Tue01162018

Last updateWed, 10 Jan 2018 3pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

L’un a fugué, l’autre s’est déplacé chez des proches : Les deux adolescents «disparus» retrouvés sains et saufs

La population du chef-lieu de wilaya de Saida a plongé ces derniers jours dans la consternation et connu une panique sans précédent à la suite de la disparition de deux adolescents, un garçon 17 ans et une fille de 15 ans résidants à Hay El-Badr. En effet, cette affaire a défrayé la chronique locale provoquant de l’émoi mêlé à de la peur depuis le 20 novembre. Quatre jours. La police reçoit un appel téléphonique au numéro vert mis à la disposition des citoyens, informant les services concernés que la fille se trouve chez des parents dans la commune d’Es-Senia dans la wilaya d’Oran. Pour le garçon, il s’agit d’une autre histoire. Celui-ci a fugué après une altercation avec sa mère et n’a rejoint le domicile familial que le lendemain après avoir passé la nuit chez un de ses camarades. A.Lotfi

SIDI BOUBKEUR ET YOUB : Le wali installe les nouveaux chefs de daïra

Dans le cadre du mouvement partiel des chefs de daïra, décidé par le Président de la République, Mr Djelloul Boukarabila wali de Saida a procédé à l'installation de deux chefs de daïra en présence de son chef de cabinet M. Cheikh Selam et de plusieurs responsables de la wilaya. Ainsi, Mr le wali a installé Mme Khedid Kheira de la daïra de Youb distante de 45 km du chef-lieu de wilaya et Mr Kahloul Zoubir à la tête de la daïra de Sidi Boubkeur. Les deux nouveaux responsables ont convergé dans leurs interventions respectives sur une meilleure prise en charge des préoccupations des citoyens à travers l’écoute, le dialogue et la concertation. Par ailleurs, de source fiable, nous avons appris que le wali procédera aujourd’hui dimanche à l'installation de Mr Khelil Said comme chef de daïra de Saida. A Lotfi

LES RESPONSABLES DE L’A.D.E INTERPELLéS : Des quartiers sans eau depuis plusieurs jours

Aussi paradoxalement que cela puisse paraitre, la ville de Saida connue pour ses sources minérales est confrontée au problème d’alimentation en eau potable ces derniers temps, croit-on savoir de source fiable. Notre source indique que plusieurs quartiers sont sans eau potable depuis la mi-octobre, une situation qui a provoqué le courroux des habitants des quartiers concernés. Ainsi pour faire entendre leurs voix, les riverains se sont déplacés au siège de l’ADE pour s’enquérir de la situation puisqu’aucune information n’est venue les apaiser. Sur les lieux, les responsables de l’ADE ont, selon notre source, affirmé aux protestataires que cette coupure est due à une défaillance au niveau de la canalisation et que le problème sera rapidement résolu. Il reste à signaler aussi, que ces coupures qui perdurent touchent aussi les habitants du douar Ouled Kerroum. Ces derniers sont contraints de parcourir des kilomètres pour s'approvisionner en eau potable. Pour Graba El-Oued, un quartier populeux, les habitants vivent un véritable calvaire, celui des ordures jonchant le long des accès où des animaux en quête de pitance, errent à longueur de journée au beau milieu de la cité. L'eau ne coule dans les robinets qu'une fois tous les quarte jours. Une situation déplorable dont les responsables sont appelés à y mettre fin à défaut d’en atténuer les effets négatifs. A Lotfi

CITé DES 227 LOGTS : Les habitants déplorent leurs mauvaises conditions de vie

Absence de l'éclairage public, des accès à la cité dégradés, des fuites d'eau, amoncellement des ordures ménagères et autres détritus, tel est le décor lamentable qui prévaut dans la cité des 227 logements située dans le centre-ville. Cette situation insupportable et inacceptable, a incité les habitants, non sans colère, à se rendre au siège de la wilaya pour dénoncer le mutisme des responsables concernés et rejeter toute fatalité, ils réclament plus de commodités et plus de respect. Devant cet état de fait et la détermination des riverains à aller jusqu’au bout de leurs revendications, un élu de l’APC du chef-lieu de Saida, a décidé de les recevoir dans le but d’engager un dialogue franc et se concerter pour trouver les solutions appropriées aux problèmes posés. Selon une source fiable, la plate-forme de leurs revendications, a été remise aux responsables de la commune et leur interlocuteur les a rassuré, que l’APC va entreprendre des démarches pour venir à bout de leurs préoccupations. A. Lotfi

SESSION ORDINAIRE DE L’APW : Le secteur de la santé à l’ordre du jour

Le secteur de la santé de la wilaya de Saida n’arrive toujours pas à se remettre sur les bons rails pour plusieurs raisons liées à la mauvaise prise en charge des patients. Le dossier a été débattu au cours des travaux de la session ordinaire de l’APW, dans l’espoir de le relancer. La wilaya dispose de deux hôpitaux dont un au chef lieu de wilaya et qui date des années 70 dont la capacité de 120 lits n’arrive plus à répondre à la forte demande en matière d’hospitalisation et de prise en charge et l’EHS mère-enfant Hamdane Bakheta. Cet établissement a été le théâtre de plusieurs scandales dont le décès d’un nouveau-né pour des raisons non encore élucidées et quatre autres établissements publics de santé de proximité. Selon le rapport dressé par le premier responsable du secteur sur les 24 stagiaires spécialistes, seuls 12 ont rejoint leurs postes. Le rapport accablant de la commission de la santé de l’APW a axé ses conclusions sur les problèmes que confronte le secteur de la santé et de la population au niveau notamment des structures hospitalières où il a été constaté un manque cruel en personnel paramédical. Pour booster le secteur, les élus ont élaboré une plate-forme de propositions, le renforcement des établissements hospitaliers de spécialistes, consolidation et renforcement des soins à domicile, etc... Quant à l’intervention de Mr le directeur de la direction de la santé et de la population, celle-ci a mis en évidence la nouvelle conception d’une carte sanitaire pour mettre fin à tous les obstacles et les préoccupations avec notamment la coordination de la commission de la santé de l’APW. Quant au wali de Saida M. Djelloul Boukarabila, il a affirmé que le secteur de la santé allait bénéficier de trois nouvelles infrastructures qui vont alléger la souffrance de la population en matière de prise en charge médicale. A Lotfi

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL : Un homme arrêté en possession de 260 unités de boissons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre le commerce informel et les produits prohibés, les services de police de la première sûreté urbaine ont réussi à mettre la main sur un homme en possession d’une quantité de boissons alcoolisées estimée à 260 unités apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, le mis en cause répondant aux initiales de M.A âgé de 47 ans a été appréhendé par les policiers grâce à une plainte déposée à son encontre par des citoyens qui ont constaté que le mis en cause active clandestinement dans le commerce des boissons alcoolisées en exploitant son appartement situé au quartier Daoudi Moussa. Un quartier populeux où tout se vend et s'achète. Arrêté en flagrant délit, le suspect la été présenté par devant le procureur de la république près tribunal de première instance de Saida. Dans le même sillage, la police a arrêté deux jeunes âgés de 21 et 31 ans pour conduite en état d'ébriété, ils ont été traduit devant la juridiction pénale compétente pur répondre des faits qui leur sont reprochés. A.Lotfi

ALGERIE-POSTE : Anarchie et mauvais accueil des usagers à la recette principale

Rien ne va plus à la recette principale depuis que le système des tickets est entré en vigueur. Cette méthode qui visait à assouplir les démarches au sein e la recette principale d’Algérie-Poste, les a, selon les témoignages de certains usagers, compliqués davantage. Pour corroborer ces informations, nous nous sommes déplacés sur les lieux samedi matin pour une prestation. Nous avons abordé une guichetière pour simplement nous orienter, et c'est la surprise ! Avec un comportement des plus arrogants et méprisants, elle nous répondit :’’ Mr si tu veux un service, il faut aller chercher un ticket’’. Un discours de sourd muet s'est engagé alors. La préposée au guichet ne voulait rien savoir et pourtant nous voulions tout simplement un renseignement et non pas une quelconque prestation. Alors nous nous sommes retournés vers les usagers présents, lesquels n’ont pas caché leur mécontentement sur la manière dont ils sont accueillis, ils nous ont avancé qu'ils sont là depuis 8h du matin pour un retrait ou une émission d'un mandat notamment en ce qui concerne les frais d'inscription au BEM. Plus de 3 heures d'attente et les usagers continuent à patienter alors que les guichetiers ne s’en soucient même pas. Nous avons voulu contacter le nouveau receveur qui est aussi syndicaliste pour nous expliquer l'anarchie qui règne au sein de son établissement hélas, son bureau était bel et bien fermé. Nous avons alors opté pour le directeur de l’exécutif, ce dernier nous a répondu que la prise en charge des usagers au niveau de la recette principale dépend de la responsabilité de son premier responsable qui est tenu de faire face aux problèmes posés. M. Djelloul Boukarbila wali de Saida est interpellé à plus d’un titre en sa qualité de premier responsable de la wilaya à mettre un terme à ces méthodes d’un autre temps qui ont terni l’image de marque de cette institution. A Lotfi

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL : Plus de 13 400 unités de boissons alcoolisées saisies en octobre

Le mois d'octobre a connu une intense activité des services de police notamment en matière de lutte contre le commerce informel où plus de 13 400 unités de boissons alcoolisées ont été saisies. Selon notre source, sept personnes ont été impliquées et ont condamnées à des peines de prison allant de 6 à 12 mois. Aussi, il est question en ce mois précis, du trafic du kif traité et des psychotropes. Dans ce contexte, les servies de police ont réussi à arrêter 87 personnes. Pour ce qui des autres affaires liées aux agressions, plus de 215 personnes dont quatre femmes et deux mineurs y sont impliquées. Concernant les opérations de contrôles, 508 individus ont fait l'objet de fouilles corporelles qui se sont soldées par l'arrestation de 40 d’entre eux pour port d'armes blanches et quatre faisant l’objet de mandat de recherches par la justice. A Lotfi

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL : 02 jeunes arrêtés pour possession de 470 unités de boisons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, les éléments de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) relevant de la sûreté de wilaya de Saida, ont mis la main sur une quantité de boissons alcoolisées à bord d'un véhicule apprend-on de source sûre, qui indique également qu’il s’agit précisément de 470 unités de boissons alcoolisées qui allaient être écoulées au marché informel. Le véhicule stationné a attiré l'attention de la police qui a vite réagi et arrêté les deux occupants âgés de 24 et 32 ans. Ces deux derniers ont été présentés par devant la juridiction pénale compétente pour commerce de boissons alcoolisées sans autorisation. A Lotfi

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar