Mon12112017

Last updateSat, 09 Dec 2017 4pm

Back You are here: Home ACTUALITES NATIONALES Getaways

Ouest-Info

ALGERIE -FRANCE : Onze accords de coopération signés à Paris

Onze accords de coopération entre l'Algérie et la France ont été signés jeudi à Paris, en présence des Premiers ministres des deux pays, Ahmed Ouyahiaet Edouard Philippe, à l'issue de la 4e session du Comité intergouvernemental de haut niveau(CIHN).Les onze accords concernent les secteurs de l'économie, de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle, de la santé, des PME et de la Culture.Les deux parties ont conclu, dans le cadre du partenariat stratégique voulu par les hautes autorités des deux pays, une convention de partenariat relative à la création de filières de formation d'excellence des métiers de l'énergie, de l'électricité et des automatismes industriels. Dans la même optique, une déclaration d'intention a été signée par le Groupe PSA-Peugeot, le ministère algérien de la Formation et de l'Enseignement professionnels et le ministère français de l'Education nationale, portant création, à Oran, d'un centre de formation pour les métiers de l'automobile.Sur le plan de l'enseignement supérieur, les deux pays ont convenu d'une convention cadre relative au à la recherche-formation et la recherche sur la langue française et les expressions francophones (LaFEF).Ce réseau, créé par convention passée le 4 décembre 2011 entre les deux pays, prend la suite du programme intergouvernemental Ecole doctorale algéro-française de Français (EDAF) dans le cadre d'une formation diplômante (magistère et doctorat) pour l’encadrement universitaire algérien.Dans le même contexte, une autre convention cadre a été conclue concernant le réseau mixte des écoles (RME), qui compte parmi ses membres 16 écoles nationales supérieures algériennes, 15 écoles préparatoires algériennes et 7 écoles françaises d’ingénieurs.Le RME vise la professionnalisation des écoles nationales supérieures algériennes grâce à la mise en réseau avec des écoles françaises d’ingénieurs.Deux autres accords dans le domaine de la santé ont été signés. Il s'agit d'un protocole d'accord entre le groupe Sanofi Pasteur et le groupe Saïdal pour la production de vaccins et d'un accord pour la production de produits oncologiques et de santé familiale en Algérie par le laboratoire Ipsen, dont des médicaments sont présents dans plus de 115 pays à travers le monde.Au plan culturel, trois accords ont été signés entre l'Algérie et la France. Il s'agit de la reconduction de la convention entre les Centres nationaux du livre (CNL) des deux pays pour la période 2018-2020, d'un accord de coopération entre l'Institut supérieur des métiers des arts du spectacle d'Alger (ISMAS) et l'Ecole régionale d'acteurs de Cannes (ERAC), un établissement de formation supérieure au métier de comédien, et d'une convention annuelle d'application entre l'ISMAS et l'ERAC pour la période 2017-2018.Sur le plan des Petites et moyennes entreprises (PME), un protocole de coopération a été passé entre le Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja (CEIMI) et la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME Auvergne Rhône-Alpes).Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a co-présidé jeudi à Paris avec son homologue français, Edouard Philippe, les travaux de la 4e session du CIHN. Il est accompagné d'une délégation composée de plusieurs membres du gouvernement. aps

Commerce et investissements en Afrique : Messahel souligne à Washington l’importance à accorder aux infrastructures de base

Le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel a souligné vendredi à Washington, le besoin de soutenir les efforts consentis par le continent africain dans le domaine des infrastructures de base, mettant en relief leur rôle fondamental dans la stimulation et la facilitation du commerce et de l’investissement. Dans le cadre de sa participation à la réunion ministérielle sur la sécurité, la gouvernance, le commerce et l’investissement à Washington, M. Messahel a rappelé, à cet égard, l’importance de la réalisation de la Route Transsaharienne qui reliera, dès 2018, Alger à Lagos au Nigeria, dans le désenclavement des pays du Sahel et du développement économique de toute l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Est. Il a également souligné l’apport attendu de projets similaires, dont la réalisation se poursuit avec les moyens propres de la région, tels que la liaison fibre-optique Alger-Lagos et le gazoduc qui reliera le Nigeria et l’Algérie. M. Messahel a invité les Etats-Unis, pays dont le développement a reposé sur la promotion des infrastructures, notamment des réseaux routiers et de chemins de fer, à accompagner l’Algérie dans cette voie, laquelle aura des retombées positives sur le commerce intra-africain, le commerce extérieur de l’Afrique, ainsi que le développement du continent en général.

MDN : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection mercredi à la 5ème Région militaire

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP) effectuera à partir de mercredi une visite de travail et d'inspection à la 5ème Région militaire, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Cette visite sera "une opportunité durant laquelle le général de corps d'Armée aura à inspecter quelques unités, inaugurer certaines installations et tenir des réunions d'orientation avec les cadres et les personnels de la Région", précise le communiqué. aps

Le Musée central de l'Armée baptisé du nom de l'ancien président de la République, le défunt Chadli Bendjedid

Le Musée central de l'Armée (Alger) a été baptisé dimanche du nom du défunt moudjahid et ancien président de la République, Chadli Bendjedid, dans le cadre de la commémoration du 63e anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution nationale. Coïncidant avec le 33e anniversaire de l'inauguration de Musée, la cérémonie a été présidée par le commandant de la première région militaire, le général major Habib Chentouf, en présence des membres de la famille du défunt Chadli Bendjedid, décédé le 6 octobre 2012 à Alger. Dans une allocution, le directeur du Musée central de l'Armée, le colonel Mourad Chouchane a indiqué que baptiser du nom de Chadli Bendjedid le musée "est un grand honneur pour l'ensemble du personnel et une grande responsabilité pour continuer à oeuvrer à la promotion et à la préservation de notre patrimoine, riche en hauts faits et gloires, et à sa consécration dans la mémoire collective". A cette occasion, le colonel Mourad Chouchane a repris un extrait de l'allocution du défunt Bendjedid, lors de l'inauguration de ce musée, le 1e novembre 1984, dans lequel il avait dit que "le Musée central de l'Armée est la mémoire de la lutte héroïque du peuple algérien tout au long de l'histoire et les générations présentes et futures se doivent d'y tirer les enseignements de l'histoire de l'Algérie, son épopée, ses sacrifices et ses valeurs nationales". Aps

Bensalah reçoit le vice-président de la commission des AE du sénat italien

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a reçu dimanche à Alger le vice-président de la commission des Affaires étrangères du sénat italien, Paolo Corsini, en visite officielle en Algérie. Les entretiens entre les deux parties ont porté sur les relations bilatérales et les voies et moyens de les renforcer, a-t-on indiqué auprès du Conseil de la nation. Par la suite, M. Corsini et la délégation qui l'accompagne ont été reçus par le président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la nation, Mohamed Tayeb El Askri. aps

Le FLN participe aux élections locales dans toutes les APC et APW

Le Secrétaire général du parti du Front de Libération Nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a annoncé lundi à Alger, la participation de sa formation politique aux élections locales du 23 novembre dans l'ensemble des Assemblées populaires de wilaya (48 APW) et Assemblées populaires communales (1541 APC) du pays. "Le FLN participera aux prochaines élections locales, à travers tout le territoire national, soit 48 APW et 1541 APC, ce qui témoigne de la force et de l'ancrage populaire du Parti", a affirmé M. Ould Abbès qui présidait une réunion regroupant les têtes de listes au niveau de la wilaya d'Alger. Il a ajouté que la participation du FLN au niveau des APC était en hausse (+5 listes) par rapport à 2012. Lors d'une conférence de presse en marge de la réunion, M. Ould Abbès a annoncé que la Commission nationale des candidatures "a reçu 55.000 dossiers de candidature dont 33.295 retenus pour les APC et 4.419 pour les APW", soulignant que 65% des candidats du parti étaient des universitaires, 25% de niveau moyen et 10% de niveau primaire. Les jeunes (25-45 ans) représentent 75% des candidats, contre 5 % pour les plus de 65 ans. "118 membres du Comité central du parti se sont portés candidats, dont 40 femmes", a-t-il ajouté, soulignant que sa formation "a respecté le quota légal consacré à la femme, dépassé dans certaines wilayas". Parmi les candidats, il a cité également "41 secrétaires de mouhafada et 10 présidents d'APC". La commission des recours au niveau du parti "a reçu des milliers de recours et procédé au traitement de ceux jugés recevables", a affirmé M. Ould Abbès qui a démenti "avoir subi une quelconque pression" au sujet de l'élaboration des listes. Il a également démenti "le recours à l'argent pour se porter candidat" sur les listes du parti, citant comme exemple l'exclusion de 2 candidats ayant recouru à ce moyen. "Les cadres chargés de l'examen des dossiers de candidatures n'ont pas le droit de se présenter à ces élections", a-t-il précisé. Répondant à une question sur "la véracité des informations circulant au sujet de certaines listes déposées par son parti après expiration des délais fixés par la loi" M. Ould Abbés a affirmé qu'il s'agissait d'informations erronées , ajoutant que le " FLN est soucieuse d'appliquer la Loi". S'agissant de la position de son parti quant à la campagne électorale du RND qui sera menée par son Secrétaire général, Ahmed Ouyahia, M. Ould Abbès a révélé que "le point commun entre le FLN et le RND est le programme du président de la République" précisant que "son parti est avec tous ceux qui soutiennent le Président de la République". M. Ould Abbès, a indiqué, par ailleurs, que son "parti accueillera favorablement les adhérents d'autres formations politiques pour peu qu'ils présentent leurs démissions de leurs partis et rejoignent le FLN en tant que militants", affirmant qu'"une réunion du Comité central sera tenue après les élections locales en vue de se concentrer sur les échéances". A rappeler que les candidats du FLN ont exprimé, à travers une motion lue lors de cette réunion, leur "soutien indéfectible au programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika ainsi que leur appui au secrétaire général du parti". aps

Baccalauréat : mise en place d'un "plan judicieux " pour faire face aux fuites des sujets

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh a annoncé dimanche à Alger la mise en place d'un "plan judicieux" de prévention et de lutte contre la cybercriminalité pour faire face aux fuites des sujets des épreuves du baccalauréat. Lors d'une visite au centre d'examen à l'Etablissement de rééducation et de réadaptation d'El Harrach, M. Louh a indiqué que ce plan permettait de faire face à toute fuite en temps réel grâce à l'identification de l'auteur. Il permet également à la justice de prendre immédiatement des mesures juridiques à l'encontre du fraudeur conformément à la loi, a-t-il précisé. Le ministre a en outre précisé que l'instance chargée de la prévention et de la lutte contre la cybercriminalité est présidée par un magistrat sous la tutelle du ministère de la Justice. Celle-ci a "travaillé depuis quelques semaine en collaboration avec les différents services de sécurité et des secteurs concernés à l'élaboration du plan en vue de garantir le bon déroulement de l'examen du baccalauréat selon les critères internationaux en vigueur", a-t-il souligné. Concernant les candidats des établissements pénitentiaires, le ministre a affirmé que leur nombre augmentait chaque année. Pour cette session, 3.710 détenus passeront l’épreuve du Baccalauréat contre 3.257 candidats l'année dernière, et ce, a-t-il dit, grâce au programme de formation dans le domaine de l'enseignement général et de l'enseignement professionnel tracé par le secteur de la Justice. aps

Wilayas déléguées : nouvelles lois consacrant la décentralisation avant fin 2017

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé lundi depuis El Menia que de nouvelles lois seront promulguées avant la fin de l'année en vue de consacrer la décentralisation de la prise de décision dans les wilayas déléguées. Lors d'une rencontre avec des élus locaux et des membres de la société civile au terme de sa visite de travail et d'inspection dans la wilaya déléguée d'El Menia, M. Bedoui a précisé que "plusieurs lois exécutives seront promulguées avant fin 2017 en vue de consacrer la décentralisation de la prise de décision dans les wilayas déléguées, qu'il s'agisse de la gestion financière ou administrative", ajoutant qu'une telle opération nécessite la conjugaison des efforts pour "être à la hauteur des décisions du président de la République relatives au soutien à ces wilayas". Aps

Le remaniement "profond" du Gouvernement, un souffle nouveau à la gestion des affaires du pays

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique, Ahmed Ouyahia, a indiqué vendredi à Alger, que le remaniement "profond" du Gouvernement opéré dernièrement par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est destiné à "injecter un souffle" nouveau à la gestion des affaires du pays. "Le profond remaniement du Gouvernement auquel vient de procéder le président de la République est sans doute destiné à injecter un souffle nouveau à la gestion des affaires du pays", a déclaré M. Ouyahia dans son allocution à l'ouverture des travaux de la 3ème session du conseil du RND, saluant "les efforts consentis par le Gouvernement sortant" et félicitant le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune et son staff à qui le RND " souhaite plein succès et assure de son soutien". Abordant la situation financière que traverse le pays, conséquence de l'évolution du marché pétrolier mondial qui "semble destiné à durer", M. Ouyahia "a invité tous les acteurs politiques, syndicaux et patronaux, à la sérénité et au dialogue pour l'émergence d'un consensus national économique et social", relevant que le RND "entend participer activement sur le terrain à l'explication de la situation économique et sociale, et à la promotion d'un message d'espoir mobilisateur, pour accompagner les efforts du pays en vue de dépasser la crise financière". Il a ajouté, à cet effet, que l'Algérie "a plus que jamais besoin de faire reculer le populisme et la démagogie, de mobiliser plus d'efforts et de rationalité, et de réaliser les réformes nécessaires sans perdre plus de temps". Estimant que l'engagement politique du RND "est d'autant légitime" car reposant sur de "puissants arguments", citant "les progrès majeurs accomplis" dans tous les domaines de développement (logements, emplois, infrastructures), M. Ouyahia a soutenu que " ces réalités, il faut les opposer à tous ceux qui tentent d'exploiter les difficultés financières actuelles du pays comme argument politicien". Pour M. Ouyahia "les acquis sociaux de l'Algérie pendant plus d'une décennie sont autant de preuve de tout ce que l'Algérie est capable de poursuivre en dépit de la crise financière", ajoutant que "même en cette période de crise financière, l'Algérie maintient une politique sociale quasi unique dans le monde, une politique qui a besoin d'être davantage mise en valeur". Il a expliqué, dans ce sens, que malgré la chute à 37 milliards de dollars l'année dernière, l'Algérie décide de maintenir pour cette année des transferts sociaux s'élevant à près de la moitié de ce montant, soit l'équivalent de 18 milliards de dollars". M. Ouyahia a relevé, qu'outre le défi financier, l'Algérie fait face aussi à d'énorme défis sécuritaires du fait de la situation dans la sous région avec "l'existence aux frontières de l'Algérie de dangereux foyers de crise dans certains des pays voisins avec d'importants réseaux terroristes et de narcotrafiquants et avec un important trafic d'armes", rendant, par la même occasion, "un vibrant hommage à l'ANP et aux forces de sécurité pour leur engagement ainsi que leurs sacrifice pour garantir la sécurité du pays et des citoyens". A propos des élections législatives du 4 mai dernier, le SG du RND a estimé que la consultation électorale s'est déroulée dans des conditions "honorables", estimant que le faible taux de participation "ne remet guère en cause la légitimité de l'APN comme le proclament certaines voix", évoquant des parlements en Europe qui "ont été élus avec des taux de participation inférieurs à 40%". M. Ouyahia a indiqué que cette faible participation "reflète plutôt la préoccupation des Algériens devant les premiers effets de la crise économique sur la population et elle reflète aussi un certain degré de mécontentement des citoyens devant les problèmes qu'ils rencontrent dans leur vie du fait de la bureaucratie et d'autres maux", ajoutant qu'une "lecture critique doit être faite pour remédier à ce malaise au sein de la société". Il a relevé que son parti et "comparativement à 2012, a augmenté de 50 % le nombre de voix qu'il a obtenues ainsi que le nombre de siège qui lui sont revenus", se félicitant que le RND soit classé premier dans 25 wilayas et arrive en seconde position dans 17 autres wilayas. Le Conseil national du RND traitera à l’occasion de cette 3ème session ordinaire, notamment les préparatifs du parti pour les prochaines élections locales. aps

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar