Sun10212018

Last updateFri, 19 Oct 2018 10pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES SIDI BEL ABBES : INTIMIDATIONS, HARCELEMENT JUDICIAIRE, LE DIRECTEUR DU JOURNAL ENTENDU PAR LA POLICE : Que veut le parquet ?

Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : INTIMIDATIONS, HARCELEMENT JUDICIAIRE, LE DIRECTEUR DU JOURNAL ENTENDU PAR LA POLICE : Que veut le parquet ?

Par : Abdelaziz Houmad Oui, que veut le parquet ? C’est la question qu’on se pose aujourd’hui au niveau de la rédaction du journal et que se pose aussi, depuis un certain temps, un certain nombre d’observateurs avertis de la scène politico-médiatique du pays. Veut-on faire payer à Ouest-Info le fait d’avoir dénoncé les frasques et les dérapages de la justice ? Peine perdue ni les intimidations , ni les harcèlements judiciaires continus ne vont nous décourager , nous ne reculerons devant rien et nous continuerons à assumer dignement et courageusement notre rôle et notre mission conformément à la constitution , aux lois de la république et aux orientations du premier magistrat du pays et président de la république Abdelaziz Bouteflika .. Depuis un certain temps , tout le monde sait qu' Ouest-Info fait l’objet d’une campagne de déstabilisation savamment et sournoisement orchestrée par des activistes politiques connus pour être des opposants irréductibles au président Bouteflika et ce depuis l’exclusion du journal d’une personne ( pour des raisons internes ) s’affichant comme être associée au journal alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni aucune autre preuve attestant son appartenance à notre titre .Qu’elle en exhibe le moindre document en ce sens ! Cette personne ( qui réside à l’étranger ) est associée dans une société qui elle-même n’avait enfin de compte aucun lien juridique avec le journal. Cette personne et sa famille passaient leur temps à se plaindre au procureur de la république, à arpenter les escaliers de la justice et dans les bureaux des avocats. Ses plaintes contre le directeur de journal sentent la puanteur du mensonge, de la calomnie, de la diffamation et de la mauvaise foi passant du civil au pénal puis au civil !! Pourtant, nous avons attiré à maintes reprises l’attention du procureur de la république sur les agissements irresponsables, irréfléchis et indécents de cette dite personne. Nous avons mis en garde le procureur de la république que cette personne se trouve soutenue et même encouragée dans sa macabre et indécente besogne par des opposants notoires au président Bouteflika et que ladite personne n’a aucune qualité pour pouvoir revendiquer un quelconque droit sur le journal. Et que nous disposons de tous les documents faisant foi. La campagne menée contre Ouest –Info vise à déstabiliser le journal devenu trop gênant pour certains cercles hostiles au programme du président de la république. Pourquoi le parquet n’avait pas tenu compte de nos avertissements ? Pourquoi le parquet donnait suite aux plaintes de cet individu n’ayant aucune qualité pour oser revendiquer des deniers provenant du produit du journal ? Mieux cette personne sera poursuivie pour remboursement de deniers du journal qu'elle en avait indûment beneficié par le passé .Pourquoi le parquet donna suite à une plainte au pénal alors qu’elle est encore pendante et de même nature au civil ? Pire encore, cette personne avait donné procuration à une tierce personne pour être entendue en son nom par la police ? Est-ce légal ? Nous avions signalé cette anomalie consistant à entendre une tierce personne au lieu et place du plaignant à la police et dans une affaire pénale , le policier nous informe que c’est le procureur de la république qui les avait instruit en ce sens et ce sans nous exhiber le dit document émanant du procureur de la république ! Le plus grave c’est que les plaintes de nos adversaires quelques soient leur nature sont pris en considération, alors que les nôtres sont classées sans suite par le parquet ! Nous avions déposé plainte au pénal , par le passé, contre cette même tierce personne entendue par la police pour détournement, abus de confiance et déclarations mensongères et après notre audition par la police, le procureur de la république classa , à notre grand étonnement , l’affaire sans suite !! Nous nous interrogeons alors que veut le parquet ? Où veut-il en venir ? La police avait adressé des convocations en plein mois d’août passé au directeur du journal qui se trouvait en vacances avec sa famille. ll a fallu l’intervention du chef de sureté de wilaya par intérim qui, Informé par nos soins, reportait notre audition pour le mois de septembre. Et le 03 septembre dernier, nous nous présentions à la police pour y être entendu. De son côté , la supposée associée e , non contente de ses plaintes au civil ( et sans attendre les conclusions de l’expert désigné par le tribunal commercial et pourtant à sa demande ) s’ adresse en parallèle au pénal , et voilà qu’elle se rabat de nouveau au commercial en référé alors que l’expert désigné par le tribunal n’a pas encore , comme nous l’avions souligné ci-dessus , remis ses résultats sur le dossier de même nature !! Sans disposer encore une fois de la moindre preuve prouvant son appartenance à Ouest-Info ! Qu’est-ce qu’il la fait courir ? Le procureur général, monsieur Bouchenafa Tayeb avait , dans une récente déclaration faite à Ouest-Info , affirmé avec force « qu’il est là pour appliquer les lois de la république , pas pour faire la loi ! » Des propos qui donnent du baume au cœur à un grand nombre de justiciables. Dont acte !.....

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar