Thu08172017

Last updateMon, 07 Aug 2017 4pm

Back You are here: Home

Articles

Sidi bel abbes : Le festival «Lire en fête» à Sidi Bel Abbés pourla première fois

Dans le cadre de la promotion de la lecture chez les plus jeunes, la wilaya de Sidi Bel Abbés a accueillit pour la première fois le festival intitulé «Lire en fête» du 01 au 15 septembre prochains, à l’initiative de la direction de wilaya de la Culture, avec la collaboration de la bibliothèque Kebati. A cet effet, le directeur de la culture, Mohamed Taibi expliqué à Ouest Info que Cette manifestation est destinée exclusivement aux enfants pour les intéresser à l’amour du livre et à les attacher à la lecture régulière, le tout dans un cadre festif».

Initié par le Ministère de la Culture pour la promotion de la lecture publique, « Lire en fête » est un festival décentralisé, qui a déjà fait son petit bout de chemin, puisqu’il se tient chaque année dans plusieurs wilayas du pays, avec pour but final d’encourager les enfants à lire. Cette année, c’est la capitale de la mekerra qui a ouvert le bal en donnant le coup d’envoi de cette 4ème édition. Ainsi, du 01 au 15 septembre, l’opération prendra ses aises à Sidi Bel Abbés, plusieurs points de la ville ayant été retenues pour l’occasion tels que le Lac Oued Sarno, la Bibliothèque Kebati ainsi dans plusieurs daïra, les place publiques, la salle de spectacles de la les places publiques de la ville, Au programme de ce festival, lectures diverses et en tous genres, spectacles divertissants, musique, danse, théâtre, ateliers ludiques et travaux manuels. En d’autres termes, l’idéal pour stimuler la créativité de nos petits anges, ainsi que le coté artistique qui sommeille en eux. Profitant de cette aubaine, M. Taibi a bien voulons nous répondre, alors écoutons-le. Ouest Info : pour la 1ère fois Bel Abbés accueille le premier festival, « Lire en Fête » qu’on-est-il ? Taibi Mohamed : Ce n’est qu’un plus pour la wilaya, ce festival se déroulera à la maison de la culture avec au programme des séances de lecture de contes et de récits, en compagnie de pédagogues afin de permettre à l’enfant d’apprendre les arcanes de la lecture, Pour faire découvrir toute la magie de l’univers livresque, d’autres plusieurs représentations théâtrales, des concours de dessin et autres activités toujours en rapport avec le livre. O-I : Ne voyez-vous pas que cette manifestation rentre dans le cadre de rapprochent des enfants? T-M : Effectivement cette manifestation sera un cadre idoine pour tisser des liens étroits et permanents entre les jeunes et le livre afin que ce dernier soit toujours entre les mains de ces jeunes lecteurs, par ailleurs, dans le même cadre de la promotion de la lecture, une caravane culturelle comprenant un bibliobus sillonnera toutes les communes de la wilaya pour y rencontrer les jeunes et leur permettre l’accès aux livres. O-I : Soyez plus explicite ? T-M : Les bibliobus, déployés sur les places publiques pendant la période estivale, avait enregistré un vif succès auprès de jeunes lecteurs., e mettais les bouchées doubles dans le but d’assurer le succès de ce festival dont la tenue coïncide avec le retour des écoliers sur les bancs des classes. Je tiens a souligner que la manifestation entre dans le cadre de l’initiative du ministère de la Culture pour une animation décentralisée dans le cadre de la promotion du livre et de la lecture avec l’institutionnalisation en 2010 des festivals culturels locaux «Lire en fête» qui a concerné dans une première étape six wilayas : Alger, Tizi Ouzou, Blida, Médéa, Boumerdès et Tipasa. Le ministère de la Culture ambitionne d’étendre progressivement la manifestation au niveau des 42 wilayas. Ainsi, cette initiative entre dans le cadre d’une batterie de mesures pour la revalorisation du livre et de la lecture auprès des plus jeunes. O-I : Pour vous cette manifestation tombe à point ? T-M : La rentrée scolaire 2013-2014 sera marquée par l’entrée en vigueur des séance de lecture obligatoire au niveau des établissements scolaires suite à l’accord signé entre le ministère de la Culture et celui de l’Education traduisant une volonté réelle des institutions pour la relance de la lecture chez les plus jeunes, véritable vecteur de développement culturel et intellectuel. Toutefois, pour que cette louable initiative ait un réel impact, il serait judicieux d’instaurer une véritable rigueur dans le suivi de ces programmes avec notamment un cadre pédagogique adéquat ainsi que l’accessibilité et la disponibilité du livre. C’est de garantir une réelle politique de la promotion du livre et que la lecture revêtisse véritablement son aspect festif.