Mon12112017

Last updateSat, 09 Dec 2017 4pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Oran Face à la propagation des odeurs répugnantes à la Cité Perret : Les locataires réclament la suspension de l’opération de nettoiement !

Régions Info

Face à la propagation des odeurs répugnantes à la Cité Perret : Les locataires réclament la suspension de l’opération de nettoiement !

Le degré d’insalubrité dans la Cité Perret a atteint un tel degré que les locataires, eux-mêmes, ont exigé la suspension provisoire de l’opération de nettoiement lancée durant ce mois de ramadhan par les services techniques du secteur urbain Al Amir Hasnaoui, et ce en raison des odeurs nauséabondes insupportables qui s’infiltraient jusque dans leurs appartements. Des odeurs pestilentielles et répugnantes, provenant des ordures ménagères et autres, putréfiées et entassées depuis des mois et des mois sur les terrasses des ailes de la résidence Cité Perret, que ces locataires ne pouvaient plus supporter à chaque coup de pelle des agents de nettoyage. Les responsables du secteur urbain, ont dû abdiquer en suspendant les travaux, entamés une semaine auparavant, dans cet immeuble mastodonte construit en 1956, comprenant 10 ailes, dont neuf de 16 étages, abritant 927 logements, soit presque 7.000 habitants. C’est pour dire que toute opération en ces lieux, demande des moyens et des efforts titanesques, où il faisait quand même bon-vivre, jusqu’à une certaine équipe, du temps où y étaient installés les locaux de l’Ex RTA. Pourtant, en 2008, une importante enveloppe financière est dégagée pour un projet de réhabilitation des lieux, pour l'installation d'ascenseurs, le ravalement des façades, le renouvellement de la chaussée et l'éclairage nocturne à l'extérieur. Le résultat a été un échec total, soutiennent les locataires, car les eaux usées continuent d’infiltrer la cité, les rats pullulent, auquel il faut ajouter l'incivisme des habitants. Le constat de jet d'ordures ménagères par les balcons sur la terrasse située en dessous, ainsi que le rejet d'eaux usées, est devenu un acte anodin qui ne choque plus ou que l’on dénonce rarement. Quant à l’entretien des parties communes, les locataires ne cotisent pas toujours, sauf pour les ascenseurs, et encore. Celui qui habite en hauteur est obligé de débourser pour la réparation, les autres s’en foutent royalement. Pour les autres charges que sont l'électricité, les femmes de ménage, concierge ou gardien, c'est laissé à l'appréciation de chaque aile. Face à la protestation de ces derniers jours des locataires, l’opération consistant à l’assainissement et la désodorisation des terrasses de l’intérieur de la Cité Perret a donc été reportée après l’Aïd El Fitr. D’autant plus que les émanations, favorisées par la chaleur, ont pris de l‘ampleur durant ce mois de carême, rendant ainsi la vie intenable dans les appartements. L’enlèvement des importantes premières quantités d’ordures ménagères au niveau des terrasses et entre les blocs, a révélé l’existence d’une véritable catastrophe sanitaire. Mortifiés par ces odeurs au relent de putréfié, les centaines de résidents déclarent se sentir plus ou moins soulagés maintenant que l’opération est suspendue, et espèrent terminer le mois sacré à l’abri de ces odeurs moribondes. Quoiqu’il en soit, la nécessité de procéder à un assainissement de fond dans cette cité s’avère une priorité, face à l’état de dégradation avancée des lieux.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar