Wed10182017

Last updateSun, 15 Oct 2017 4pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES colonne 3 Intégration de la pisciculture à l’agriculture, : Un créneau porteur lorsque l’eau et l’électrification existent

Sidi Bel Abbés

Intégration de la pisciculture à l’agriculture, : Un créneau porteur lorsque l’eau et l’électrification existent

La direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Sidi bel abbès, n’a pas cessé depuis un certain nombre d’années de sensibiliser sur le développement de la pisciculture intégrée à l’agriculture , comme l’une des filières aquacoles afin d’ancrer la culture de production mais aussi de consommation de poissons d’eau douce chez l’agriculteur et le citoyen en général.Les services de l’aquaculture de la direction de la pêche, ont contribué au développement d’une écloserie d’alevins de Lamtar, parallèlement aux actions de sensibilisation engagées en direction des agriculteurs, afin de les encourager à investir dans le domaine. Des expériences pilotes d’agriculteurs locaux, qui ont intégré la pisciculture dans leurs bassins d’irrigation, est devenu une expérience très positive et avantageuse. Une expérience couronnée de succès chez beaucoup d’entre eux, mais, aussi, d’échecs chez d’autres, car manquant soit de formation et d’informations sur les conditions écologiques et techniques susceptibles de garantir la survie des poissons et leur reproduction en eau douce, ou soit carrément de manque de moyens essentiels, tel que le cas de figure des exploitants de « Kedidra » dans la daïra de Telagh, qui vivent en cette période de grandes chaleurs, la crainte de l’échec par manque d’eau et d’électricité .« Nous avons tenu à intégrer la pisciculture dans notre milieu d’irrigation agricole, certain que nous obtiendrons des ressources de qualité grâce aux engrais naturels obtenus des excréments de poissons, et parvenir, à l’abandon des engrais chimiques . De même, cela permettrait, la production de poisson, pour la consommation nous confirmera Mr Sahouli Brahim un agriculteur expérimenté. « Cependant ce rêve du début de notre engagement, lorsque l’eau et les moyens de l’extraire étaient disponibles, compte tenu des grand efforts, grâce au bon état du moteur pompe à mazout, mais après dégradation de ce dernier et l’impossibilité d’en acheter un autre et celui de ne pouvoir être alimenté régulièrement par citerne, nous a épuisé et découragé à cause du manque de soutien pour l’électrification, que nous réclamons ». Ces personnes sont lasses d’attendre la réponse à des appels qui sont sans échos ! Il ne leur faut pas grand-chose pourtant, eux qui sont conscients que le rendement agricole de leur concession, serait meilleur, une fois arrosées avec l’eau du bassin dans lequel l’élevage de poisson est pratiqué. « Aujourd’hui le bassin vidé de son eau, a causé la mort des poissons, laissant Sahouli pleurant à leur chevet »». Les services de la pêche de la wilaya de la wilaya devraient s’inquiéter du sort de ces exploitants pilotes. Rien que pour nous confirmer les bienfaits de la pisciculture et comprendre le désespoir des exploitants qui en sont privés, un expert en aquaculture Mr Allalou Ahmed, ingénieur agronome, auteur d’un ouvrage sur la question, nous confirmera : « les études scientifiques réalisées dans le domaine ont démontré que l’élevage de poissons dans des bassins d’irrigation enrichit les eaux en engrais naturels. La nourriture de ce type de poisson doit être essentiellement composée d’azote, de phosphore et de potassium, soit des éléments qui se trouvent dans les excréments des volailles et de bovins, ainsi que certains déchets végétaux, issus des recolles et des champs » .K.Benkhelouf

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar