Sat09232017

Last updateWed, 23 Aug 2017 4pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES Que fait Sidi Bel Abbes la nuit ?

Sidi Bel Abbés

Que fait Sidi Bel Abbes la nuit ?

Une question qui est souvent posée. Que font les Bélabésiens quand ils ne somnolent pas tranquillement chez eux devant leurs télévisions ? Une petite balade en ville s’est imposée pour répondre à cette question. Première destination : le centre ville, naturellement. Nous fûmes surpris de trouver un désert nocturne. A part les crémeries ouvertes, au petit vichy, tous les locaux étaient fermés, les lumières éteintes, plus rien de Sidi Bel Abbes des années 80 dont mon père me vantait les mérites. Une des plus belles villes de l’Algérie, disait-il, un charme nocturne à non plus finir, de la vie, du chant, des spectacles au niveau des places de la ville, à savoir celle de Sakiat-El-Hamraa, ex Faubourg-Thiers, et celle du 1er Novembre, ex Place Carnot, et ses nombreuses salles de cinéma qui ne se désemplissaient pas, et surtout, son merveilleux théâtre, l’un des plus beaux d’Algérie, qui abritait des expositions de peintures ou de livres, ou présentait carrément des spectacles. Nombreuses sont les troupes théâtrales qui y sont passées. Aujourd’hui, hélas, les Bélabésiens ont soif de tout ça, et beaucoup de jeunes ne connaissent pas la réalité culturelle de Sidi Bel Abbes d’antan. Nous continuâmes notre route vers la belle rue de la Macta. Et là fus notre surprise lorsque nous constatâmes la présence de familles entières qui ont envahit le gazon de ce boulevard. Attablés autour d’un thermos de thé ou de café, femmes, enfants, et jeunes filles sirotaient tranquillement leur breuvage. Un peu plus loin, des jeunes gens assis à pleine terre ou sur des bancs, agrippant leurs Smartphones, appréciaient la brise nocturne. Notre périple vers Sidi Djilali fus très long vu l’embouteillage monstrueux de cette soirée. Arrivés là-bas, nous trouvâmes la place El Wiam joliment décorée par des lumières aux couleurs nationales. De nombreuses familles, attablées à une crémerie, ou assises sur des bancs publics pour celles qui ne pouvaient se le permettre vu les prix exorbitant, dégustaient leurs cornets de glace. De là, nous nous dirigeâmes vers Sidi Med Ben Ali. Un lac naturel, dont plusieurs villes Algériennes nous envient. Là aussi, beaucoup de familles autour d’un barbecue, ou qui ont carrément ramené leur diner de chez eux, passaient du bon temps, loin des bruits, de la lumière et du vacarme de la ville. Hélas, le manque de propreté se fit sentir. Des bacs à ordures qui débordent donnent l’impression de ne pas être vidés depuis l’été dernier. Les bouteilles vides et les sachets en plastique envahissent le lieu. Il est à signaler, en l'occurrence, que les éléments de la sécurité veillent religieusement à la sécurité des riverains. Cette petite tournée terminée, nous passâmes par la rocade sud de la ville, où beaucoup de voitures stationnaient au bas de la rue. Des jeunes avec leurs chaises pliantes, discutaient en jouant aux dominos ou aux jeux de cartes. La ville de Sidi Bel Abbes dispose aussi d’un jardin public dont les arbres sont plus que centenaire, et qui, désormais, n’a plus rien de public puisqu’il est devenu payant après les dernières rénovations, obligeant les habitants à le déserter malgré eux. Ce jardin dispose d’un mini Zoo dont ses singes s’amusent à sillonnaient les toits des maisons voisines, et s’attaquent aux arbres fruitiers et potagers, d’où l’intervention des pompiers pour les attraper et les ramener au Zoo, à plusieurs reprises. Zineb.C

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar