Sun12092018

Last updateSun, 25 Nov 2018 9pm

Back You are here: Home SIDI BEL ABBES Colonne 2 Sidi Djilali : Les riverains craignent de perdre l’esplanade du « Mouloud Ennabawi »

Sidi Bel Abbés

Sidi Djilali : Les riverains craignent de perdre l’esplanade du « Mouloud Ennabawi »

L’association de quartier « Hocine Hacimi » veut à travers nos colonnes, transmettre au wali, l’inquiétude des habitants de ce grand quartier, contre les intentions de certains promoteurs, désireux de construire sur l’esplanade du « Mouloud Ennabawi », situé à Sidi Djillali, endroit, considéré comme un couloir véhiculant de l’aération et de la visibilité, pour la population, déjà privée d’espace vert, d’aire de jeux d’enfants et d’autres commodités. Il y a lieu de signaler, nous dira t on, que lors de l’une de ses visites dans cette partie de la ville, le précédent wali Hattab Mohamed, avait trouvé en ce long espace, une « Macta2 », qui, une fois entretenu et reboisé, redeviendrait un « poumon d’oxygène » au milieu de cette immensité de béton, dépourvue de tout espace vert. A cet effet, Il avait promis aux citoyens, de cette zone de Sidi Djilali (derrière le lycée H.H) que cette longue allée, d’une quarantaine de mètres de large et de plusieurs centaines de mètres de long, serait aménagée, pour restituer aux citoyens, le cadre de vie auquel ils aspirent. Le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aissa, venu pour l’inauguration de la mosquée « Moad Ibn Jabal » pour lequel une réception avec une fantasia a été organisée dans cette esplanade, fut émerveillé par le site qu’il nomma, l’allée du « Mouloud Annabawi ». Cette allée prend naissance de la voie ferrée derrière l’hôtel Chiffa jusqu’au marché. Cette parcelle qui sépare le grand Sidi Djilali en deux parties, une fois aménagée, serait un lieu aussi bien fréquenté que le boulevard de la Macta et un « poumon d’oxygène », de toute la population de cette partie de la ville. Cet espace, dont on cherche à dévier l’objectif, au nom d’un programme de logement, et sans se soucier que le cadre de vie des citoyens, en serait perturbé, mérite d’être réétudié. Selon la projection, de l’ex wali Hattab, cette espace, allait devenir un terrain d’espace vert, d’aire de jeux et de promenade pour les familles et non une obstruction de la vue avec une barricade de bâtiment pour ceux qui sont dans le besoin, alors que cette option ou ce choix pourrait se faire dans la périphérie de la ville et respecterait le cadre environnemental et celui des citoyens, qui emploie ce peu de vide aérant, comme espace vert sachant que les villes du monde respectueuses de l’écologie le font. K.Benkhelouf

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar