Mon06252018

Last updateSun, 24 Jun 2018 10pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES SIDI BEL ABBES : Distribution du couffin de Ramadhan : Les paniers de la honte

Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : Distribution du couffin de Ramadhan : Les paniers de la honte

Mercredi, des centaines de citoyens de la commune de Sidi Bel Abbés, dans les quartiers Cité Mimoun et Adda Boudjellal, bénéficiaires du couffin de ramadhan, ont dénoncé la manière employée pour distribuer ces couffins. En effet, d’habitude, c’est la commune qui achemine ces couffins vers les familles habitant les quartiers, alors que cette année, on demande à ces citoyens nécessiteux de venir la veille du mois sacré, puis le deuxième jour et hier mercredi pour disposer enfin de leurs couffins. La distribution du couffin de Ramadhan ne semble pas être maîtrisée. Des années après la mise en branle de cette opération, les scènes de délire, les actes de vol et de destruction de biens publics continuent d’accompagner cette opération. La faute incombe aux chargés de cette opération. Après des années, ils n’ont ni retenu les leçons, ni mis en place un mécanisme qui permet à cette opération de profiter aux véritables nécessiteux. C’est un véritable hallali auquel nous avons assisté hier au niveau de la crèche communale de la Cité Mimoun . Les fiers à bras, les malotrus, ceux qui ne sont pas dans le besoin profitent des largesses des pouvoirs publics au moment où les autres, les démunis, se retrouvent exclus par la faute d’une administration qui ne dispose ni du sens de l’organisation ni de celui de l’anticipation. Elle continue de reproduire chaque année, les mêmes réflexes et les mêmes procédures qui ont pourtant montré leur inefficience. Qu’auraient –ils perdu s’ils avaient établi des listes et adressé des convocations aux bénéficiaires de ce couffin ou s’ils avaient pris la peine d’assurer une livraison à domicile ? Il était question que l’opération couffin du Ramadan 2018, lors de la plénière, il y a de cela 4 semaines où le président de l’APC de la commune de Sidi Bel Abbés avait pris la décision de distribuer le couffin de Ramadan avec un listing où l’adresse est inscrite ce qu’on appelle « livraison à domicile » . L’Etat a respecté ses engagements mais la commune de Sidi Bel Abbés a failli à sa mission puisqu’elle n’a pas su se montrer à la hauteur pour mener à bien une opération pourtant instituée depuis des années.Dommage, les démunis n’ont pas obtenu l’aide qui leur était destinée, car elle a profité à d’autres. L’absence d’une gestion rationnelle de cette action de solidarité est, d’ailleurs, à l’origine d’actes qui font honte à leurs auteurs et aux responsables locaux comme cela a été le cas ,avant-hier, au stade Adda Boudjellal où les packs alimentaires ont littéralement « pillés » par des énergumènes avides de profiter de la « générosité » de l’Etat qui à ce qu’ils fassent au détriment des pauvres. Hier, encore à Haï Cité Mimoun, commune de Sidi Bel Abbés, l’annexe de l’APC où étaient entreposés les packs de denrées alimentaires du couffin de Ramadhan, a été prise d’assaut dès la première heure de la journée par des milliers de personnes, hommes et femmes, venues prendre le couffin de Ramadhan. C’était l’anarchie , pour ne pas dire la honte. La porte métallique donnant sur la cour a sauté en éclats, les chargés de la distribution ont été pris d’assaut. Face aux bousculades et au nombre important de personnes agglutinées devant les portes. Impatient de se voir délivrer son couffin. Des personnes âgées blessées si ce n’est l’intervention rapide des éléments de protection civile pour les évacuer vers le SAMU du CHU de Sidi Bel Abbés. Les dégâts ont été limités grâce à l’intervention des services de sécurité, lesquels ont pris position et remettant de l’ordre et se sont opposés à certains énergumènes qui voulaient se servir plusieurs fois. Pourtant, bien avant l’acquisition des packs, le maire nous a parlé d’une certaine organisation dans la distribution qui devait se faire selon lui, à domicile, par les propres moyens humains et matériels de la commune. Hélas, la vérité est tout autre. Sur le terrain, c’est la pagaille, en principe, des comptes doivent être demandés aux organisateurs souhaitent des personnes écœurées par ce qu’elles ont vu. Pourquoi continue-t-on à distribuer de la semoule et de l’huile et à en faire des tonnes, alors qu’un simple chèque, donné en catimini aux familles pauvres, suffirait à leur éviter de vivre de telles humiliations.Les aides directes publiques aux plus précaires durant le mois sacré ont provoqué la colère et sentiment d’humiliation, les distributions en public de l'aide sont vécues par de nombreux Algériens comme une humiliation. Ces colis comportent des denrées alimentaires, sucre, huile, semoule, céréales et légumes secs et les listes des bénéficiaires sont établies et mises à jour par la DAS, en coordination avec les APC. Rien qu’à Sidi Bel Abbés, un peu plus de 2,4 milliards de centimes ont été déboursés pour cette opération ciblant près de 23 000 familles dans le besoin. « La dignité des nécessiteux est vraiment reléguée au dernier rang. En effet, certains profitent de la misère des gens pour accaparer le couffin du pauvre sans aucun scrupule, et ce même scénario revient chaque année ». « Humiliation » Mais le pire pour les pauvres bénéficiaires de cette aide publique reste « l’humiliation » qu’ils subissent. Des images humiliantes, comme le fait d’être obligé d’attendre dans de longues queues, pendant des heures, ou bien l’attitude de certains élus ou d’autres personnes de passage pour… se prendre en selfie avec les bénéficiaires ! A. Hocine

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar