Sun10222017

Last updateWed, 18 Oct 2017 4pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Tiaret 5973 CONSTRUCTIONS SANS ACTES, RECENSÉES : Le wali décide d’ouvrir le dossier pour sa régularisation

Régions Info

5973 CONSTRUCTIONS SANS ACTES, RECENSÉES : Le wali décide d’ouvrir le dossier pour sa régularisation

Le wali de Tiaret M. Abdeslem Bentouati est conscient du problème concernant les constructions illicites érigées sur les hauteurs de la ville depuis des années, mais le dossier peut être résolu et le chef de l’exécutif a promis de régler définitivement le problème du foncier lors de la visite de travail qu’il a effectuée la semaine dernière. S’il est vrai que le dossier est tout aussi lourd que complexe, il n’en demeure pas moins que le premier responsable est décidé à apporter les solutions qui s’imposent et ce dans le respect de la loi. En effet, plus de 5973 constructions sans actes recensées à Tiaret-ville sur les 25.000 que compte la wilaya éparpillées sur 18 sites, attribuées durant les années 80 et la décennie noire. Mais ce qu’il faut retenir, toutes les assiettes où ont été érigées ces constructions appartiennent à l’Etat, donc du domaine public, ce qui faciliterait en principe les procédures pour leur régularisation, c’est ce qu’a affirmé apparemment le wali Bentouati aux responsables locaux. Les procédures qui seront engagées en ce sens, ouvriront la voie selon le premier responsable de la wilaya à la régularisation des dossiers en souffrance depuis un quart de siècle. Dans la capitale de la wilaya, on compte pas moins de 6.000 constructions sans acte de propriété, une situation qui a fait que des centaines de citoyens n’aient pas entamé les démarches dans le cadre de la loi 08-15 de mise conformité des habitations et l’achèvement des constructions. Faut-il aussi signaler que pas moins de 3.000 dossiers déposés au niveau du service technique communal dans le cadre de cette loi ont été, croit-on savoir, égarés depuis le transfert du siège. Par ailleurs, les poches foncières réservées pour la réalisation des infrastructures relevant des secteurs de la Santé et de la Jeunesse et des Sports, ont été affectées à des gens ayant pignon sur rue, considérés comme la mafia du foncier pour procéder à des extensions, sur la base d'attestations d'attribution non encore enregistrées au niveau du service technique, nous affirme-t-on.

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar