Tue09182018

Last updateTue, 18 Sep 2018 6pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Tlemcen

Régions Info

UNIVERSITÉ ‘’ABOU BEKR BELKAID’’ : 4ème journée d’étude sur les ‘’ portées et limites des différentes méthodes quantitatives dans l’analyse institutionnelle’’

La Faculté des Sciences Économiques, Commerciales et des Sciences de Gestion de l’Université ‘’Abou Bekr Belkaid’’ de Tlemcen organise sa 4ème journée d’étude sur le thème ‘’Portée et limites des différentes méthodes quantitatives dans l’analyse des institutions’’ le 04 mai 2016, comme l’indique son site internet. L’objectif de cette journée d’étude, est de mener une réflexion sur l’usage et l’impact des méthodes quantitatives dans l’analyse institutionnelle. D’abord dans ses avancées théoriques, ensuite ses applications, dans le contexte algérien, ce qui nous renvoie aux axes suivants :- L’apport des méthodes quantitatives dans l’analyse institutionnelle, les méthodes quantitatives et l’évaluation des politiques de développement. Il est également mentionné qu’un développement considérable de l’utilisation des méthodes quantitatives (économétrie, analyse des données, recherches opérationnelles ….) dans le domaine des sciences économiques et des sciences de gestion, et qui est utilisé depuis les années cinquante tout en précisant que Ces méthodes sont maintenant généralement reconnues et abondamment utilisées dans plusieurs domaines et champs scientifiques. Les meilleures communications seront publiées dans la revue du laboratoire ISSN2335-1845, Rappelons que cette journée est encadrée par un comité d’organisation et un comité scientifique composé de professeurs universitaires. A.Benlebna

CONSEIL INTERNATIONAL DE COORDINATION DU PROGRAMME DE L'ORGANISATION ONUSIENNE SUR L'HOMME ET LA BIOSPHÈRE : Une réserve forestière naturelle intégrée au réseau mondial de l’Unesco

Les monts de Tlemcen, une réserve forestière naturelle, viennent d'être intégrés au réseau mondial des réserves de biosphère de l'Unesco, lors d'une réunion du Conseil International de Coordination du programme de l'organisation onusienne sur l'homme et la biosphère. Cette décision a été favorablement accueillie par les responsables concernés, à leur tête le directeur du parc national de Tlemcen, qui considère que ce classement est "un acquis national de plus qui couronne des années d’efforts déployés par les services techniques qui ont soumis ce projet au Conseil de l’Unesco depuis 2010". Kazi Saïd a fait observer que l'instance qu'il dirige a toujours positivement répondu aux réserves exprimées par le Conseil. "Notre intégration au réseau de l’Unesco est une certification internationale qui nous honore d'une part et que c’est un nouveau pas de franchi qui nous incite à plus de travail pour protéger nos forêts et les promouvoir". "Cette mise en relation avec ce réseau international signifie que nous pourrions bénéficier d'importants programmes pour une meilleure exploitation de ce patrimoine", a-t-il ajouté, rappelant que le parc national de Tlemcen est devenu, en 2010, membre du réseau mondial des forêts pilotes, dont le siège est basé au Canada, englobant de nombreuses forêts à travers le monde. Ce réseau s'appuie sur le mouvement associatif et les collectivités locales et les instances officielles des pays concernés pour créer des espaces en lien avec le patrimoine forestier, pour une bonne gouvernance. Réagissant à l’annonce de l’intégration de la réserve de la forêt des monts de Tlemcen au réseau de l’Unesco, le conservateur des forêts de la wilaya, Mohamed Doumi, a estimé que cette décision permettra de créer une parfaite symbiose entre l’homme et son environnement, pour une meilleure exploitation des ressources naturelles, selon une politique de proximité en lien avec les riverains pour assurer créer un certain équilibre et un développement durable des espaces. Cette opération a pour but également, a ajouté le même responsable, de créer une passerelle et un partenariat entre les pays concernés pour réaliser de grands projets visant à la promotion des forts et une gestion durable des ressources naturelles. Le même responsable a fait remarquer que "la forêt permet à la société d’initier diverses activités économiques rentables telles que l'écotourisme, l'élevage, l'apiculture, la culture du liège et l'industrie pharmaceutique. D’où l’intérêt de la préserver et de la protéger pour ne pas rompre un équilibre trop souvent fragile".

ACTIVITÉS DOUANIÈRES : Saisie de 500 Kg de kif traité

Dans le cadre de la prévention et la lutte contre la drogue sous toutes formes, et exploitant une information qui leur est parvenue, les éléments de la brigade régionale des douanes de la lutte contre la drogue de Tlemcen ont découvert et saisi une quantité de cinq cents (500) kg de kif traité répartis à travers 20 Colis, et ce au cours d’une mission de ratissage à travers la zone dite «Oued- El-Aounia» dans la localité Oued Kaddour relevant administrativement de la daïra de Maghnia, et située sur la bande frontalière. La drogue a été découverte enfouie dans une fosse traditionnelle où l’on stocke du blé et de l’orge, un abri traditionnel pour préserver les céréales récoltées. La valeur de cette quantité de drogue est estimée à un montant de 30.000.000 dinars tandis que l’amende douanière est d’un montant de 300.000.000 dinars. A.Benlebna

BAB-EL-ASSA : Saisie de 120 kg de kif traité et 1100 cartouches de cigarettes

Les éléments du 19ème groupement des gardes-frontières de la Gendarmerie Nationale de Bab-El-Assa, chef-lieu de daïra frontalier avec le Maroc, et distante d’une centaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya de Tlemcen, ont, au cours d’une patrouille de pédestre de contrôle et de surveillance effectuée sur la bande frontalière, ont saisi 120 kg de kif traité répartis dans 08 colis, au lieudit ‘’El-Makabra’’. Et dans la même journée, ils ont confisqué par ailleurs, une quantité de 1100 parquets de cartouches de cigarettes, dans un lieu près de la frontière connu sous le nom de ‘’ Echeraga’’. Des missions similaires se sont poursuivies à la recherche d’autres produits prohibés et mettre hors d’état de nuire les auteurs de contrebande. A.Benlebna

HENNAYA : Découverte et Saisie de 3,5 kg de kif traité

Dans le cadre de la prévention et la lutte contre la drogue, les éléments de la brigade des douanes d’Ouled-Mimoun, relevant de l’inspection divisionnaire des douanes de Tlemcen ont découvert et saisi, une quantité de 3,5 grammes de kif traité, répartie entre 03 petits colis, dissimulés et transportés à bord d’un véhicule automobile de marque « Renault Laguna ». Cette marchandise a été saisie , lors d’une mission d’embuscade tendue à l’encontre des dealers et narcotrafiquants, au niveau de l’entrée de la localité «Ouled Riah», dans la daïra de Hennaya, wilaya de Tlemcen. La valeur de la marchandise de la drogue et du moyen de transport saisi est estimée à une valeur d’un montant de 660.OOO dinars tandis que l’amende douanière est d’un montant de 6.600.000,00 dinars. A.Benlebna

OUVERTURE D’UN COLLOQUE INTERNATIONAL : ‘’ Le phénomène de la drogue, ses conséquences et les moyens de lutte à mobiliser’’ au menu

Les travaux d'un colloque international sur "le phénomène de la drogue, ses conséquences et les moyens de lutte à mobiliser", ont débuté samedi à Tlemcen en présence du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh. Cette rencontre enregistre la participation de 1.000 experts, chercheurs et cadres des secteurs de la justice, de la sécurité et de la santé représentant 13 pays arabes, d’Europe et d’Amérique, en plus de l’Algérie et des délégués d’organisations mondiales versées dans la lutte anti-drogue. Cette rencontre a pour but d’étudier les moyens de lutte les plus efficaces contre le phénomène des stupéfiants par le biais du tarissement de ses sources, le démantèlement des réseaux des narcotrafiquants et la lutte contre la consommation et la commercialisation des drogues, a précisé le président du comité d’organisation du colloque. Elle vise également le renforcement de la coopération internationale pour mettre en place des centres pour initier des études prospectives permettant de cerner les facteurs contribuant au développement de ce problème transfrontalier. La séance d’ouverture de cette rencontre, organisée par le barreau de Tlemcen, en collaboration avec l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie et la wilaya de Tlemcen, s’est déroulée en présence du Général Tahar Othmani, Commandant du 2ème Groupement régional de la Gendarmerie nationale d’Oran, de l’inspecteur régional de la police, le contrôleur de police Mohamed Ouahrani, du wali de Tlemcen et du vice-président du barreau de Tlemcen. Deux interventions ont été données dans la matinée, celle du Directeur de l’Office central français de répression des stupéfiants, Thierry François, sur les "Orientations et défis du trafic des stupéfiants aux niveaux local et régional", et celle du Directeur de l’Institut international du droit des Emirats Arabes Unis, le Dr Ibrahim Hassan El Mella, sur "les conséquences de la drogue sur la sécurité, la santé publique et le développement durable". Plusieurs sujets seront abordés lors de ce colloque, comme "le tarissement des sources d’approvisionnement en stupéfiants et en psychotropes", "la lutte contre l’offre et la demande en matière de stupéfiants", "Les groupes terroristes et les revenus issus du commerce de la drogue". R.R

PORT DE GHAZAOUET : Arrestation d’un passager transportant des équipements militaires à bord de son véhicule

Au cours de la mission de contrôle des passagers d’un bateau en provenance d’El-Almeria (Espagne) effectuée jeudi dernier au niveau du port de Ghazaouet, dans la wilaya de Tlemcen, les éléments de la Police de l’air et des Frontières ont découvert à bord d’un véhicule de marque Peugeot Expert, une quantité d’équipements militaires composée de souliers de type rangers, casquettes, torche, gourde, des clous, des fils électriques et des effets vestimentaires. Le mis en cause a été immédiatement arrêté et soumis à l’enquête d’usage avant d’être présenté par devant l’autorité judiciaire territorialement compétente. A.Benlebna

Arrestation des présumés auteurs du crime : Le corps sans vie d’un sexagénaire découvert enterré dans un jardin à Hennaya

La population de la ville de Hennaya, distante d’une douzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya, a été secouée par la dramatique nouvelle qui s’est répandue telle une trainée de poudre, dans la journée d’avant d’hier, faisant état de la découverte du corps sans vie d’un sexagénaire enterré dans un jardin d’une habitation implantée dans la cité ‘’Larbi Ben M’hidi’’. Selon les premiers éléments en notre possession, la victime aurait été assassinée à l’aide d’une arme blanche. Sitôt alertés, les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de daïra de Hennaya et sur instruction de l’autorité judiciaire territorialement compétente, ont procédé aux premières constatations en coordination avec leurs collègues de la police scientifique. Le corps de la victime a été exhumé pour être transporté à la morgue de l’hôpital de Tlemcen pour une autopsie médico-légale qui permettra aux enquêteur de déterminer les circonstances de ce crime crapuleux. Selon les informations recueillies, la victime serait originaire de la ville de Constantine et serait venue à la ville de Hennaya dans le but d’acheter une habitation. Aussi, selon la même source, une somme importante d’argent que portait sur lui la victime aurait disparue. Le mobile du crime selon toujours la même source, serait l’argent que transportait la victime. Cette affaire a jeté de l’émoi au sein de la population de Hennaya, et de la wilaya de Tlemcen et celles des régions limitrophes. Les mis en cause arrêtés ont été, après leur audition, présentés par devant le Procureur de la république près tribunal de première instance compétent qui les a placés sous mandat de dépôt avant de défiler devant le magistrat instructeur en charge de l’affaire pour répondre du mobile de leur acte odieux. A. Benlebna

PRÉVENTION CONTRE LA TOXICOMANIE : Campagne de sensibilisation dans les résidences universitaires

Les participants à une journée d'étude sur les préjudices causés par les drogues ont insisté, mardi à Tlemcen, sur la l’importance de la sensibilisation au niveau des résidences universitaires pour permettre aux étudiants de se prémunir contre la toxicomanie. Le directeur des œuvres sociales de l'université de Tlemcen a souligné que les actions de sensibilisation doivent montrer les préjudices causes par l'usage des drogues sur la sante et la societe.La toxicomanie, a ajouté Boukhlikha Farouk, incite aux crimes et conduit à l'inertie des forces juvéniles constituant, de ce fait, un handicap pour la société. Pour faire face à ce fléau ravageur, la direction des œuvres sociales de l'université de Tlemcen a décidé, selon ses responsables, que le slogan de cette année universitaire soit placé sous le signe "Non à la drogue...Sans elle, ma vie sera meilleure", indiquant que le programme tracé comprend plusieurs manifestations sportives et culturelles, outre l'organisation d'une caravane de sensibilisation sur ce sujet au niveau des résidences universitaires. L'universitaire Belaïd Farid de Tlemcen a indiqué, dans son intervention, que le but assigné à cette rencontre est d'ordre préventif, pour protéger des innocents contre les vendeurs de ces poisons qui ne cherchent que le gain facile au détriment de la santé publique et de l'économie nationale. Il a, au passage, appelé à faire la distinction entre les vendeurs de la mort qui méritent une sanction maximale et les consommateurs et les victimes parmi ceux qui ont été floués et qui nécessitent un traitement approprié. Pour sa part, le représentant du groupement régional de Gendarmerie nationale a indiqué que ses services ont saisi, durant l'année 2015 au niveau de la wilaya de Tlemcen, plus de 33.457 kilos de kif traité, de 10.702 comprimés psychotropes et de 195 grammes de cocaïne. Il a ajouté que les services de la Gendarmerie nationale ont traité, durant la même année, 229 affaires en rapport avec le trafic de drogue impliquant 290 individus. Les participants dont des juristes, des éducateurs, des imams ont, au terme de cette rencontre, insisté sur la nécessité d'une prise de conscience par la société civile et de la conjugaison des efforts au niveau des espaces de jeunes, à travers des programmes ciblés et autres activités ludiques, afin de lutter contre l'oisiveté et la toxicomanie dans laquelle se démêlent de nombreux jeunes. Cette rencontre a été organisée par la direction des œuvres sociales de la wilaya de Tlemcen en partenariat avec des instances publiques concernées dont les corps de sécurité, les Douanes, la santé et l'assemblée populaire de wilaya.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar