Sidi Bel Abbés

SIDI BEL ABBES : Mme Saida. B , médecin généraliste, à Ouest -Info: ‘’ Certaines officines souffrent d'un harcèlement indigne ’’

Dans un entretien à Ouest -Info, Mme Saida. B docteur généraliste, a déclaré que certaines officines à Sidi Bel Abbès souffrent d'un harcèlement indigne par certains éléments (Pharmacies) qui s'acharnent à vouloir réduire le volume horaire de certaines officines situées à proximité du CHU (fermeture des officines à partir de 20h) qui sont au service de la population. Le Dr S. B a fait un appel à ces éléments (Pharmacies): 《Nous, citoyens de la ville de Sidi Bel Abbès nous vous demandons de ne pas tuer notre ville au nom de je ne sais quelle histoire de cupidité》. Le Dr Saida. B a déclaré: 《Quand on oblige des officines à fermer le soir c'est une chaîne de commerce qui s'éteint, et l'épicier et le café et le cyber, tout s'éteint et c'est malheureusement un couvre feu qui s'installe, des officines prenaient le risque même au temps du terrorisme de rester au service de la population, affronter la mort et le pharmacien Allah yarahmou "Blaha Zinou", de la rue Mogador en est un exemple, en ce temps là ces maîtres chanteurs se voilaient la face pour sortir 》. Et le Dr Saida. B laisse cette question posée " Au nom de quelle loi peut-on casser la chaîne de prestation médicale?. Zebida Abdelkader