Sun12092018

Last updateSun, 25 Nov 2018 9pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES SIDI BEL ABBES : COMPLOT CONTRE MACHTET ATHMANE : L’innocent en prison, les criminels dehors ... Le rôle suspect de l’officier de police

Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : COMPLOT CONTRE MACHTET ATHMANE : L’innocent en prison, les criminels dehors ... Le rôle suspect de l’officier de police

Par Abdelaziz HOUMAD Innocente victime d’une justice aveugle, Athmane est arbitrairement à son 84ème jour en prison. Dans cette affaire qui s’avère être un véritable scandale judiciaire, il y a non seulement des zones d’ombre mais aussi le rôle suspect de l’officier de police de la 5ème sûreté urbaine en charge de l’enquête. Cet officier semble détenir le record national, voire mondial, en matière de rapidité et de performance fait unique dans les annales des affaires criminelles ! De grands enquêteurs Algériens de la direction générale de la Sûreté Nationale et/ou leurs homologues Français du quai des orfèvres ou Britanniques de Scotland Yard, ne pourront jamais égaler le temps du chronomètre de l’officier de la 5ème sûreté urbaine de Sidi Bel Abbès ! L’officier de la 5ème sûreté urbaine en a battu le record mondial en la matière ! puisque quelques minutes après le dépôt de plainte des deux voisins de Athmane, il arrêta Athmane, au sein même du … commissariat, venu lui aussi déposer plainte contre X concernant l’incendie criminel ayant ravagé le logement qu’il occupait. Sur le champ, l’officier lui signifia qu’il est en état d’arrestation, lui place les menottes , le jette au cachot et le présente le lendemain matin au procureur de la république ! Rien que ça ! Grave dérive de la part de cet officier qui, d’abord, en cette journée du 16 Août 2018, ne devait pas refuser le dépôt de plainte de Athmane et, en plus, n’avait aucune preuve pour pouvoir arrêter ce pauvre père de famille et le mettre au cachot ! Athmane n’a pas été arrêté en flagrant délit pour être arrêté ! Et l’officier devait accepter le dépôt de plainte de Athmane, car c’est son droit le plus absolu, et procéder par la suite à des investigations approfondies comme le veut la règle et la procédure ! Non, rien de tout ça ! Les accusations portées contre Athmane devaient obligatoirement faire l’objet d’un examen approfondi et ne pas prendre les dires des deux voisins pour argent comptant ! et aussi qu’est-ce qui a poussé l’officier en question à s’empresser pour placer au plus vite les menottes au pauvre Athmane ! Nous assistons là à un véritable scandale dans le domaine des procédures policières pour traiter aussi légèrement que ça les affaires criminelles. Une sorte de transgression des procédures d'enquête policière et des procédures y afférentes ainsi que la violation des libertés et des droits individuels consacrés par la Constitution. Nous restons convaincus que l'officier de la 5ème sûreté urbaine a provoqué une situation qui n'engage que sa propre personne. Fait curieux , quelques jours auparavant alors que nous étions à l’étranger, Athmane nous avait contacté pour nous annoncer qu’il faisait l’objet de menaces de la part de ses futurs ...accusateurs (!!)et qu’il s’est plaint au niveau du même commissariat et qu’il s’est vu refuser sa déposition?! Nous lui avons conseillé d’aller voir le chef de surêté de wilaya . Athmane est allé alors se plaindre auprès de la hiérarchie. monsieur Chorfi qui assurait l’intérim du chef de surêté de wilaya intima l’ordre alors à l’officier en question d’enregistrer le dépot de plainte de Athmane . Y-a-t-il anguille sous roche derrière ce scandale ? Y-a -t-il des sautes d'humeur personnelles dans l'arrestation arbitraire de Athmane ? et bien d'autres épineuses questions qui restent à élucider. L'avenir nous le dira. D'un autre côté, nous restons persuadés que les services de la Sûreté nationale nous ont toujours habitué à accomplir leur noble mission dignement, dans la transparence, en toute équité, en respectant les règles de procédure, telles que assignées par la Loi et la Constitution. Un paisible père de famille croupit arbitrairement derrière les barreaux, M. l'officier ! Le feuilleton continue... A H

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar