Sat08182018

Last updateMon, 30 Jul 2018 9pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES SIDI BEL ABBES : 6ème édition des jeunes talents : Une clôture en apothéose !

Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : 6ème édition des jeunes talents : Une clôture en apothéose !

Par Hocine Aberkane Rideau sur la 6ème édition de la musique et de la chanson des jeunes talents, organisée par l’association culturelle ‘ Nor Mekerra ‘ de sidi Bel Abbés, une clôture en apothéose. La 6ème édition des jeunes talents de la musique et de la chanson a pris fin samedi au niveau de la maison de la culture Kateb Yassine. La soirée de clôture a vu le passage de plusieurs jeunes chanteurs, de l’artiste Mohamed El Abbassi. Cette soirée a été exceptionnelle et a permis au public nombreux, composé essentiellement de femmes, de savourer les merveilles du patrimoine culturel abbassi et le chant rai moderne. La première partie du programme a été réservée aux jeunes talents. Puis, le jeune Rachid Moussaoui a interprété un cocktail composé de la chanson l’USMBA parole et texte, Mohamed Kambouz a fait vibrer le public de morceaux choisis de son riche répertoire. Moussaoui s’est senti très inspiré de retrouver ses fans et a voulu être au diapason de la chanson citadine, a-t-il souligné. Très touché par les youyous qui fusaient de partout, Rachid a qualifié la réaction du public de «communion». De son côté, la chanteur et musicologue b Mohamed Kambouz a gratifié l’assistance, durant près d’une heure, par des compositions originales et des interprétations du répertoire de la musique rai du cru. Il a poursuivi avec des chants du genre fêtes et mariages où les présents dansaient, une ambiance indescriptible, et il a enchaîné avec la chanson populaire citadine b avant d’inviter le jeune raiman Mohamed Benattou, à le rejoindre sur scène pour se produire en solo accompagné du duo trompettistes Djamel Boumediene et Faouzi Tlemcani. Ce geste a été hautement apprécié par l’assistance qui n’a pas manqué de l’applaudir. Mohamed Benattou avec une chanson populaire ‘ Kassa Manssithach’ un pur produit de cheikh Kambouz, qui a été accompagné par l’orchestre pilote spécialiste dans la conservation des chants oranais, a bercé le public grâce à sa voix douce e, s’est dit fier et heureux de se produire, pour la première fois à Sidi Bel Abbés, qu’il qualifie de la ville d’art et de civilisation. Trois soirées durant, la maison de la culture Kateb Yacine de Sidi Bel Abbés a vibré au rythme de la musique et de chanson rai et citadine, à la faveur de ce mini-festival, ouvert le 29 mai dernier et organisé par l’association culturelle Nor Mekearra , en collaboration avec l la direction de la maison de la culture Kateb Yassine de Sidi Bel Abbés. Des jeunes talents se sont succédés sur scène tout au long de cette manifestation culturelle d’envergure. Pour ce qui est des associations qui ont pris part à ce rendez-vous culturel, on cite celle du ballet de Sidi Bel Abbés, présidée par Hichem Badi. Ce dernier, en collaboration avec le responsable du festival, n’a pas ménagé ses efforts pour tenir une exposition dans le hall de la maison de la culture Kateb Yacine , consacrée à l’habit traditionnel et à des photographies des anciennes figures emblématiques de la musique et la chanson Rai et citadine algérienne. Le large public, composé essentiellement de femmes en quête de loisirs après la rupture du jeûne, a apprécié également l’exposition des anciens bijoux, sans oublier le fameux tourne-disque des années 40 qui faisait vibrer nos ancêtres autour d’une qaâda avec thé, café et gâteaux. C’est le vice-président de l’APW en l’occurrence Mohamed Chikhaoui qui a déclaré officiellement la clôture du Festival, et de dire «Les bonnes choses comme les bons moments passent toujours trop vite. Chapeau bas aux organisateurs et à tous les participants et merci au public venu chaque jour nombreux. Nous déclarons officielle la clôture de cette 6ème édition et vous donnons rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle édition que nous souhaitons nationale». La présence du vice-président de l’APC de Sidi Bel Abbés Berrouane n’est pas passée inaperçue, qui remerciera lui aussi le public et tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce Festival. Après les deux allocutions, la scène a été cédée à l’orchestre pilote de Sidi Bel Abbés qui a clôturé le bal du gala de clôture. Le public fut captivé par les belles chansons du groupe dans le style de Khaled, Hasni et autres chanteurs. Les présents ont apprécié la voix de l’interprète du groupe qui ressemble beaucoup à celle du défunt chanteur Hasni. Le jeune chanteur Benttata Sif Eddine, que nous avons approché dira : «Nous avons participé à ce festival, Notre groupe est composé d’étudiants de différentes communes, nous essayons de joindre l’utile à l’agréable». Signalons que tous les participants, Le nombreux public, venu voir sur scène le chanteur Sini Fateh, n’a pas été déçu. L’artiste, très applaudi, a su répondre au chaleureux accueil qui lui a été réservé, en interprétant plusieurs chansons de son riche répertoire. La voix, parfois rauque parfois douce, selon le thème de la chanson et sa mélodie, a créé une ambiance des plus chaudes, écoutées par l’assistance qui n’a pas boudé son plaisir, comme un roi sur son trône, tant il maîtrise la scène, a réellement subjugué le public. Jeunes et moins jeunes étaient aux anges. A plusieurs reprises, le chanteur a voulu prendre congé, mais a été gentiment retenu par les fans. Mohamed Kambouz s’est joint à eux pour prier l’artiste de continuer à bercer la foule, ce qu’il a accepté volontiers. Encore deux autres belles chansons pour faire plaisir à tout le monde avant que le jeune raiman ne quitte la scène. Vers 2 heures du matin, le public s’est dispersé dans le calme et beaucoup d’entre eux ont tenu à immortaliser le moment en se faisant prendre en photo avec les chanteurs de la soirée. De l’avis de tous, un festival qui a tenu toutes ses promesses. La présentatrice et la poétesse Mme Gatter et même la presse locale ont été honorés par des diplômes d’honneur.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar