Wed10182017

Last updateSun, 15 Oct 2017 4pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES colonne 1 Les citoyens dans le besoin, heureux que la friperie existe

Sidi Bel Abbés

Les citoyens dans le besoin, heureux que la friperie existe

Comme chaque année, et que cela soit pendant la journée ou après « le ftor », les familles font la prospection de tous les magasins d’habillements, dans l’espoir de trouver de quoi habiller leurs enfants, et ce manège, ils le répèteront plusieurs fois la dernière quinzaine du mois sacré. Les plus «aisés», ne se casseront pas la tête, leur préférence sera fixée pour les magasins du centre ville, qui proposent des vêtements à des prix dépassant tout entendement et quelque soit le prix affiché, les citoyens fortunés répondront aux sollicitudes de leurs enfants, comme ils le font à chaque fête. Ceux qui auront bouclé difficilement le mois sacré du ramadhan, rechercheront dans les marchés populaire des vêtements de moindre qualité dont les prix sont acceptables. C’est alors qu’une ambiance propre à celle de l’approche des fêtes religieuses ou celle des rentrées scolaires ou « le désir de faire des achats et les difficultés de ne pas y répondre », se lit dans les comportements et les faciès des chefs de ménage, en quête de produits bon marché. Les petites bourses, font des recherches microscopiques de marchandises, aussi bien bon marché que de moindre qualité, pourvu qu’ils ne retournent pas bredouilles, auprès de leurs enfants. Les prix plafonnés varient entre 500DA et 3000DA selon les produits. Et puis ils existent, une autre catégorie de citoyens qui ont eu des difficultés à gérer leur faible budget, durant le mois du Ramadhan, ne sachant comment faire face aux dépenses de l’Aïd. Et parce qu’ils auront difficilement joint les deux bouts, ils se ruent vers la friperie qui fait légion, en vue de trouver ce que leurs enfants, ont besoin. «La friperie est, pour nous les pauvres, le seul moyen d’acheter des vêtements à des prix abordables», affirme un père de famille. Malgré ce constat amer, il n’est de secret pour personne que les étals de friperie sont à longueur d’année pris d’assaut par les chefs de famille, en quête d’une bonne occasion en étant les premiers et nouveaux arrivages des « balles » pour avoir le choix et pour certain produits qu’ils auront trouvés comme bonne occasion, ils iront directement le nettoyer dans un pressing. Les petites bourses optent pour cette solution afin de vêtir leur enfants. K.Benkhelouf

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar