Fri11242017

Last updateMon, 20 Nov 2017 3pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Oran Hygiène et cadre de vie : Le directeur de l’EPIC Oran Propreté, limogé par le wali

Régions Info

Hygiène et cadre de vie : Le directeur de l’EPIC Oran Propreté, limogé par le wali

L’acte joint à la parole, les premières sanctions commencent à tomber depuis la sortie sur terrain du wali, Mr Zaâlane Abdelghani, avec le limogeage de M. Bouziane Ghelouh, directeur de l’EPIC Oran Propreté, censée gérer le volet de l’insalubrité publique et le ramassage des ordures. Il est remplacé par à M. Taibi, cadre au niveau du cabinet du wali.Il ne s’agit guère d’un coup de théâtre, eu égard au degré de pourrissement atteint à Oran et ses environs en termes d’hygiène et de détérioration de cadre de vie. L’infortuné directeur qui fait les frais de sa mauvaise gestion, est le premier fusible d’une longue liste qui ne tardera sûrement pas à dévoiler ses surprises. D’autant plus que sur cet épineux dossier qu’est la collecte des ordures et l’entretien des quartiers et ruelles de la ville, Oran est très mal logée et fait piètre figure. Il y a, en fait le côté cour et le côté jardin. Autant les circuits officiels sont clinquants et badigeonnés à longueur d’année, autant les circuits déclassés, sont répugnants et repoussants de saleté. Il faut rappeler que la décision du wali de démettre de ses fonctions le directeur de l’EPIC, est survenue après une grave constatation sur le terrain dans le ramassage des ordures, sans parler de la mauvaise gestion de l’entreprise. D’autres têtes sont mises à prix, et risquent d connaitre le même sort. Il n’y a pas qu’Oran qui suscite l’inquiétude, les autres communes de la wilaya sont elles aussi concernées par le même problème. Les citoyens de ces communes sont des contribuables à part entière, et de ce fait ont droit à ce que leur contribution fiscale aille dans le sens de l’amélioration du cadre de vie. La responsabilité du directeur de l’EPIC, est entièrement engagée en matière de préservation de la propreté et du ramassage, mais il n’est pas le seul responsable dans cette affaire. Les maires des communes, qui ne font nullement de ce dossier leur priorité, sont tout autant impliqués dans la gestion de ce volet, pour leur qualité d’élu. Or, le constat des lieux établi sur toutes les communes, particulièrement celles côtières, à l’exemple d’Aïn El Türck, révèle un laisser-aller et une démission totale des responsables locaux. Une véritable anomalie dans la gestion communale, et à travers laquelle le maire et ses compères de l’assemblée se départissent d’une mission importante, à savoir veiller à la propreté de la ville. Ceci dit, le nouveau directeur désigné depuis 03 jours, qui semble avoir les faveurs du wali d’Oran, fera-t-il mieux que son prédécesseur, avec les mêmes moyens et surtout avec le même état d’esprit qui prévaut dans les APC ? Il faudra aussi penser qu’il ne cèdera pas à la tentation, comme cela a été le cas avec l’ancien directeur, qui avait tendance à privilégier certains quartiers par rapport à d’autres, dont Canastel, son lieu de résidence. Il serait même reproché à ce responsable d’avoir favorisé certaines personnes en les plaçant dans des postes de responsabilité, entre autres. Un tas de questions et d’interrogations mais aussi de constations, qui ont fini par provoquer le courroux du wali, qui devait certainement se sentir floué dans la gestion de ce dossier. Nombre de cadres et de responsables locaux se font sermonner publiquement par le wali, mais une fois le dos tourné, ils font la grimace. Une petite virée dans les parcs des communes, renseigne de l’état d’esprit des élus. Au parc de l’EPIC d’Oran, il a été relevé un nombre important de camions en panne et abandonnés à ciel ouvert. Maintenant que l’été approche, et que l’afflux des visiteurs va se multiplier par 10, il va falloir redoubler d’efforts pour endiguer le phénomène.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar