Sat09222018

Last updateTue, 18 Sep 2018 10pm

Back You are here: Home ACTUALITES NATIONALES Travel Tips

Ouest-Info

L'APN célèbre le 40e anniversaire de la diplomatie parlementaire

La commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté de l'Assemblée populaire nationale (APN) a célébré dimanche le 40e anniversaire de la diplomatie parlementaire (1977-2017) par une cérémonie au cours de laquelle l'expérience algérienne et les acquis réalisés en la matière depuis la première législature ont été mis en avant. La cérémonie s'est déroulée au Centre international de conférences (CIC) Abdelatif-Rahal en présence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du président de l'APN, Saïd Bouhadja, du président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, de membres du Gouvernement, du secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), de représentants du corps diplomatique et de membres des deux chambres du Parlement. Dans une allocution à cette occasion, M. Bouhadja a indiqué que le "rôle de la diplomatie parlementaire s'est renforcé en tant que priorité du pouvoir législatif à la faveur de sa constitutionnalisation en 2016 qui est venue couronner le projet de réformes politiques globales initié par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika." Il a précisé que l'intérêt accordé par l'APN à la diplomatie parlementaire "s'est accru après sa constitutionnalisation", appelant à "développer et à renforcer les mécanismes d'action par une stratégie plus dynamique et plus efficiente d'interaction parlementaire bilatérale et multilatérale". La diplomatie parlementaire "soutient la diplomatie officielle et prône les mêmes valeurs, constantes, positions et objectifs de notre Etat", a soutenu le président de l'APN, insistant sur le fait qu'"elle ne saurait contredire la politique extérieure de l'Etat car elle sert ses priorités". Après avoir mis en avant la reconnaissance internationale de la performance de la diplomatie algérienne dont l'action repose sur des principes et des idéaux et non pas sur des agendas étroits", il a affirmé qu'elle a "fait montre d'un niveau élevé de sagesse et de clairvoyance à l'égard de nombreuses questions complexes en privilégiant le dialogue, notamment dans certains contextes régionaux qui posent des défis sécuritaires en raison de l'accroissement des activités d'organisations terroristes. M. Bouhadja a en outre réaffirmé que "la question palestinienne, la question du Sahara occidental et l'instauration de la paix au Mali et en Libye sont des priorités pour la diplomatie algérienne qui est soutenue par l'action parlementaire en faveur du droit des peuples à l'autodétermination. Le président de l'APN a annoncé "la création de 54 groupes d'amitié parlementaires dans les semaines à venir pour renforcer les liens d'amitié et les relations de coopération et de solidarité. De son côté, M. Medelci a évoqué le concept de la diplomatie parlementaire consacrée par la Constitution amendée dans son 114e article en vue d'impulser la diplomatie algérienne, affirmant que l'Algérie est devenue "la capitale de la justice internationale", grâce à ses efforts diplomatiques, annonçant qu'elle "abritera la 50e session de la Conférence internationale de la justice constitutionnelle en 2020". Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a salué dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du département, Noureddine Ayadi, les "importantes réalisations accomplies par la diplomatie algérienne depuis le déclenchement de la révolution", ajoutant que "grâce à la clairvoyance du président de la République, elle a prouvé la pertinence de son approche pour les gestion des crises graves en adoptant les solutions politiques et pacifiques comme unique option de règlement de nombreuses questions conformément aux principes de sa politique extérieure". "La communauté internationale a salué l'efficacité de l'approche internationale quant à la stratégie multidimensionnelle adoptée en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent", a-t-il rappelé. M. Messahel a en outre indiqué que le "rôle de la diplomatie parlementaire s'est renforcé ces dernières années notamment avec l'intensification de la coopération internationale et la multiplicité des questions inscrites dans l'agenda international", soulignant qu'"elle a impacté notre politique extérieure et constitue désormais un outil important pour dynamiser les questions politiques, économiques, sociales et sécuritaires qui intéressent la Nation algérienne". Evoquant les nouveaux amendements de la révision constitutionnelle, le ministre a rappelé qu'ils "ont permis l'élargissement des rôles diplomatiques des deux chambres du parlement de manière à consacrer la place de l'Algérie au sein de la communauté parlementaire internationale". La nouvelle Constitution, selon M. Messahel, a consacré la "démocratisation diplomatique du Parlement en conférant un caractère participatif au système diplomatique algérien dans une approche qui exprime les attentes et les aspirations des Algériens". Il a réaffirmé, par ailleurs, la volonté du ministère des Affaires étrangères de renforcer la cohésion entre la diplomatie officielle et la diplomatie parlementaire". Le ministre a réitéré le "soutien de l'Algérie au peuple palestinien et à sa cause juste pour le recouvrement de tous ses droits légitimes dont l'édification d'un Etat indépendant avec Al-Qods comme capitale". Le président de la commission des Affaires étrangères, de la coopération, et de la communauté à l'étranger, Abdelhamid Si Afif, a affirmé dans son intervention que la diplomatie parlementaire, a acquis un rôle prépondérant et influent au niveau international grâce à la politique extérieure efficace de l'Algérie sous la direction du Président de la République qui lui a permis de recouvrer la place qui lui sied dans le concert des nations". Lors de cette cérémonie, une exposition de photos et de documents sur les différentes activités de la diplomatie parlementaire a été organisée outre la projection d'une vidéo évoquant les stations historiques importantes de cette dernière. r.n

Medelci prend part aux travaux de la Commission européenne pour la démocratie par le droit

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci participe, à partir de jeudi, aux travaux de la 113ème session de la Commission européenne pour la démocratie par le droit, aussi appelée "commission de Venise", a indiqué un communiqué du Conseil constitutionnel. Les travaux de cette session qui se tient à Venise en Italie et qui s'étaleront jusqu'au 9 décembre, "portent sur des questions relatives aux développements constitutionnels et législatifs". Il sera question également de débattre de la conférence scientifique sur "la femme et le marché de l'emploi, que le Conseil constitutionnel avait organisé les 7 et 8 novembre dernier en collaboration avec la Commission de Venise, à la lumière des derniers amendements de la Constitution initiés en 2016 par le Président de la République M. Abdelaziz Boteflika", a ajouté la même source. aps

Lutte contre la pollution : des mesures prévues par le projet de loi de finances 2018

Des mesures fiscales sont prévues dans l'avant-projet de loi de finances 2018 pour renforcer la lutte contre la pollution provenant des déchets ménagers et industriels, a indiqué samedi à Alger la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Mme Fatma Zohra Zerouati. Intervenant lors de la réunion des cadres de secteur de l'environnement et des énergies renouvelables, la ministre a relevé que le maillon faible résidait, entre autres, dans la non collecte par les communes de la totalité de la fiscalité liée à la gestion des déchets, précisant que ce dysfonctionnement de recouvrement fiscal par les collectivités locales affectait la qualité de leur gestion des déchets. Dans ce cadre, elle a avancé qu'il y aurait "du nouveau" dans l'avant-projet de loi de finances 2018 à travers des dispositions élaborées en consultation avec tous les secteurs concernés, en soulignant que le principe du "pollueur-payeur" sera consacré à travers ce texte. En présence des cadres de son secteur, de parlementaires et des représentants de la société civile, Mme Zerouati a fait savoir qu'une évaluation de son secteur avait été élaborée récemment, qui sera suivie par un programme lequel portera, selon elle, sur la prise en charge des organismes relevant du ministère de l'Environnement et des énergies renouvelables, qui sont considérés comme des outils techniques chargés de l'application de la politique environnementale retenue. Il est aussi question de développer les capacités institutionnelles à travers, notamment, la participation de tous les ministères concernés, des acteurs économiques et de la société civile, a-t-elle ajouté. Elle a également évoqué l'élaboration et l'exécution du programme national pour la gestion des déchets ménagers et assimilés ainsi que le plan d'action de gestion des déchets spéciaux. D'autre part, la ministre a fait part, à travers les constats effectués au quotidien par la société civile et les pouvoirs public locaux, "d'insuffisances regrettables" concernant la prise en charge de certaines thématiques environnementales étroitement liées au cadre de vie du citoyen, et ce, par rapport à la gestion des déchets ménagers et assimilés. Ces préoccupations "doivent constituer un impératif pour les missions qui vous sont assignées à même de les prendre en charge au quotidien à travers une approche collégiale et consultative et d'inter-sectorialité avec toute sa dimension locale", a-t-elle préconisé. S’agissant de volet relatif aux énergies renouvelables, la ministre a affirmé qu'il s'agissait d'un "défi majeur" pour le pays, ouvrant de nouveaux champs d'intervention et de mise en oeuvre et porteurs de dynamiques prometteuses que son département ministériel va conduire. Dans ce sens, elle a rappelé que le nouveau modèle de relance économique faisait référence à des approches nouvelles dans ce domaine, à savoir la gestion des grands écosystèmes, le développement de l'économie verte intégrant l'économie circulaire et constituant un levier de relance économique grâce au gisement des filières économiques de valorisation et de recyclage et constituant un "terreau fertile" pour les partenariats publics-privés. aps

Gaïd Salah visite mardi des établissements des transmissions et des systèmes d'information

Le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), effectuera, mardi, une visite de travail au niveau de certains établissements relevant de la Direction centrale des transmissions et des systèmes d'information, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Cette visite, qui entre dans le cadre du "suivi de l'exécution des programmes de développement des différentes composantes de l'Armée nationale populaire", sera une occasion durant laquelle le général de corps d'armée procèdera à "l'inauguration d'une usine de production de la fibre optique et des câbles à fibres optiques, ainsi que des chaines de montage des équipements radio et commutation", précise-t-on de même source. r.n

Gaïd Salah met l'accent sur l'impératif d'intensifier la lutte contre les résidus terroristes

Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) a mis l'accent, dimanche à Blida, au siège du Commandement de la 1ère Région militaire, sur "l'impératif de booster les efforts de la lutte contre les résidus terroristes afin d'extirper ce fléau à jamais de notre pays", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Pour ce faire, le général de corps d'armée a donné des orientations et des recommandations globales à caractère opérationnel et sécuritaire, après avoir assisté à une présentation du chef d'état-major de la Région portant sur les différentes questions sécuritaires prévalant sur le territoire de compétence, précise-t-on de même source. Cette présentation intervenait, au deuxième jour de la visite du vice-ministre de la Défense nationale à la 1ère Région militaire, et dans le cadre d'une réunion de travail avec le Commandement et l'état-major de la Région, en présence des commandants des secteurs opérationnels, leurs états-majors et les commandants d'unités de la Région. A l'entame de cette rencontre, le général de corps d'armée, accompagné du général-major Habib Chentouf, commandant de la 1ère Région militaire, a prononcé une allocution d'orientation portant sur l'importance de cette rencontre considérée comme étant "une halte d'évaluation et de revue des résultats concrétisés sur le terrain dans tous les domaines. "Vous me trouverez toujours assidu à poursuivre sur le terrain le niveau de préparation atteint par notre corps de bataille et les résultats obtenus grâce aux efforts soutenus déployés dans le domaine de la lutte antiterroriste", a affirmé Gaïd Salah. Le général de corps d'armée a ensuite exprimé sa "conviction bien ancrée" que les efforts consentis, avec le soutien et les orientations du président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, "dans le but d'optimiser l'expérience opérationnelle et d'imprégner les connaissances, les potentiels et les valeurs du travail de groupe qui doit être cohérent et complémentaire au sein de l'ensemble du corps de bataille de l'Armée nationale populaire, sont des efforts qui ont donné leurs palpables fruits et nets résultats". Ces résultats, a-t-il développé, sont reflétés par "le degré de l'aguerrissement et le niveau de l'état-prêt qui est désormais à la portée de nos forces armées avec toutes ses composantes, et ce, grâce à l'application stricte, efficace et concrète du contenu des programmes de préparation au combat, ou également pour la lutte antiterroriste dont les résultats positifs en témoignent". r.n

Ouyahia s'entretient avec son homologue russe

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia s'est entretenu mardi à Alger avec son homologue russe, Dmitry Medvedev, qui a entamé lundi une visite officielle de deux jours en Algérie.L'entretien, qui sera élargi aux délégations des deux pays, s'est déroulé en présence de membres du gouvernement. Plusieurs ministres se sont entretenus auparavant avec leurs homologues russes. Cette visite qui intervient après la tenue, en septembre dernier, de la 8e Commission mixte pour la coopération, sera une occasion pour les deux pays "d'approfondir et de consolider" leur dialogue stratégique et leur coopération multiforme qui reposent sur la déclaration de partenariat conclue à Moscou en avril 2001, sous la supervision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika et son homologue russe, Vladimir Poutine.

Bouteflika et Macron déterminés à conjuguer leurs efforts en vue d'extirper le terrorisme au Sahel

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue français, Emmanuel Macron, ont souligné jeudi dans un entretien "leur détermination commune pour conjuguer leurs efforts en vue d'extirper le terrorisme de la région du Sahel", indique vendredi la présidence de la République dans un communiqué. "Les présidents Abdelaziz Bouteflika et Emmanuel Macron "ont procédé à un échange de vue sur la situation en Libye et au Mali et ont souligné leur détermination commune pour conjuguer leurs efforts en vue d'extirper le terrorisme de la région du Sahel", précise la même source. "L'entretien a été l'occasion pour les deux Chefs d'Etat de souligner leur volonté de consolider les relations d'amitié et de coopération entre l'Algérie et la France", ajoute le communiqué. "Dans ce contexte, le président français, Emmanuel Macron, a confirmé son projet de visite en Algérie dans les prochaines semaines", note le communiqué de la présidence de la République. aps

Le ministre des Ressources en eau met place un dispositif contre les inondations

Le ministère des ressources en eau tient absolument à éviter les désagréments à la suite des orages d’été et autres inondations qui surviennent en cette période de la saison. Pour ce faire, le ministre, Hocine Necib a instruit les directeurs des ressources en eau de wilayas ainsi que les responsables des structures chargées de la gestion du service public de l’assainissement (ONA, SEAAL, SEOR, SEACO) de préparer un dispositif de prévention et d’intervention pour faire face au risque des inondations. Ainsi, le Ministre a exigé de ces responsables de procéder à des actions d’entretien et de curage des réseaux d’assainissement et ouvrages annexes tels qu’avaloirs, déversoirs d’eaux pluviales, déversoirs d’orages, et stations de relevage et de s’assurer du bon fonctionnement des équipements électriques, hydromécaniques et électromécaniques des stations de relevage. Sur le plan organisationnel, le Ministre a exhorté, selon un communiqué reçu à notre rédaction, les gestionnaires du service public de l’assainissement à «mobiliser les moyens d’intervention humains et matériels à même de faire face à d’éventuelles inondations». Concrètement, il s’agit de renforcer l’astreinte, de mettre à jour l’inventaire des points noirs, d’identifier les sites pour le pré-positionnement d’équipes d’intervention et de réactiver la taskforce de l’Office National de l’Assainissement, lit-on dans le communiqué. Le ministère est convaincu que ces actions entreprises pendant la saison estivale réduiront d’une «façon significative» les dégâts qui pourraient être occasionnés suite à des inondations provoquées par les premières pluies d’automne, caractérisées parfois par une forte intensité.

Algérie Poste : les principaux bureaux ouverts jusqu’à 19h 00 au Ramadhan

A la veille du mois sacré du Ramadhan, Algérie Poste tente de prendre ses dispositions pour répondre aux attentes de ses usagers. Ainsi et lors de son passage, lundi, sur les ondes de la radio nationale, son Dg, Abdennacer Sayah a assuré, en premier lieu, que le versement des pensions de retraite et le paiement des salaires auront lieu avant le mois de Ramadhan pour éviter la saturation des bureaux de postes durant la première semaine du mois sacré. Sayah affirme ensuite, que les principaux bureaux seront ouverts durant ce mois de 8:30 à 19:00, alors que les horaires de travail demeureront inchangées pour les autres bureaux (8:30 à 17:00), n'écartant pas l'éventualité d'assurer une permanence de nuit en cas de besoin. Par ailleurs, le Dg d’AP a confirmé l'ouverture nocturne des principaux bureaux durant la dernière semaine du Ramadhan. A un autre plan, Sayeh a fait état de près de 2 millions de demandes de carte monétiques "Edahabia" enregistrés, jusque-là. «Un chiffre quasiment assuréavec le lancement, la semaine dernière, d'une opération de distribution d'envergure au niveau national des cartes disponibles » a-t-il précisé. Rappelant que l’élaboration de cartes de paiement électroniques s'inscrivait dans le cadre de la politique de l'Etat visant la numérisation de l'économie nationale, il a avancé à fin juin l’échéance la mise en service de ces cartes, afin de «permettre aux citoyens de retirer une somme allant à 50.000 dinars, à condition de désactiver les anciennes cartes durant la même période», dira-t-il. S’agissant de la vétusté des DAB, le premier responsable de la Poste a annoncé l'acquisition et le montage de 600 nouveaux distributeurs, mettant l'accent sur le mécanisme mis en place au niveau de la Direction générale, chargée de contrôler la liquidité au niveau des distributeurs automatiques, à travers un centre de suivi chargé de contacter les receveurs des bureaux de poste afin de remédier à tout manque. Enfin, et en vue d'améliorer les prestations du secteur, Sayah a déclaré qu’il a été procédé récemment à l'introduction du service SMS pour l'opération de retrait. Une mesure qui vise, à ses yeux à dénoncer et à éviter d'éventuelles opérations de vol, rassurant, dans la même veine, les clients qu' «ils pourront à partir d'octobre suivre assidûment les lettres recommandées et express ou les colis, grâce à un nouvel avantage s'inscrivant dans les nouvelles prestations que le secteur veille à garantir», a-t-il indiqué. r.n

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar