Mon12112017

Last updateSat, 09 Dec 2017 4pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Mostaganem MOSTAGANEM, CAPITALE DU THÉÂTRE : Le ministre Azzeddine Mihoubi donne le coup d’envoi de la manifestation

Régions Info

MOSTAGANEM, CAPITALE DU THÉÂTRE : Le ministre Azzeddine Mihoubi donne le coup d’envoi de la manifestation

Le ministre de la culture, M.Azzedine Mihoubi, a présidé dans la soirée du dimanche 02 avril 2017, à la salle ‘’Ryma’’ de la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki de Mostaganem, la cérémonie d’ouverture de la manifestation culturelle ‘’Mostaganem, capitale du théâtre’’ et ce, en présence du wali de Mostaganem M. Abdelwahid Temmar, du président de l’APW M. Bouras El Katroussi, du S.G de la wilaya M.Bachir Far, des autorités civiles et militaires, ainsi que des artistes, de M. Abdelkader Bendaâmache Commissaire Gnéral du festival National de la Chanson Chaâbie et de plusieurs Comédiens Algériens. Avant de se rendre à la salle ‘’Ryma’’, la délégation a assisté au carnaval de Mostaganem qui a eu lieu au front de mer ‘’Ahmed Benbella’’ de la Salamandre, initié par l’association culturelle El-Moudja avec la participation de 60 comédiens. Le but est, notamment, de rééditer l’idée de «théâtre de la rue». Aussi des expositions étaient au menu, une sur la chronologie du théâtre algérien et l’autre sur le «livre de théâtre». Un montage théâtral intitulé «El Menbaâ» (la source), comportant des extraits d’œuvres de grands dramaturges algériens dont Abdelkader Alloula, Ould Abderrahmane Kaki, Azzeddine Medjoubi, Mustapha Kateb et Mahieddine Bachtarzi, ont été présentés lors de cette cérémonie d’ouverture. Un hommage à des personnalités du théâtre algérien leur a été rendu à la fin de la cérémonie. Pour information, le programme de la manifestation «Mostaganem, capitale du théâtre» comporte des représentations théâtrales pour adultes et enfants, de nombreuses troupes et coopératives, des conférences et des colloques nationaux et internationaux, des Journées d’étude et des ateliers de formation seront dédiés hebdomadairement à des personnalités du quatrième art algérien. Parmi ces activités, figure la série de conférences «Kheir El-Djaliss» qui abordera, notamment, la situation du théâtre algérien, la modernité et le patrimoine dans les œuvres de Ould Abderrahmane Kaki, la littérature universelle et le théâtre, la mise en scène théâtrale, la critique théâtrale et le théâtre pour enfants. Des colloques nationaux aborderont des thèmes variés comme les contributions du théâtre amateur, du roman adapté en théâtre ou du théâtre scolaire. Une conférence sur le théâtre révolutionnaire et des journées d’étude sur la gestion du théâtre et la commercialisation des œuvres théâtrales figurent également au programme de cette manifestation. Des ateliers aborderont des thèmes en rapport (direct ou indirect) avec le 4e art dont la scénographie, l’écriture et l’adaptation théâtrale, l’expression corporelle, le maquillage, l’éclairage et la sonorisation. La manifestation «Mostaganem, capitale du théâtre» sera clôturée le 27 mars 2018 avec la reproduction et la présentation d’une pièce du regretté Ould Abderrahmane Kaki, enfant de Mostaganem. Le programme d’animation de cette manifestation, d’une durée d’une année, a été élaboré par la Direction de la culture de la wilaya de Mostaganem, en coordination avec le Théâtre régional de Mostaganem Si Djillali-Benabdelhalim et la bibliothèque principale de la lecture publique. La salle mythique ‘’Ciné-Monde’’, futur mini-opéra Avant d’assister à la cérémonie, le ministre de la culture, M. Mihoubi, a procédé dans la matinée, à l’inauguration du nouveau siège de la conservation du festival national du théâtre amateur de Mostaganem, situé au quartier Djebli Mohamed (ex mont plaisir) à proximité du siège de la cinquième sûreté urbaine. Ensuite le ministre de la Culture s’est dirigé ainsi que la délégation qui l’accompagnait, à la salle de cinéma ‘’Cheikh Hamada’’ située en plein centre ville (Boulevard Mohamed Khemisti), pour s’enquérir de visu de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation qu avancent à une cadence appréciable. Aussi, selon le bureau d’étude chargé du suivi des travaux, la salle sera livrée dans 50 jours tout au plus. Sa réception tombera à point nommé puisqu’elle viendra renforcer le répertoire infrastructurel du secteur de la culture et sera mise à profit dans le cadre de la grande manifestation théâtrale ‘’ Mostaganem Capitale du Théâtre’’. Par ailleurs, le ministre a posé la première pierre pour le lancement des travaux de réhabilitation de la mythique salle de cinéma située au quartier la pépinière, connue sous l’appellation de Ciné-Monde puis Ciné-Afrique), elle sera baptisée du nom du défunt ‘’Mohamed Habib Hachlef’’, grand poète, parolier, producteur radio, a consacré sa vie aux arts populaires et à la musique. Au cours de sa visite des lieux, et après avoir pris connaissance de tous les aspects de celle qui fut la grande salle de spectacles, le ministre a proposé d’en faire un mini-opéra à la grande satisfaction des hommes de théâtre et de la culture. Mostaganem aura son mini-opéra, une première dans la ville de Ould Abderrahmane Kaki, Chekh Hamada, Cheikh Djillali Ain-Tedles, et bien d’autres figures culturelles… Ce n’est que justice. Mostaganem mérite bien cette distinction ou plutôt cette reconnaissance. Enfin le ministre a visité l’école des beaux arts, un joyau culturel et artistique à couper le souffle qui a été baptisé du nom du défunt artiste-peintre ‘’Mohamed Khedda’’. Dans ce contexte, il nous apparait évident et utile de reconnaitre les efforts consentis par le wali Abdelwahid Temmar pour redorer le blason de la culture à Mostaganem, perdu, faut-il le souligner, depuis des années. Si aujourd’hui, la ville du théâtre amateur, de la musique Chaâbie, de la chanson bédouine, de la poésie et de la fantasia, renait de ses cendres, c’est tout de même grâce à la volonté des hommes qui aiment cette wilaya et à leur tête le wali Temmar. Pour ce, aucune honte à dédier à ce wali, tout le mérite, pour tout ce qu’il est en train d’édifier dans la capitale des Medjahers. Des progrès palpables qui sont en train de se concrétiser dans tous les secteurs. L’image future de Mostaganem, telle que préconisée par le wali Temmar et telle que nous l’imaginions maintenant, sera une véritable vitrine de la rive sud de la Méditerranée.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar