Sun06252017

Last updateSat, 24 Jun 2017 4pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Oran Accusé dans une affaire d’emprunt de 500 milliards auprès de la BNA : Le magnat de l’immobilier et patron de Mobilart s’en sort avec deux ans de prison ferme

Régions Info

Accusé dans une affaire d’emprunt de 500 milliards auprès de la BNA : Le magnat de l’immobilier et patron de Mobilart s’en sort avec deux ans de prison ferme

Après avoir requis, en première instance 08 années de prison ferme, le tribunal d’Oran a condamné le magnat de l’immobilier à Oran et patron du groupe Mobilart, T. A. T, à 02 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA pour le grief de complicité de dilapidation de deniers publics, dont le préjudice est estimé à 500 milliards. Les présents à l’audience ont estimé que l’accusé s’en est sorti à bon compte dans cette affaire, dans laquelle, trois cadres de la banque BNA d’Oran, avaient été arrêtés. Le magnat de l’immobilier n’en n’est pas à sa première affaire, il a été jugé par défaut dans plusieurs autres affaires, dont celle de la liste noire de la police espagnole, où la peine de dix ans de prison ferme avait été retenue contre lui par défaut, mais aussi dans une affaire avec une société de locations d’aires de stockage Doc Ouest, pour ne citer que celles-là. Le plus rocambolesque dans l’affaire de l’agence BNA de la Soummam, pour laquelle il a comparu ce 13 mars, est le fait que ce promoteur immobilier était frappé d’interdit bancaire, suite à une notification formelle de la banque Nationale. Et le plus rocambolesque encore, est le fait qu’il s’est trouvé des banquiers de cette succursale, pour lui faciliter le crédit, en contrepartie de royalties, évidemment. Pour en revenir à l’affaire du jour, celle-ci remonte à plus de six années. L’enquête diligentée en ce temps sur la demande de la banque BNA, avait révélé l’existence d’un trou financier dans les comptes de la BNA sise au Bd de la Soummam, d’un montant de 500 milliards de centimes. Ce qui a enfoncé, l’accusé T. A. T, est le fait que l’emprunt de 500 milliards de cts lui a été accordé alors que banque nationale lui avait interdit tout octroi de prêt bancaire. Pris dans l’étau, le patron du groupe T.T.A, prendra alors la fuite vers l’Espagne, où il séjournera 08 longues années à l’hôpital pour de graves problèmes de santé, notamment rénaux, mais qui ne l’empêcheront pas d’être condamné par défaut à la prison ferme. Se sachant, condamné, un mandat d’amener étant lancé contre lui, il décidera de se rendre à la justice algérienne. Au mois de décembre dernier, T. A. T, rentre en Algérie, via la capitale Alger et sera placé en liberté provisoire. En comparaissant le mois derniers devant le tribunal d’Oran, l’accusé niera toute accusation retenue contre lui, il dira qu’il est plutôt victime dans cette affaire, expliquant également que l’emprunt était destiné au montage de plusieurs affaires immobilières. Le verdict tombera finalement et mettra fin à un long suspens qui avait tenu en haleine, les présents à l’audience mais aussi toute une population oranaise et nationale durant plus de 20 années. En étant le premier à lancer des projets promotionnels à Oran, des tours en verre qui montent au ciel, avec des prix d’appartements qui défrayaient la chronique, soit plus de deux milliards l’unité, alors que le F3 LSP coutait 220 millions, le patron de Mobilart, était devenu une légende à Oran et un personnage incontournable, que tout le monde espérait avoir dans son carnet d’adresse. Le label Mobilart, avait envouté tous les richissimes d’Algérie, qui ont pris leur « appart » chez lui, que l’on s’arrachait comme des petits pains. En plus de la notoriété, le patron de Mobilart construisait son empire financier. Sa fortune prendra un essor incommensurable, quand il se verra confier le gros marché pour la réalisation des 1600 chalets en bois suite aux événements tragiques de Boumerdes. Un retour gagnant vers son ancien métier d’ébéniste à Nedroma, mais qui au final lui sera fatal, avec cette condamnation « honteuse», pour quelqu’un que l’on destinait à être un des grands bâtisseurs de ce pays.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar