Sun05282017

Last updateTue, 23 May 2017 4pm

Back You are here: Home ACTUALITES NATIONALES Législatives du 4 mai  : l’appel et les assurances du Président Bouteflika

Ouest-Info

Législatives du 4 mai  : l’appel et les assurances du Président Bouteflika

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a choisii le début de vote à l’étranger de la communauté algérienne établie à l’étranger pour lancer son appel à voter massivement mais aussi à les assurer que leur choix sera respecté. Le chef de l’Etat a affirmé dans un message à la Nation, lu en son nom par Mme Imane-Houda Feraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication lors d’une rencontre nationale de sensibilisation sous le thème « Société civile, un soutien à l’édification démocratique » que la tenue des élections législatives du 4 mai prochain, dans leur délai constitutionnel, « témoigne de la stabilité politique et institutionnelle de l’Algérie ». « Je tiens tout d’abord à souligner que la tenue de ces élections, dans leur délai constitutionnel, comme c’est d’ailleurs le cas pour toutes les autres échéances électorales dans notre pays, témoigne de la stabilité politique et institutionnelle de l’Algérie, un résultat précieux qui est le fruit de nos efforts conjugués », a indiqué le Chef de l’Etat dans un message à la nation à la veille du rendez-vous électoral. Pour le chef de l’Etat, l’élection législative de cette année « revêt une importance accrue » car, a-t-il dit, « elle se situe dans le sillage d’une profonde révision institutionnelle survenue l’année dernière, tout comme elle se déroule dans une conjoncture financière lourde de défis pour notre pays ». Il a indiqué que l’APN « que vous élirez aura la noble mission de poursuivre la mise en œuvre des dispositions importantes découlant de la révision constitutionnelle, dont notamment, un contrôle plus étroit de l’action gouvernementale, la mise en place d’un rôle accru pour l’opposition parlementaire, l’adoption de plusieurs lois pour la consécration de vos droits politiques et sociaux, et la finalisation de la modernisation du service public et de la gouvernance au service des citoyens ». Le président Bouteflika a expliqué que la nouvelle APN « devra également légiférer pour la finalisation de diverses reformes destinées à promouvoir une économie davantage diversifiée, de sorte à réduire la dépendance du développement du pays ainsi que le bien-être de la population envers le marché mondial des hydrocarbures », ajoutant que « pour toutes ces raisons, le scrutin du 4 mai prochain revêt une dimension particulière qui interpelle chacun de vous ». Un total de 955.426 électeurs de la communauté nationale établie à l’étranger ont commencé à voter ce samedi pour élire leurs représentants à l’APN. Le président de la République a ainsi appelé les Algériens à exercer leur « libre choix », les exhortant à participer massivement au scrutin à même de contribuer à la stabilité du pays. « A l’occasion de l’élection de la prochaine APN, vous aurez à choisir parmi plus d’un millier de listes de partis politiques et de candidats indépendants qui se sont présentés dans les différentes wilayas du pays et au niveau des circonscriptions électorales de la communauté nationale à l’étranger », a affirmé le chef de l’Etat. Il a invité les citoyens à exercer leur choix, affirmant que « ce choix sera respecté, sera le vôtre, libre, et en concordance avec vos convictions politiques. Mais dans le même temps, votre participation à ce scrutin sera votre contribution personnelle à la stabilité du pays, à la progression de la démocratie dont vous êtes la source et, au développement de notre Patrie, l’Algérie, à laquelle nul parmi nous n’a de Patrie de rechange », a encore affirmé le président de la République. « J’en appelle donc notamment à votre attachement à l’Algérie pour répondre présent à l’appel du Devoir et à participer massivement à l’élection de l’Assemblée populaire nationale », a affirmé le chef de l’Etat. Dans ce sillage, le président de la République a anticipé en initiant, à partir de 2011, de profondes réformes politiques, couronnées en 2016 par une révision de la Constitution ayant abouti, entre autre, à la création d’une Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) qui veille à la transparence et à la probité des élections. Cette instance s’assure également de la neutralité des agents chargés des opérations électorales et la non utilisation des biens de l`Etat au profit d`un parti politique, d’un candidat ou d`une liste de candidats. En outre, la loi organique relative au régime électoral, adoptée en juin 2016 par le parlement, offre, pour sa part, de nouvelles garanties juridiques pour un scrutin « clair et transparent » conformément à la révision de la Constitution. Le Président Bouteflika, a également instruit l’ensemble des acteurs, des responsables et agents publics, impliqués dans l’opération du processus des élections législatives, prévues le 4 mai 2017, à faire preuve de la « plus grande impartialité et à veiller au strict » respect des dispositions de la Loi, assurant la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) de son « plein appui » dans l’accomplissement de sa mission définie par la Constitution et explicité par la Loi. « En ma qualité de président du Conseil supérieur de la magistrature, j’invite également les magistrats à traiter avec diligence et fermeté tout dépassement ou tout acte de nature à porter atteinte à la crédibilité et à la transparence du scrutin dont ils seront éventuellement saisis », a encore souligné le Président Bouteflika, relevant par ailleurs que « l’Algérie a souverainement convié les Organisations internationales auxquelles elle appartient ou dont elle est partenaire, à dépêcher leurs observateurs témoigner de la transparence et de l’équité de l’élection législative ». En ce sens, il a estimé qu' »avec l’aide de Dieu et avec le concours de chacun, les observateurs de la Ligue des Etats arabes, de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), de l’Union africaine (UA), de l’Union européenne (UE) et des Nations-Unies constateront que cette élection n’aura rien à envier à celles qui se tiennent dans les pays de tradition démocratique ». Le président de la République a affirmé en outre que la sécurité des élections législatives sera « garantie » grâce « aux succès méritoires » enregistrés par l’Armée nationale populaire (ANP) et les forces de sécurité, dont il a salué « l’engagement et les sacrifices ».  « En ce qui concerne les conditions dans lesquelles se déroulera ce scrutin, celles-ci se caractérisent par une amélioration sensible. Ainsi, la sécurité de ce rendez-vous électoral sera garantie grâce aux succès méritoires contre le terrorisme, enregistrés par l’ANP et les forces de sécurité, dont je salue, une nouvelle fois, l’engagement et les sacrifices », a indiqué le Président. « De plus et conformément aux directives que j’ai émises, l’ANP, la Gendarmerie nationale et la Sûreté nationale seront mobilisées pour garantir plus que jamais, la sécurité de la population et la sérénité de la consultation électorale », a-t-il ajouté, indiquant que « les pouvoirs publics ont pris les dispositions requises pour une bonne organisation du scrutin, y compris la mobilisation de près d’un demi million de fonctionnaires pour l’encadrement de plus de 65.000 centres et bureaux de vote ». r.n

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar