour rejoindre leurs maisons, parcourant plus de 500 mètres. Pour la prise en charge des citoyens sur le plan médical, c'est le recours aux automobilistes clandestins pour se rendre au centre de santé d'Ain Sekhouna. Quant aux moyens de divertissement à savoir, la pratique des activités sportives, le seul terrain que compte Dayat Zragat est envahi parles ordures. Sans commentaire. Pour faire face à cette situation, la population a multiplié l'envoi des correspondances au premier responsable de la wilaya M.Djelloul Boukarabila. Par ailleurs, selon notre source toujours, le chef de l’exécutif aurait confié la tâche au chef de cabinet et lui rendre compte de l’état des lieux.A Lotfi

SIDI BOUBEKEUR : Le 20 Août célébré dans la ferveur et le souvenir

Dans le cadre de la double célébration de la journée du Moudjahid 20 Août 1955 et celle du Congrès de la Soumam le 20 Août 1956, le wali de Saida .Djelloul Boukarabila accompagné d'un nombre important de responsables et d'élus, s'est rendu dans la daïra de Sidi Boubkeur à 32 km du chef-lieu de wilaya. Avant, M.Djelloul Boukarabila a déposé une gerbe de fleurs au cimetière des chouhada situé à la sortie de Saida en allant vers la wilaya de Sidi Bel Abbes. Au niveau du siège de l'APC du chef lieu de wilaya, le wali a lu la ‘’Fatiha’’ à la mémoire des nos glorieux martyrs qui ont sacrifié leur vie pour l'indépendance de l'Algérie. A Tifrenete une forêt de la commune de Sidi Boubkeur, a abrité les festivités de cette double célébration. Il reste à signaler que la forêt Tifrente est un espace qui pourrait être le poumon de toute la wilaya grâce à son tableau peint divinement et qui demeure par excellence un endroit destiné au tourisme. Les responsables de la wilaya sont interpellés pour prendre en considération le site en question pour permettre à la wilaya de reprendre son souffle touristique. A Lotfi

PRIS EN CHARGE PAR L’APW : 1200 enfants à la plage à Mostaganem et Ain Témouchent

1200 enfants de la wilaya de Saida ont conquis les plages de Mostaganem et d'Ain Témouchent apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, les enfants qui profitent actuellement de la douceur des plages et du beau temps sont pris en charge par l'APW. La première vague a pris la route le premier de ce mois à destination des wilayas d’Ain-Témouchent et Mostaganem. Pour la deuxième vague qui compte 600 enfants, 12 autobus sont réquisitionnée pour se diriger vers les plages des deux wilayas. Les 1200 enfants sont issus de milieux défavorisés selon notre source. Pour une meilleure prise en charge des 1200 enfants au niveau de la restauration et de l’hébergement, des élus de l'APW ont été chargés de mener à bien cette missions en qualité de représentants de l’APW. A Lotfi

DES CONTESTATIONS EN SÉRIE : Ras-le-bol des citoyens de plusieurs communes

Il semblerait que la visite prévue avant la fin de ce mois de M. Abdelmalek Sellal s'annonce houleuse pour la simple raison, la grogne des citoyens ne cesse de prendre de l'ampleur à travers certaines communes de la wilaya qui, depuis belle lurette, les autorités ne sont pas arrivées à mettre fin au marasme des populations. La wilaya de Saida nous est tel cet avion sans pilote, les problèmes s'accumulent et provoquent ainsi l'ire des citoyens, à l’exemple de la commune de Sidi Amar, des citoyens n'ont pas trouvé d’issue à leur calvaire quotidien, provoqué par l’indifférence et l’incompétence des responsables locaux à faire fonctionner normalement les institutions publiques dans tous les secteurs d’activités, logements, chômage, conditions de vie. Pour faire entendre leurs voix, ils ont décidé de bloquer le tronçon reliant les communes de Sidi Amar à Sidi Boubkeur. Les automobilistes ont été contraints de rebrousser chemin ou d'attendre plus de quatre heures pour enfin rejoindre soit le chef-lieu ou d’autres directions telles les wilayas limitrophes Mascara et Oran. Les habitants de la commune de Sidi Ahmed qui relève de la compétence de la daïra d'Ain El-Hadjar, ont de leur côté, manifesté leur mécontentement devant le siège de la wilaya à cause de la léthargie et l’immobilisme qui frappent leurs élus, démissionnant complètement de la chose publique laissant ainsi le soin au chef de la daïra d'Ain El-Hadjar de gérer la gestion des affaires publiques et ce depuis plus de 3 mois. Le wali a mis fin aux fonctions des membres de l'APC en question pour les luttes intestines interminables. Aussi, l'APC du chef lieu de wilaya dont la gestion est assurée par un maire intérimaire depuis plus de 15 mois est infestée de luttes intestines depuis plusieurs mois, mais n' a pas connu le même sort que celle de Sidi Ahmed, pour des raisons qui demeurent encore mystérieuses, ce qui laisse supposer le deux poids, deux mesures envers deux situations similaires. La population de Sidi Ahmed interpelle le wali pour prendre en charge ses préoccupations. A Ouled Brahim, une commune située à 40 km du chef-lieu de wilaya, une association activant dans l'épanouissement de la jeunesse a haussé le ton pour avoir été écartée de la maison de jeunes, qui, selon notre source, est sans gestionnaire depuis plus de deux mois. Outre ce problème, des jeunes exerçant dans le cadre du pré emploi éprouvent d'énormes difficultés pour le pointage mensuel de leurs fiches du fait qu’aucun gestionnaire responsable n’est présent sur les lieux. A Lotfi

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL : Saisie de plus de 500 unités de boissons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine sous toutes ses formes notamment le commerce informel, les services de la police judiciaire relevant de la compétence de la sûreté de wilaya de Saida ont réussi à appréhender un dealer âgé de 43 ans, en possession de plus de 500 unités de boissons alcoolisées a-t-on appris de source bien informée. Les éléments en question ont pu mettre fin la main sur cette quantité de boissons alcoolisées grâce au propriétaire du local qui a informé la police de la transformation, à sa grande surprise, de son bien loué en un lieu de vente de boissons alcoolisées par le locataire. Le mis en cause a en effet, été pris en flagrant délit de possession de 518 bouteilles de boissons alcoolisées. Il a été présenté par devant le juge d’instruction pour vente de boissons alcoolisées sans registre de commerce. Par ailleurs, la même source indique que la sûreté de wilaya a mis en place tout un programme de visites aux retraités et aux patients dans le but de s’enquérir de leur état de santé et de leur apporter éventuellement toute l’aide voulue. A Lotfi

SECTEUR DE L’ÉDUCATION : La présence de l'amiante, un danger pour les élèves des établissements scolaires

Des parents d'élèves de la wilaya de Saida n'arrivent pas à comprendre le mutisme des responsables quant à l'utilisation des infrastructures scolaires contenant de l'amiante. Selon notre source, l’appel des parents d'élèves ne date pas d'aujourd'hui mais les responsables n'ont pas daigné bouger le petit doigt pour en finir avec cette matière qui reste dangereuse et qui pourrait être à l’origine de très graves maladies. Pour l'heure, les élèves, sont confronté à de gros risques dans leurs établissements scolaires dont nous citons le Technicum ‘’Berrahou Mohamed’’ situé à la cité des oliviers, le CEM ‘’Alla Latifa’’ au quartier Daoudi Moussa et ‘’Aoun Djelloul’’ implanté dans la commune de Hassasna à 18 km du chef-lieu de wilaya. Ces infrastructures vont ouvrir dans trois semaines leurs portes à des milliers de chérubins sans que les autorités de la wilaya n’aient pris les dispositions nécessaires pour parer à toute éventualité. Encore cette année, bon gré, mal gré, les élèves doivent composer avec l’amiante au péril de leur santé. A. Lotfi

COMMERCE INFORMEL : Arrestation d'un individu en possession de 1260 unités de boissons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes notamment la commercialisation des boissons alcoolisées et autres produits prohibés, les éléments de la brigade de recherche et d'investigation (BRI) relevant de la compétence de la sûreté de wilaya ont réussi jeudi 4 août 2016 à appréhender un individu âgé de 30 ans en possession de 1260 unités de boissons alcoolisées toutes marques confondues a-t-on appris de source bien informée. Selon cette dernière, les éléments de la BRI ont reçu un appel téléphonique émanant d'un citoyen faisant état de la présence d'un homme qui a transformé le domicile familial en un lieu de commercialisation des boissons alcoolisées. Munis d'un mandat de perquisition, les policiers de la brigade en question ont surpris le mis en cause où ils ont découvert à l’intérieure de l’appartement situé en plein centre-ville de Saida 1260 bouteilles de boissons alcoolisées. L'infortuné a été arrêté et présenté par devant le juge d'instruction en charge de l’affaire et la marchandise saisie. A. Lotfi

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar