Sun04222018

Last updateSat, 21 Apr 2018 10pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

SAIDA : 1ERE SESSION DE L’APW : Le wali exhorte les élus et les responsables à plus d’efforts

C’est en présence du premier responsable de la wilaya de Saida M. Seif El Islam Louh, des directeurs de l’exécutif, des membres de l’APW, des chefs de daïra et des différents responsables des secteurs d’activité que le Président de l’APW a ouvert les travaux de la première session de l'APW de l’année 2018. Cette session avait à débattre le bilan de l’année 2017 et d’autres points. Par : A.Lotfi Une première session qui a duré plus de 10 heures de présentation de chiffres et de débat. Les membres de l'APW toutes étiquettes politiques confondues, suite à un bilan mitigé, ont été unanimes sur un seul point : beaucoup reste à faire… Avant la présentation du bilan des activités de la wilaya de l'année 2017, les présents et comme il est de tradition dans ce genre de réunion, ont écouté l'hymne suivi d'une psalmodie coranique. Selon le document présenté, la wilaya de Saida a bénéficié dans le cadre des programmes de développement local, d'une enveloppe financière de plus de 129 milliards de centimes pour la réalisation de 79 projets répartis comme suit : le programme sectoriel a bénéficié de 39 milliards de centimes pour la réalisation de 7 projets, les programmes communaux de développement (PCD) de 90 milliards de centimes pour la réalisation de 72 opérations. Concernant cette session qui a fait couler beaucoup d’encre, la priorité a été accordée au secteur de l'éducation nationale et celui de l’enseignement supérieur. Dans son intervention, le wali a invité les responsables des secteurs en question à déployer plus d’efforts pour la concrétisation des programmes dits d’urgence, et ce, avant la prochaine rentrée scolaire. Aussi, le chef de l’exécutif a été très clair dans son intervention, en s'adressant à tous les responsables ;’’ l'Etat a déployé des efforts conséquents pour l'amélioration du quotidien du citoyen pour lui assurer toutes commodités à savoir, l'eau, l'électricité, le gaz, et la scolarisation des enfants. Les nouvelles cités qui vont être inaugurées prochainement doivent être remises obligatoirement avec toutes les commodités’’. Et d’enchainer :’’ Pour chaque nouvelle cité, il faut des infrastructures scolaires, un centre de santé et les moyens de transport’’. Par ailleurs, le wali n’a pas caché sa déception quant à la mauvaise gestion et au manque de suivi des projets octroyés à des entreprises qui, souvent ne respectent ou ne répondent pas aux clauses des cahiers de charges. Les interventions des membres de l'APW aussi pessimistes les unes que les autres, ont montré une certaine paralysie constatée au niveau de la majorité des secteurs d’activité. Ils ont déploré cette léthargie qui freine le développement local et par ricochet ralentit la cadence des programmes destinés à l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Toutefois, le wali semble animé d’une bonne volonté pour faire sortir la wilaya de Saida de son marasme, et pour cela, les membres de l’APW sont appelés plus que jamais à soutenir l’autorité de wilaya dans ses efforts et ne pas se calfeutrer derrière des manœuvres politiciennes qui ne serviront en aucune façon l’intérêt de la wilaya. En effet, la wilaya de Saïda a besoin de tous ses enfants, qu’ils soient élus, responsables et du mouvement associatif. Aujourd’hui, chacun est appelé à s’impliquer dans le développement local dans le champ de sa compétence. La conjugaison des efforts reste tributaire de la volonté de tous afin de propulser la capitale des eaux parmi les wilayas qui connaissent un développement rapide et efficace. Pour cela, la mobilisation et la sensibilisation des citoyens sur la question est plus que nécessaire, et le rôle des élus intervient à ce niveau-là. Le mandat n’est qu’à ses premiers mois, reste plus de quatre ans pour y remédier.

SAIDA : SE SENTANT LÉSÉ DANS L’OCTROI DES PROJETS D’URGENCE : Le conseil local de l'ordre des architectes pointe du doigt la DEP

Tous les indicateurs semblent au rouge dans la relation entre le conseil local de l’ordre des architectes présidé par M. Maamari Radouane et le directeur des équipements publics, depuis l'apparition de la liste du suivi des projets d'urgence des secteurs de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Par : A.Lotfi Selon M. Maameri Redouane, sur les 14 projets inscrits dans le cadre du programme d'urgence du secteur de l'éducation nationale, seuls 3 bureaux d'études sur les 46 que compte le conseil local de l'ordre des architectes de la wilaya de Saida ont vu leur noms apparaître et les 11 projets restants ont été octroyés à des bureaux d'études de la wilaya d'Oran, d’Alger et de Sidi Bel Abbes. Notre interlocuteur se demande quels sont les critères que le nouveau directeur installé depuis le mois de septembre 2017 et qui exerçait comme subdivisionnaire à la direction des équipements publics dans la daïra de Bir El Jir (Oran), appliqués pour l'octroi des projets pour l'assurance de leur suivi. Il ajoute que parmi les heureux bureaux d'études figure un bureau d'une autre wilaya qui a fait l'objet d'une proposition de radiation pour absences répétées du temps de l’ancien wali de Saida M. Said Meziane, et qui a été adressée au ministère de l'habitat à cette époque. Pour sa part, le directeur de des équipements publics de la wilaya que nous avons contactés pour avoir la version officielle, lequel a eu l’amabilité de recevoir sans aucune hésitation, a affirmé qu'il a exigé à tous les bureaux d'études non résidents à Saida de l'ouverture d'un bureau dans la wilaya, à défaut, ils verront leurs noms supprimés de la liste. Il a ajouté qu'aucun ordre de service n'a été remis et si un bureau d'études faillit à sa mission, il ne sera pas rémunéré avec en prime, une décision de résiliation. De l’autre côté, nous avons appris de M. Maameri Président du Conseil Local de l’Ordre des Architectes qu'une assemblée générale a été tenue au niveau de la station thermale de Hammam Rabbi le 21 mars 2018 où ils ont décidé à l'unanimité de monter au créneau en organisant une journée de protestation à partir de la semaine prochaine devant le siège de la direction des équipements de la wilaya. Le président du conseil local de l'ordre des architectes de la wilaya de Saida s'interroge également sur le fisc où la wilaya de Saida reste lésée du moment que ces bureaux d'études vont faire profiter les caisses de la fiscalité de leur wilayas respectives.

LE WALI DE SAIDA COMMENCE A DÉRANGER déja ! Qui a intérêt à mettre les bâtons dans les roues?

le wali de Saïda ne ménage aucun effort pour venir à bout ds problèmes posés et les contraintes soulevées de part et d'autre, mais, il semble que le train d'exacution ne suit pas comme il faut et qu'il va falloir secouer le cocotier et mettre en garde certains responsables qui ne veulent pas sortir de leur léthargie en portant ainsi un sérieux coup à ces efforts. En effet, M. Louh, n'a pas raté une seule occasion lors de ses sorties inopinées ou programmées, pour interpeller les responsables à tous les niveaux de s'impliquer dans la valorisation de l'environnement à travers des opérations de nettoiement à commencer par la mise en place d'un planning sérieux de rammassage ou de collecte des ordures ménagères. Il n'y a pas plus d'une semaine, le wali a présidé une rencontre qui a regroupé tous les cateurs concernés ayant pour ordre du jour '' la gestion des déchets'', et ce, en présence du Directeur Gnéral des Centres d'enfouissement technique, les représentants de la société civile et les édiles des 16 communes de la wilaya. La communication du wali a été pourtant très claire et surtout transparente quant au respect de la protection de l'environnement et la préservation du tissu urbanistique, mais au grand dam de la ville, les choses ne semblent pas bouger d'un iota. Hélas, ce qui est constaté aujourd'hui, c'est le non-respect des ces nouvelles recommandations, les responsables en charge de cette opération ne semblent pas s'inquiéter outre mesure, de ce qui a été édicté lors de cette rencontre. Encore faut-il noter que le citoyen ne s'implique pas lui aussi. Les déchets ménagères jonchent toujours le sol toute la journée et dans tous les coins à l'image de ce spectacle hideux qu'offre le quartier ''Boukadda Habib'' où il a fallu attendre deux jours pour voir enfin l'apparition de la benne tasseuse. Ce genre de pratique laisse libre court à la spéculation... Le wali commence à déranger certains responsables mzal à l'aide devant la déterminzation du premier responsable de la wilaya. Cherchent-ils son départ? Tout porte à le croire! Des citoyens que nous avons abordés sur des espaces publics, sont tous unanimes, 99% d'entre eux estiment que pour la première fois, la wilaya de Saïda a eu un wali émérite, travailleur et honnête et rmercient son Excellence Monsieur Le Président de la République Abdelaziz Bouteflika pour ce choix judicieux pour la wilaya de Saida. A Lotfi

SAIDA : LES DIRECTIVES DU WALI SONT-ELLES APPLIQUEES ? / Scandale ! Un entrepreneur bénéficiant de plusieurs projets et ... non achevés !

Par : A.Lotfi Et pour exemple, nous citons le cas de cet entrepreneur qui a manqué de respect au journaliste d’Ouest-Info en lui lançant sans aucune décence :’’ Je vous défie, allez où vous voulez, je n’ai rien à cirer’’. Voilà des propos qui nous laissent perplexes dans la mesure où l’entrepreneur ne devait pas proférer des insanités de ce genre s’il n’avait rien à cacher ! Notre enquête s’articule autour de l’octroi de quatre projets par une direction de wilaya à cet entrepreneur, alors qu’il n’a pas encore satisfait un premier plan de charge. Ces attributions multiples contreviennent à plus d’un titre les instruction du wali Louh qui n’a pas mâché ses mots lors d’une visite de travail et d’inspection au chef-lieu de wilaya :’’ Toute entreprise qui n’a pas encore achevé les projets attribués, ne doit en aucun cas en bénéficié d’autres projets jusqu’à ce qu’elle termine ceux en cours de réalisation’’, Mais les directives du chef de l’exécutif ne semblent pas respectées par certains directeurs de l’exécutif. Ouest-Info en a déjà soulevé le problème à plusieurs reprises, mais rie ne semble bouger apparemment ! Pour le cas de cet entrepreneur que nous avons rencontré au niveau dans la commune de Hassasna lors de la visite d’inspection du ministre de la jeunesse et des sports M. El Haddi Ould Ali et qui nous a remis ses coordonnées pour un entretien ayant trait à la réalisation des projets lancés au niveau de la wilaya. Mais lorsque le rendez-vous fut pris, celui-nous nous a posé un lapin. Nous avons alors, essayé de le contacter à son cellulaire à maintes reprises, hélas, pas de réponse. Devant cet état de fait, nous avons décidé de se rendre au chantier dans l’espoir de le rencontrer. A notre arrivée, trois coffreurs et un conducteur d'engin seulement étaient sur les lieux… Le projet est d’une enveloppe financière de 14 milliards de centimes. Aucun des présents ne pouvait nous renseigner sur leur patron. Nous avons dû quitter le chantier pour se rendre à un autre chantier. Accueillis par le conducteur des travaux, ce dernier a pris contact avec son patron pour lui faire part de notre présence, malheureusement, il assistait à la célébration des festivités de la fête de la victoire présidées par le wali, selon notre interlocuteur. Le maire de Saïda, avec qui nous avons pris contact pour plus d’information concernant l’entreprise, le premier magistrat de la commune affirme ne pas connaitre l’entrepreneur, alors qu’il détient a bénéficié d’un projet de ladite commune. Au niveau de la DUC, un employé affirme que l’entrepreneur en question ne bénéficie d’aucun projet à leur niveau. A la Direction des équipements publics (DEP) où nous attendions d’être reçus par le directeur, l’entrepreneur qu’on ne pouvait l’avoir au téléphone ni dans ses chantiers, venait d’entrer, mais, grande fut notre surprise lorsque après les présentations, lorsqu’il s’en prend à nous en nous lançant des propos déplacés :’’ Faites ce que vous voulez, je vous défie…’’

EN VISITE AU CHEF-LIEU DE WILAYA de saida Le wali insiste sur le respect des délais d’exécution

Dans le cadre de son programme de travail et d'inspection, le wali Louh a effectué une visite d’inspection à travers plusieurs chantiers au chef-lieu de wilaya. Il était accompagné d'un nombre important de responsables. Cette tournée a permis au wali de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux et donner des instructions fermes pour l’achèvement des projets dans les temps impartis. Aussi, il a insisté sur le respect des délais d’exécution et la dotation des nouvelles cités en infrastructures scolaires qui vont permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité dans de meilleures conditions au titre de la prochaine rentrée scolaire. La première étape fut le projet de réalisation de 2000 unités LPL confiés à une entreprise Turque et dont l’état d’avancement des travaux a atteint un niveau appréciable. Le deuxième point fut le projet de réalisation des 1000 logements socio-locatifs. La réalisation de ce projet est confiée à la société chinoise ZIEC. Les mêmes recommandations ont été relevées par le wali. Le troisième point fut la construction de 1200 logements qui sont sur le point d'être achevés et il ne manque que l'aménagement extérieur. En marge de cette visite, nous nous sommes approchés du responsable du projet M. Khatir Amine et l'entrepreneur M. Hadj Sallah Mohand, avec qui nous avons suivi le déroulement des travaux d'aménagement, lesquels, à titre de rappel, sont en avance par rapport au délai qui est de 6 mois et ce, grâce au professionnalisme de l'entreprise en question. La quatrième étape fut le projet des 600 logements de la cité Essaada et HCLM. C'est une opération qui s’inscrit dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire. Sur place, le wali a exhorté les responsables à terminer dans les meilleurs délais les travaux d'aménagement afin de permettre de reloger les familles recensées dans ce cadre. A titre de rappel les 600 unités ont été réalisées par l’entreprise chinoise BLCC. Le wali a achevé sa tournée inspection par le projet des 1900 logements ‘’AADL’’, confié à une entreprise turque. Avant de quitter les lieux, M. Seif El Islam Louh a invité les partenaires à déployer plus d’efforts pour éviter tout retard. A Lotfi

SAIDA : LE WALI LORS DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L'ARBRE : " Encourager la création des pépinières "

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l'arbre, le wali Seif El-Islma Louh accompagné d'un nombre important de responsables dont celui de la conservation des forêts, des élus et du mouvement associatif, s'est rendu au niveau de la plage rouge située en plein centre-ville du chef-lieu de wilaya. Par : A.Lotfi Avant de visiter les différents stands d’exposition de nombreuses espèces de plants, le chef de l’exécutif a eu à écouter des explications des responsables concernés sur la gestion forestière et les moyens qui sont mis en exploitation pour la préservation de cette richesse naturelle. M. Seif El-Islam Louh a visité également d’autres espaces dédiés aux produits réalisés à partir des ressources florales. Profitant de cette journée mondiale de l’eau, le wali a déclaré en s'adressant aux investisseurs pour les sensibiliser sur la question et mettre en exergue les efforts déployés par l'Etat pour la promotion et la préservation de cette richesse naturelle. Il ajoute :"Le moment est venu pour encourager l’investissement dans la réalisation de pépinières.".En lançant un appel aux investisseurs, le wali essaie de faire comprendre son message à travers lequel il explique que l'arbre reste un être vivant qui, non seulement, embellit notre environnement mais aussi un créneau juteux pour toute personne qui voudrait se lancer dans son exploitation. Il permettra aussi de créer de nombreux emplois et participera au développement du pays. M. le wali a invité tous les responsables notamment ceux de la conservation des forêts à ouvrir les portes à toute personne qui a l'intention d'investir dans les pépinières. Par ailleurs, le chef de l’exécutif a donné le coup d'envoi pour le reboisement de tous les quartiers du chef-lieu de wilaya et des autres communes. Avant de rejoindre le siège de la wilaya, M. Louh a mis sous terre un arbuste afin de donner l’exemple en la matière.

ÉLECTIONS LOCALES : Le FLN dans le doute

Tout ce qu'on peut avancer concernant la campagne électorale qui s’est clôturée hier dimanche à minuit, c’est qu’elle est passée dans la plus totale timidité contrairement aux précédentes échéances électorales. Pour le doyen des partis le FLN, de sérieux problèmes ont été posés lors de la confection des listes, ce qui a engendré des conséquences négatives sur le déroulement de la campagne électorale. D’autant plus que plusieurs cadres et militants du parti se sont vus écartés des listes pour des raisons que tout le monde sait. Il n’est un secret pour personne les tergiversations et autres manœuvres dans les coulisses qui ont abouti à la propulsion de certaines candidatures inattendues au détriment des véritables militants. Ces manières de faire ont influé négativement sur la suite des événements notamment la campagne électorale aussi morose que terne. Pour le rendez-vous du 23 novembre 2017, le FLN s'est contenté d'organiser un meeting animé par un membre du bureau national au niveau du théâtre régional ‘’Sirat Boumedienne’’. Selon des estimations, le FLN n’obtiendrait pas des résultats au-delà de ceux obtenus lors des législatives du 4 mai dernier. .A Lotfi

SAIDA : NOUVEAU CENTRE DE FORMATION DE FOOTBALLEURS Le wali reçoit Rabah Saâdane

Comme il a été annoncé par le Président de la Fédération Algérienne de Football (FAF) M. Kheireddine Zetchi, à la suite de son intronisation à la tête de cette institution en mars 2017, quatre centreS de formation d’élites sportives en football, seront réalisés sur le territoire nationale à travers les quatre régions, Nord, Sud , Est et Ouest. Pour cette dernière, le choix a été porté sur la wilaya de Saïda. Par : Lotfi Dans ce contexte, une équipe chargée par le Président de la FAF à sa tête l’ex entraineur national des verts et actuel Directeur technique national, a été reçue par le wali Seif El-Islam Louh à l’effet de discuter du choix de l’implantation de l’assiette devant servir à la réalisation du nouveau centre de formation. Le DTN était accompagné des Directeurs, de la Jeunesse et des Sports, et de l’Urbanisme et de la construction de la wilaya de Saïda, du Président de la ligue régional de football et celui de la ligue de wilaya de Saïda et d’autres figures emblématiques du football à l’image de M. Abdelkrim Benaouda sélectionneur auprès de la FAF. Les éléments d’information en notre possession relatifs à ce dossier font état du choix de l’assiette devant servir d’implantation du nouveau centre. Cette structure destinée aux futurs footballeurs sera érigée dans l’agglomération d’Ain-Zerga dans la commune de Rebahia, commune située à quelques encablures du chef-lieu de la wilaya de Saïda. Si toutes les démarches avancent à pas de géant sans aucune difficulté du point de vue administratif où toutes les facilités ont été accordées, croit-on savoir par le wali Louh, il n’en demeure pas moins que la polémique enfle au sujet de la gestion et la prise en charge de ce nouveau centre. Les spéculations et les folles rumeurs vont bon train. Selon certaines indiscrétions, des manœuvres sont opérées ici et là par des groupes d’intérêt dans la perspective d’avoir la gestion de cette nouvelle structure. En tout état de cause et quelque soit les circonstance, cette nouvelle infrastructure sera d’un apport considérable pour la wilaya et toute la région de l’Ouest du pays. Le choix de la wilaya de Saïda, selon certains observateurs ayant pignon sur rue, n’est pas du tout fortuit, celle-ci possède des atouts qui lui ont permis d’être retenue dont nous citons la richesse hydrique et la position géographique qui lui confère le statut de wilaya des hauts plateaux. Les citoyens en général et les sportifs en particuliers attendent avec impatience la réalisation de ce nouveau pôle sportif qui contribuera sans nul doute dans le développement du sport national et du football en particulier

GARE ROUTIERE SANS ECLAIRAGE : Plus de 45 milliards de centimes débloqués et des interrogations !

La réalisation de la station routière inter-wilayas située à la sortie de Saida en allant vers la wilaya de Tiaret a englouti une enveloppe financière qui dépasse 45 milliards de centimes, toutefois, elle enregistre encore un manque flagrant d'éléments du cahier de charges. Le visiteur qu arrive pour la première fois au niveau de la station en question pense qu'il est dans une gare datant de l’ère coloniale. Elle s'étend sur des dizaines d'hectares, un espace dépourvu de toutes les commodités, ni espace vert, ni caméras de surveillance, ni hygiène, encore moins l’éclairage extérieur. Et pourtant, des dizaines de milliards de centimes ont été consentis, mais en vain. La nuit c'est l'obscurité . Les voyageurs sont souvent livrés à eux-mêmes, la peur est présente à tout moment et les risques de plus en plus inquiétants. Pas de taxis, un endroit déshérité, aucun moyen de transport pour se rendre chez soi ou chez des proches. Le client est obligé de passer la nuit sous un froid glacial avec la peur au ventre. La station en question a été inaugurée en 2011 seulement, manque de tout. A Lotfi

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar