Tue01162018

Last updateWed, 10 Jan 2018 3pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

MATERNITÉ HAMDANE BAKHETA : Le service de grossesse à haut risque sans infirmière

La maternité Hamdane Bakheta réputée pour avoir été secouée par plusieurs scandales et traversé par de multiples turbulences, il y a tout juste quelques mois et qui ont été à l’origine du départ de son ancien directeur en jetant l’éponge, n' a pas encore vu le bout du tunnel. Selon des sources concordantes, le service de la grossesse à haut risque (GHR) est sans infirmière, ce qui est incompatible avec les règles de gestion médicale de ce service, sachant qu’il s’agit d’un service qui doit être étroitement surveillé en permanence dans le but d’éviter toute surprise et écarter tout risque pour la mère et l’enfant. Encore faut-il souligner que le service en question sans personnel paramédical spécialisé, est pris en charge provisoirement par une autre infirmière d’un autre service qui se trouve ainsi contrainte à cumuler deux fonctions malgré elle. Par ailleurs, et ce depuis fort longtemps, la maternité Hamdane Bakhta est confrontée à plusieurs problèmes, notammen,t en ce qui concerne la ressource humaine dont l’effectif existant reste en deçà des prévisions. En effet, on peut citer à titre d’exemple, l’absence de standardiste dont le poste reste vacant durant la nuit, empêchant ainsi aux parents des patientes ou autres citoyens d’avoir des informations la nuit, concernant leurs parentes. S’agissant de la permanence, au niveau du service des grossesses à haut risque, elle n’est assurée que par des chinois. Si un problème survient au niveau de la maternité par un jour de vendredi, la communication entre la patiente et celui qui assure la permanence demeure difficile voire incompréhensible. On se demande pourquoi l'administration ne recourt pas aux médecins algériens pour éviter le problème de communication notamment les jours fériés. Pour ce qui est de la prise en charge des parturientes, le problème demeure toujours mais avec un degré plus au moins réduit. Les responsables de la maternité Hamdane Bakheta attendent toujours la réalisation du futur hôpital mère- enfant (EHS) d'une capacité de 120 lits décidée lors de la visite de travail effectuée par M. Abdelmalek Boudiaf, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière dans la wilaya de Saida, il y a plus de deux ans. Toute la population de la wilaya de Saida s'interroge sur ce projet qui n’est pas encore lancé. Il se pourrait que la crise est passée par là, gelant ainsi le jusqu’à nouvel ordre. A Lotfi

la portière aurait happé la victime A sa descente, l’entraînant sous le véhicule : Une jeune femme écrasée par un bus de transport urbain

Le chauffeur du bus qui transportait des passagers dont la victime, a écrasé une jeune fille au moment où elle voulait descendre du car. Selon des informations en notre possession, le conducteur a marqué l’arrêt habituel, sans accorder toutefois le temps nécessaire à la passagère de quitter le bus, avant de refermer rapidement la portière dont une partie de son manteau a été retenue par la portière et démarrant en trombe, le chauffeur par inattention peut-être a trainé avec lui la jeune fille qui s’est renversée au-devant du bus qui l’a carrément écrasé, la blessant mortellement. Elle a succombé à ses graves blessures sur le coup. Une enquête a été diligentée par les services de police pour déterminer les circonstances exactes de cet accident de la circulation qui vient de mettre fin à la vie une jeune fille qui venait, selon, notre source, de quitter la Cnas où elle accomplissait des formalités administratives au profit de sa mère, elle était sur le chemin du retour. L’inconscience et l’irresponsabilité de certains chauffeurs de bus ont été souvent à l’origine de plusieurs tragédies sur les routes. Aussi, le manque de formation en matière de conduite de pareils véhicules ou engins, et l’absence de critères sérieux pour le recrutement à ce genre de travail, sont à l’origine de ces catastrophes ayant pour conséquences la perte de milliers de vies humaines. A Lotfi

SÉCURITÉ PUBLIQUE : Retrait de 190 permis de conduire en novembre

Dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation routière et les campagnes de prévention, les services de la voie publique relevant de la compétence de la sûreté de wilaya de Saida, mènent en permanence des opérations en matière de sécurité routière à l’effet d’atténuer des effets néfastes des accidents en utilisant tous les moyens appropriés à savoir le radar où les automobilistes ne respectent pas la limite de vitesse indiquée sur les panneaux de signalisation. De ce fait et selon notre source, les services concernés ont procédé au retrait durant le mois de novembre dernier plus de 190 permis de conduire pour diverses infractions relevées dont le non-respect du port de la ceinture de sécurité, l'utilisation du téléphone mobile pendant la conduite, le non-respect des plaques de signalisation routière, etc….On append par ailleurs, qu’au cours de cette même période, sept (07) accidents de la circulation ont été enregistrés dont un mortel. Aussi, la police a mis en fourrière 09 motos et 31 véhicules pour non conformité à la circulation pour différentes infractions au code de la route. A Lotfi

LORS D’UN CONTRÔLE ROUTIER : Saisie de 2200 unités de boissons alcoolisées

Dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, les éléments de la brigade de recherche et d'investigation (BRI) relevant de la sûreté de wilaya ont réussi à saisir plus de 2200 unités de boissons alcoolisées apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, c'est suite à un appel téléphonique faisant état du transport par un jeune à bord d'un véhicule en provenance de la wilaya de Sid Bel-Abbes, de la boisson alcoolisée. Le mis en cause a été intercepté lors d’un barrage dressé tout juste à la sortie de Saida en allant vers la wilaya de Sid Bel Abbes avec plus de 400 unités de boissons alcoolisées. Au domicile du suspect, les policiers de la BRI ont découvert également plus de 1800 bouteilles de vin. Il a été présenté par devant le juge ce jeudi pour possession de boissons alcoolisées en vue de sa commercialisation sans autorisation. ALotfi

TRIBUNAL CRIMINEL : 5 ans de prison ferme pour détournement de mineure

Le tribunal criminel a statué dans son audience du dimanche dans une affaire de détournement d'une mineure moins de 17 ans, en condamnant l'auteur du crime, un chauffeur de taxi-clandestin de son état, à 5 ans de prison ferme. La genèse des faits remonte à l’après-midi de cette journée du 25 juin 2016 lorsque aux environs de 16 heures, la victime âgée de 17 ans voulait se rendre chez des proches parents, mais pour rejoindre sa destination, la jeune fille était contrainte à se déplacer en taxi. Ainsi et selon ses déclarations devant le tribunal, " Il ne s'agissait pas d'un taxi-clandestin, mais bel et bien d’un taxi qui porte le néant et le numéro à la porte, je lui ai fait signe de s'arrêter et lui avait demandé de me déposer où habitent mes proches en lui indiquant l’adresse’’. Elle enchaine :’’ Mais, à ma grande surprise, le chauffeur a brusquement pris une autre direction, ayant pris peur, j’ai ouvert la portière et j'ai sauté’’, puis elle continua :’’ J’ai été sommée de rejoindre la voiture, fort heureusement, deux jeunes à bord d'une Haifi sont venus à mon secours". Quant à l'accusé ce dernier a déclaré que le néant du taxi était couvert et qu’il a voulu la déposer parce que c'est sa voisine, avant de l’informer qu'il allait d’abord à la station d'essence pour faire le plein avant de reprendre la route. Au cours du trajet, a-t-il expliqué à la barre, ‘’la mineure a paniqué, a ouvert la portière et s'est jetée, et je n’avais aucunement l’intention de lui faire du mal’’. Le représentant du ministère public a requis la peine capitale. Quant à la défense de l'accusé, celle-ci, a essayé de convaincre le tribunal de la nature de l'affaire qui n'a aucune relation avec un quelconque enlèvement. Le tribunal s'est retiré pour délibérer pendant plus d'une heure avant de prononcer la condamnation à la peine de cinq années d’emprisonnement ferme. A.Lotfi

COMMUNE DE MOULAY LARBI : Démolition d'un bidonville

Le premier responsable de la wilaya de Saida a ordonné les autorités de la commune de Moulay Larbi à 25 km du chef lieu de wilaya à démolir un bidonville implanté en plein centre de la commune en question .Le bidonville en question composé de 6 toits sans aucune commodité a poussé lors de la décennie sanglante où des familles occupant des zones éparses ont été contraintes à fuir la terreur provoquée jadis par la horde sanguinaire .Selon notre source , les services de la commune en question ont mobilisé tous les moyens humains et matériels pour en finir avec ces bicoques qui à vrai ont défiguré l'aspect extérieur du chef lieu de la commune. On apprend par ailleurs que le quartier des 105 logements de la commune d'Ouled Khaled à 5 km du chef lieu de wilaya a fait l'objet d'une réunion au niveau du chef cabinet de la wilaya en présence des autorités de la direction du logement , du chef de daira , du maire et des élus .Une réunion s'articulant sur les mesures nécessaires qui devraient être appliquées pour une meilleure prise en charge des accès et d'autres commodités. A.Lotfi

3EME SÛRETÉ URBAINE : Tentative de rapt d'une jeune fille déjouée par la police

Le phénomène des enlèvements et rapts d’enfants notamment le sexe féminin a pris des proportions inquiétantes dans la société algérienne ces derniers temps, en répandant de la peur, de la terreur et la panique au sein des familles. Pas plus tard que mercredi dernier, les éléments des services de police relevant de la 3ème sûreté urbaine sise à la cité ‘’Khater’’, ont réussi à déjouer une tentative de kidnapping d'une jeune fille âgée de 20 ans apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, la victime a été accostée par un individu qui serait âgé de 33 qui errait dans le marché des fruits et légumes ans, et sommée de l'accompagner. Mais la vigilance des citoyens a été de mise, puisque la police a été alertée rapidement au nouveau numéro vert ‘’104’’. Sans se douter de quelque chose, le ravisseurs a été épinglé manu militari par des policiers dépêchés aussi rapidement que possible sur les lieux. C’était un riverain qui a remarqué la scène où le ravisseur tentait de forcer sa victime à aller avec lui et de trainer sa victime vers la sortie du marché. La police mettant fin ainsi à cette mésaventure de la jeune fille, sauvée in extremis par les policiers. Le mis en cause a été arrêté et présenté par devant le procureur de la république pour tentative d'enlèvement et vol. A Lotfi

APRES UNE DISPARITION DE Près dE 10 JOURS : 04 mineurs retrouvés sains et saufs grâce au numéro ''104''

Dans le cadre de la lutte contre le phénomène d’enlèvement d’enfants, les services de sécurité de la wilaya de Saida, ont réussi à récupérer quatre mineurs qui n'ont pas donné signe de vie depuis plus d'une dizaine de jours grâce à la mise en en service du numéro 104 apprend-on de source bien informée. Selon cette dernière, les jeunes âgées entre 15 et 16 ans ont quitté leur domicile parental suite à divers différends. Une fois l'alerte donnée, la police a ouvert une vaste enquête qui a abouti à la découverte des quatre mineurs en bonne santé et ce grâce à un appel au 104. Il reste à signaler qu'au cours du mois d'octobre 2016, deux disparition ont été signalées dont une fille âgée de 17 ans qui a pris la route d'Oran pour se réfugier chez ses proches et un garçon qui s'est rendu chez son ami. Ces derniers ont regagné le foyer familial sains et saufs. A Lotfi

SOUS LE SLOGAN « TOURISME ET CONTINUITé : 2ème édition du salon national universitaire de la photographie

Sous le slogan ‘’ Le Tourisme et la Continuité’’ et sous le haut patronage du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et l’Office National des œuvres Universitaires et en collaboration avec l’Office des maisons de jeunes de la wilaya de Saida, la Direction des œuvres Universitaires de la wilaya de Saïda, organise du 25 au 28 du mois courant au niveau , la 2ème édition du salon national universitaire consacrée à la photographie où 30 délégations en provenance de plusieurs wilayas du pays y participent. Cette 2ème édition s’articule autour de plusieurs volets dont l’exposition de photos, un concours de la photo et exposition des prises de vues. Aussi cette rencontre qui se veut un espace d’échange d’expérience entre étudiants des différentes universités du pays en plus d’une conférence sur le thème ‘’ L’étudiant entre la photo et l’illusion’’. Aussi, faut-il souligner qu’en marge de cette 2ème édition du salon national de la photographie, les organisateurs ont mis au point un programme culturel diversifié et très instructif, des excursions vers les sites pittoresques et touristiques de la wilaya de Saida. Pour rappel, l’accueil des délégations a eu lieu au niveau de la résidence universitaire ‘’Ahmed Medeghri’’. Le Directeur des ouvres universitaires de la wilaya de Saida (DOU) M. Touhami Daifallah, a précisé que l’objectif de cette manifestation est d’encourager les étudiants à mettre en valeur leurs capacités créative et innovatrice et leur développement sous le parrainage du Directeur Général de l’Office National des Œuvres Universitaires. A.Lotfi

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar